Man City : De Bruyne, Guardiola n'est pas rassuré...    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Milan AC : Trois nouvelles pistes en attaque    Vers l'adaptation du système LMD au marché de travail    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Le gouvernement allège la procédure    350 millions de dinars mobilisés    «Pour un baril à 100 dollars, il faudra d'autres chocs»    Sonatrach réplique aux accusations de Petroceltic    Recensement des dossiers en suspens    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    Présidentielle et législatives en février 2022    La libération des détenus d'opinion réclamée    Moins nombreux, mais toujours déterminés    SOUS LA PLUIE, LE HIRAK    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    (12e journée)    Le MJS promet de prendre en charge la reconversion    Rejet des recours introduits    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Plus de 9 600 tonnes de pomme de terre déstockées    Sit-in des citoyens devant la résidence du wali    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Saisie de viande blanche avariée    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Bouira : Le protocole sanitaire oublié    ABUS DE POUVOIR    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    Du 18 avril au 18 mai célébration du mois du patrimoine    Opéra d'Alger : Des Ateliers de danses traditionnelles et de musique arabo-andalouse    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Manifs et manips    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Place au carré se dessine    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    L'entente cordiale    Le processus électoral est inéluctable    Une situation explosive au Sahel    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'EGT pointée du doigt par un soumissionnaire
Violation des règles de passation de commandes publiques à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 25 - 01 - 2021

Une lettre de doléances envoyée par un soumissionnaire au ministre du Tourisme a fait part d'irrégularités incriminant de manière directe la commission chargée de l'ouverture des plis et de l'évaluation technique et financière des offres.
Les procédures de passation de commandes publiques ne semblent pas avoir été respectées par l'Entreprise de gestion touristique (EGT) de Tamanrasset à l'occasion de la dernière consultation relative à l'approvisionnement des établissements hôteliers de la wilaya en produits alimentaires. C'est du moins ce qui a été dénoncé dans une lettre de doléances adressée tout récemment au ministre du Tourisme, où l'on a dénoncé "les dépassements" du directeur général (DG) de ladite entreprise.
Le document, signé par un soumissionnaire qui se dit lésé, évoque des irrégularités incriminant de manière directe la commission chargée de l'ouverture des plis et de l'évaluation technique et financière des offres. Le requérant, qui a parallèlement saisi l'amenokal de l'Ahaggar et le délégué local du médiateur de la République, s'est indigné de "la violation criante" du code des marchés publics. "Les candidats retenus ont été invités à signer des conventions, alors que l'attribution provisoire n'a même pas été annoncée.
À ma grande surprise, j'ai découvert des lots qui ont été octroyés à des soumissionnaires dont l'offre dépasse de loin la mienne, avant qu'on apporte des corrections aux devis quantitatifs et estimatifs en violation de la réglementation en vigueur pour qu'ils soient les moins-disants.
C'est gravissime", s'offusque-t-il. Rejetant en bloc ces accusations, le DG de l'EGTT, Salim Safir, précise que la passation de marchés publics relève d'une commission spécialisée. "Contrairement aux allégations qui me sont parvenues, l'avis d'attribution provisoire a été annoncé dans deux quotidiens nationaux le 17 janvier dernier.
Nos portes sont ouvertes pour toute information permettant de lever certaines ambiguïtés. Les soumissionnaires mécontents sont invités à présenter leur recours conformément à la réglementation, au lieu de faire des accusations qui ne reposent sur aucun fait avéré", a-t-il ajouté, en insistant sur le fait que la consultation s'est déroulée dans la transparence et la sérénité.
Par ailleurs, le DG de l'EGT Tamanrasset a saisi l'occasion pour porter des éclaircissements sur la polémique suscitée par la 47e offre d'emploi où l'on a exigé une expérience de 15 ans pour pourvoir le poste d'un agent de recouvrement. Ainsi, il a tenu à préciser qu'il s'agissait d'une "erreur de frappe" qui a été vite rectifiée.
"Preuve en est, les candidats reçus ne disposent pas d'expérience professionnelle", affirme M. Safir, en faisant savoir que son entreprise avait procédé ces deux dernières années au recrutement de 71 personnes, tous grades confondus, pour le fonctionnement des deux hôtels de la wilaya, à savoir Tahat (51 postes) et Tidekelt (14 postes). "Les opérations de recrutement se sont déroulées en bonne et due forme", insiste le même responsable.
Ce n'est pas l'avis du bureau local de l'organisation nationale pour la jeunesse, l'emploi et la promotion de la citoyenneté, qui a mis en garde les autorités compétentes pour qu'elles engagent une commission d'inspection devant de se pencher sérieusement sur ce dossier.

RABAH KARÈCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.