Koléa : la CNAS dévoile son espace El Hanna    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    OL - Rudi Garcia : "Slimani sera avec nous dimanche"    Souk El Had (Boumerdès) : 100 locaux à l'abandon    Mascara : Les accouchements dans le privé sont remboursables    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Chlef: Le versement des pensions de retraite étalé sur 10 jours    Les faits têtus de la réalité    Football - Ligue 1: La palme à l'OM et l'USMBA    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    LRF Saïda: Benhamza Yacine plébiscité    Importation de véhicules: Les agréments provisoires délivrés dès demain    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Distribution prochaine de 1.500 unités dans la daïra d'Aïn El Turck: Plus de 15.000 mal-logés en attente d'un relogement    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Le confinement partiel reconduit    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Le rabatteur    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Bientôt finalisé    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président Kaboré tend la main à l'opposition
Il a gagné à la présidentelle au Burkina Faso dès le 1er tour
Publié dans Liberté le 28 - 11 - 2020

Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, pourtant accusé d'"immobilisme" face aux attaques terroristes, a réussi son pari d'obtenir un second mandat dès le premier tour et tendu jeudi la main à l'opposition qui se "réserve" le droit de contester les résultats. Selon les résultats annoncés par la Commission électorale indépendante (Céni) M. Kaboré a été réélu avec 57,87% des suffrages devant 12 autres candidats, à commencer par Eddie Komboïgo (15,84%), candidat du parti de l'ex-président Blaise Compaoré, dont le régime fait l'objet d'une nostalgie croissante. Considéré jusque-là comme le chef de l'opposition, Zéphirin Diabré n'arrive qu'en troisième position (12,46%), devant Kadré Desiré Ouédraogo, ancien Premier ministre de M. Compaoré.
Le clan présidentiel avait prédit, comme en 2015, une victoire au premier tour, soulignant les qualités d'homme d'Etat de M. Kaboré, face à une opposition qui avait conclu un pacte de soutien mutuel en cas de second tour. Sans fournir de preuves, l'opposition avait affirmé à la veille du scrutin de dimanche qu'une "fraude massive" était en préparation, menaçant de ne pas reconnaître "des résultats entachés d'irrégularité". Jeudi, elle a affirmé prendre "acte des résultats provisoires proclamés par la Céni, se réservant le droit d'utiliser les voies légales de recours pour traiter des irrégularités relevées", a déclaré à la presse au nom de l'opposition, Tahirou Barry, ancien ministre arrivé 5e avec 2,19% des suffrages.
Dès l'annonce de sa victoire, M. Kaboré a tenu un discours rassembleur, lançant des appels du pied à l'opposition. "Dans une élection, il y a un vainqueur et des gens qui ont perdu. Mais cela ne doit pas nous détourner du fait que nous sommes tous des Burkinabés aspirant à construire ensemble un Burkina Faso meilleur pour l'ensemble des populations", a-t-il dit, promettant une "concertation permanente" et "d'être le président de tous les Burkinabés, sans exception".
Pays sahélien pauvre et enclavé de 20,3 millions d'habitants, le Burkina Faso est en proie depuis 2015 à des attaques terroristes récurrentes qui ont fait au moins 1200 morts et plus d'un million de déplacés internes. Des pans entiers du territoire échappent au contrôle de l'Etat. Selon la Céni, le corps électoral a été ramené de 6 490 662 à 5 893 400 en raison de la non-ouverture de quelque 1300 bureaux de vote à cause de l'insécurité liée aux groupes terroristes. Quelque 800 autres bureaux censés ouvrir sont restés fermés.
R. I/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.