Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'épée de Damoclès de la FIFA au-dessus du MCA
Affaires Casoni, Rooney et El-Ghorbal
Publié dans Liberté le 19 - 11 - 2020

Si le MCA perd ces trois litiges au sein de la commission du statut du joueur de la FIFA, il devra payer une indemnité globale évaluée à près de 20 milliards de centimes. Explications.
La commission du statut du joueur de la FIFA a saisi vendredi dernier la direction du MC Alger pour l'informer du lancement d'une procédure de règlement de litige avec l'ancien entraîneur Bernard Casoni, suite à son licenciement en décembre 2019 pour mauvais résultats. Un licenciement considéré comme abusif par le technicien français, sachant que le MCA occupait la seconde place du championnat de Ligue 1, place à laquelle justement le club a fini la saison 2019-2020.
Dans son courrier, la FIFA a précisé que le MCA avait jusqu'au mois de décembre pour préparer sa défense dans cette affaire. La direction du MCA serait à ce titre en contact avec l'avocat francais Nicolas Bône, qui avait défendu l'USMA dans l'affaire du derby contre la LFP.
Les deux parties avaient tenté de trouver un arrangement à l'amiable en mars dernier sans parvenir à un accord. Bernard Casoni s'était en effet déplacé à Alger le 10 mars pour rencontrer les dirigeants actuels, mais ces derniers ne lui ont proposé qu'une indemnité équivalente à trois mois de salaire. Le contrat prévoit en fait, selon le porte-parole du MCA, Tahar Belkhiri, qu'"en cas de rupture unilatérale, le MCA doit payer une indemnité équivalente à trois mois de salaire. Pas un centime de plus". Cependant, Bernad Casoni n'a pas été du tout emballé par cette proposition.
"Je préfère soumettre mon cas à la FIFA. Trois mois d'indemnités, c'est très peu, alors que je réclame dix-huit mois, soit jusqu'à la fin de mon contrat", avait déclaré Casoni à la sortie de sa réunion de la dernière chance avec la direction du MCA. Bernard Casoni n'est pas le seul à avoir saisi la Fédération internationale de football (FIFA) suite à la rupture unilatérale de son contrat avec le MC Alger.
En effet, l'ex-joueur de l'Olympique de Marseille a indiqué que ses deux anciens collaborateurs et membres de son staff ont déposé une plainte au niveau de l'instance de Gianni Infantino. "L'actuelle direction du MC Alger oublie, peut-être, que je ne suis pas le seul à avoir saisi la FIFA, puisque mes deux adjoints, à savoir Hakim Malek et Gouvenec, ont fait de même", a-t-il déclaré.
Interrogé le 9 octobre dernier en conférence de presse à Oran (il est actuellement entraîneur du MCO), Casoni avait précisé que la FIFA statuera au mois de décembre prochain. Si le MCA perd cette affaire, il devra payer une indemnité globale de près de 10 milliards de centimes à Casoni et son staff.
En outre, le conflit de Casoni n'est pas le seul qui implique le MCA au sein de la FIFA. Le 28 octobre dernier, la commission du statut du joueur de la FIFA a saisi la direction du MC Alger suite à la plainte déposée par le joueur Eva Wankewai Rooney pour licenciement abusif. Le Camerounais réclame le paiement de l'ensemble de ses salaires jusqu'à la fin de son contrat, soit plus de 5 milliards de centimes.
Rooney avait reçu une lettre de licenciement indiquant que "(...) vu l'attestation de joueur international présentée par le joueur Eva Wankewai Rooney en date du 31 juillet 2019 ; vu la date de la demande de l'authentification de l'attestation de joueur international formulée à la Fédération camerounaise de football sous le couvert de la Ligue de football professionnel et de la Fédération algérienne de football par la SSPA-Le Doyen-MCA en date du 20 septembre 2020 ; vu la réponse de la Fédération camerounaise de football adressée à la Fédération algérienne de football attestant que le document est un faux et qu'il ne figure pas dans la base de données de la Fédération camerounaise de football ; vu l'extrême gravité de la fraude et la falsification de document commise par le joueur Eva Wankewai Rooney ; vu l'article 22 (cas non prévu) des règlements intérieurs des SSPA/clubs ; vu la délibération du conseil de discipline tenu en date de 3 octobre 2020 en présence du joueur, décide : le joueur Eva Wankewai Rooney est licencié sans indemnités ni préavis pour faute grave de 3e degré sans préjudice des sanctions ultérieures qui pourront lui être infligées et de la procédure disciplinaire en vigueur enclenchée auprès de l'autorité fédérale et de la Ligue de football professionnel", lit-on dans la lettre adressée par le MC Alger à l'attaquant camerounais.
Après avoir été déboutée par la commission de discipline, la direction du MC Alger a déposé un recours auprès de la commission spécialisée de la FAF qui n'a pas également donné suite à sa requête. Le MCA réclamait à ce titre le remboursement de l'ensemble des salaires perçus (près de 1,4 milliard de centimes) par Eva Wankewai Rooney durant la saison 2019-2020.
Le MCA risque par ailleurs de recevoir une troisième convocation de la part de la FIFA au sujet de Mohamed Abdelhamid Youcef Yacoub, dit El-Ghorbal. L'international soudanais, qui a signé dimanche au sein du club El-Hilal soudanais, a déposé plainte contre le CABBA pour non-paiement de neuf mois de salaire et contre le MCA sachant qu'il a été prêté pour 18 mois par le CABBA sans que la LFP ne le qualifie.
El-Ghorbal réclame le payement des 18 mois de salaires couvrant la période de prêt jusqu'à 2022. Sachant qu'El-Ghorbal devait toucher au MCA un salaire de 15 000 dollars, soit l'équivalent de 200 millions de centimes, le MCA pourrait donc lui verser en cas d'échec dans ce dosser une indemnité de 3,6 milliards de centimes.
Cependant, il faut savoir que le contrat de prêt avec le MCA a été invalidé par la LFP, dans la mesure où le club algérois ne peut pas réglementairement engager plus de deux joueurs étrangers (Isla et Rooney). Il est donc nul et non avenu, même si la direction du CABBA insiste sur sa validité. En fait, un contrat n'est valide en Algérie que s'il est entériné par les instances du football via la formule du TMS, ce qui n'a pas été le cas avec El-Ghorbal. Le verdict de la FIFA est attendu dans une dizaine de jours.

Samir LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.