Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers la fabrication du vaccin Sputnik V en Algérie
Alors qu'Abdelaziz Djerad rassure sur la disponibilité des doses
Publié dans Liberté le 01 - 02 - 2021

Près de 8 000 centres de vaccination au niveau des hôpitaux, des polycliniques et des établissements de santé de proximité ont été mobilisés pour cette campagne.
L'Algérie et la Russie vont instituer une coopération bilatérale pour la fabrication du vaccin anti-Covid-19, russe Sputnik V en Algérie. C'est ce qui ressort de l'audience accordée hier par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger, Igor Beliaev. Le Premier ministre a adressé, à cette occasion, "au nom du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, les remerciements du gouvernement algérien aux plus hautes autorités russes pour la suite diligente qui a été réservée à la demande de l'Algérie portant sur l'acquisition du vaccin russe Sputnik V, dans le cadre des efforts du gouvernement pour lutter contre la pandémie de Covid-19", indique un communiqué des services du Premier ministre repris par l'agence officielle. Abdelaziz Djerad tient, dans le même contexte, à rassurer que la quantité des doses du vaccin contre la Covid-19 que l'Algérie compte importer sera "suffisante", précisant que l'opération de vaccination, entamée samedi en Algérie, s'étalera sur toute l'année 2021.
"La quantité du vaccin sera suffisante tout au long de cette année. Cette opération ne va pas se dérouler sur un ou deux jours, mais va s'étaler sur toute l'année en cours", affirme-t-il avant de se voir administrer le vaccin contre la Covid-19. Histoire sans doute de rassurer la population et en gage de garantie, comme cela se fait sous d'autres latitudes, Abdelaziz Djerad s'est fait vacciner à la polyclinique Les Sources relevant de l'établissement public de santé de proximité (EPSP) Bouchenafa, dans la foulée du lancement samedi de la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus Covid-19, entamée symboliquement depuis la wilaya Blida, premier foyer national de la pandémie. "Nous avons nos traditions dans ces campagnes de vaccination, il faut que cela soit une opération ordinaire", souligne-t-il. L'Algérie a reçu vendredi dernier, faut-il le rappeler, ses premières doses du vaccin russe Sputnik V à l'aéroport militaire de Boufarik.
En prévision du lancement de cette campagne de vaccination qui sera supervisée par l'lnstitut Pasteur, le ministère de la Santé a mis en place tous les moyens matériels et organisationnels à travers notamment la formation des staffs qui seront chargés de cette campagne sur le territoire national.
Près de 8 000 centres de vaccination au niveau des hôpitaux, des polycliniques et des établissements de santé de proximité, ayant une expérience en la matière, ont été mobilisés pour cette campagne. Le gouvernement a consacré 20 milliards de dinars pour mener à bien cette opération de vaccination à travers le pays. Le coût du premier quota estimé à 50 000 doses sur les 500 000 commandées est de 1,5 milliard de dinars. Par ailleurs, le Comité interministériel de suivi de la mise en œuvre du plan national de vaccination contre la Covid-19 a arrêté les modalités de suivi des commandes de vaccin permettant la couverture totale des besoins de la population sachant que l'opération s'étalera tout au long de l'année 2021.
Selon ce comité toutes les dispositions ont été prises, afin d'assurer la mise en œuvre de la vaccination à travers toutes les wilayas du pays, et ce, dans les meilleures conditions d'organisation, de sécurité et de respect du protocole sanitaire établi au profit, dans une première étape, des personnes prioritaires, à savoir le personnel de santé, ainsi que les personnes âgées et atteintes de maladies chroniques.
R. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.