Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CSA avertit contre une explosion sociale
Elle dénonce notamment l'érosion du pouvoir d'achat
Publié dans Liberté le 02 - 02 - 2021

La CSA a dit tenir le gouvernement pour responsable de n'importe quel débordement qui pourrait découler de la situation dramatique des travailleurs et de leur colère.
Pour sa première réunion de l'année 2021, qui marque le retour d'une organisation qui s'est absentée pendant deux années en raison, dit-on, du Hirak et de la pandémie, la Confédération des syndicats autonomes (CSA) a pointé le climat social délétère, averti contre une explosion du front social et exprimé la colère des travailleurs qui ne voient pas dans la gestion du gouvernement Djerad les signes d'une rupture avec les pratiques du passé.
Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion du 28 janvier dernier, les représentants des 13 syndicats autonomes de la Fonction publique ont ainsi dénoncé l'érosion continue du pouvoir d'achat, aggravée par les déclarations du directeur général de la Caisse nationale de retraite, confirmées plus tard par le ministre du Travail, excluant le retour à la retraite proportionnelle sans condition d'âge en raison du déficit de la CNR. La Confédération s'est également élevée contre l'attitude des pouvoirs publics qui continuent d'ignorer les partenaires sociaux, elle qui n'a pas encore reçu son agrément deux années après avoir déposé le dossier auprès des instances officielles. Une atteinte aux libertés syndicales et une transgression de toutes les conventions internationales ratifiées par l'Algérie, qui confortent les conclusions peu élogieuses de la Confédération syndicale internationale (CSI) sur le monde du travail en Algérie.
Dans son rapport 2020 sur l'indice des droits dans le monde, rendu public en décembre dernier, la CSI a, en effet, classé l'Algérie dans la "catégorie 5" qui renferme les pays n'offrant aucune garantie aux travailleurs et aux travailleuses, juste avant la "catégorie 5+" englobant les pays où aucune garantie n'existe du fait de l'effondrement de l'Etat de droit. La CSA a également dit tenir le gouvernement pour responsable de n'importe quel débordement qui pourrait découler de la situation dramatique des travailleurs et de leur colère.
La Confédération des syndicats autonomes qui a appelé les pouvoirs publics à ouvrir les portes du dialogue a, par ailleurs, réitéré ses revendications parmi lesquelles l'urgence de revaloriser le point indiciaire pour les salaires (fixé à 45 DA depuis 2008) et la création d'un observatoire national pour la protection du pouvoir d'achat. La CSA a également exprimé son attachement à la retraite proportionnelle sans condition d'âge, considérée comme un droit acquis, et réclamé la publication du bilan financier annuel de la Caisse nationale de retraite, selon les principes de la transparence.
Lors de la rencontre qui s'est tenue au siège de l'Unpef, les syndicalistes ont élu Salim Oulha, secrétaire général du Cnapeste, en tant que nouveau coordinateur de la CSA, en remplacement de Meziane Meriane du Snapest dont le mandat venait de s'achever.
Créée en novembre 2018 pour casser le monopole de la puissante Centrale syndicale, la Confédération des syndicats autonomes regroupe 13 organisations évoluant dans différents secteurs d'activité, notamment l'éducation, la santé, l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.
S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.