Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le MJS met la pression sur les élus    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Le Cnese fait peau neuve    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    La Turquie maintient le flou    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Notre filière est laminée"
Tewfik Midoun, ex-président du Syndicat des agences de voyages Ouest
Publié dans Liberté le 04 - 02 - 2021

Liberté : Qu'est-ce qui a motivé votre action aujourd'hui ?
Tewfik Midoun : Je dois avouer que l'élément déclencheur de notre action, aujourd'hui, réside dans les déclarations provocatrices du ministre du Tourisme qui a dit dernièrement : "Ne comptez pas sur l'Etat algérien."
C'est très grave de tenir de pareils propos. Nous avons longtemps attendu avant d'engager cette action, parce que nous avions formulé nos doléances à qui de droit et nous pensions vraiment qu'il y aurait du répondant.
Vous avez répondu à l'invitation du SG du ministère du Tourisme pour entamer des pourparlers. Qu'en est-il sorti ?
Beaucoup de frustrations. Je m'explique. D'abord, nous découvrons que les représentants syndicaux qui étaient directement en contact avec la tutelle ne nous ont pas fait part de tous les détails de ce qui a été entrepris et de ce qu'il en a résulté. Plus grave encore, il nous a été signifié clairement que le ministère n'a pas d'argent et que son budget est si insignifiant qu'il ne peut répondre à aucune revendication.
En revanche, au cours de cette rencontre qui nous a réunis avec le SG, le chef de cabinet et les directeurs centraux, on nous a assurés que le ministère a bel et bien répondu aux sollicitations du Snav et de la Fédération (Fnat) concernant les besoins des agences sur la partie fiscale et parafiscale et l'octroi des crédits bonifiés. Des documents nous ont été montrés, ils étaient signés depuis les mois de juillet et août derniers. Ceux-ci ont été adressés au ministère du Travail et à celui des Finances avec une copie au chef du gouvernement.
À ce jour, aucune décision effective n'a été prise, et ce, malgré la parution au Journal officiel de toutes les directives prises par la Présidence.
Vous voulez dire que le ministère rejette la balle dans le camp des autres membres du gouvernement ?
C'est tout à fait le cas. Ils nous ont également promis de faire part au ministre du Tourisme de nos doléances pour relancer le ministère des Finances et celui du Travail sur ce dossier. On s'est d'ailleurs donné une semaine pour faire le point avec le ministère qui a promis de nous associer à la prochaine réunion avec le ministère des Finances.
Si aucune réponse favorable ne nous est donnée, dans les plus brefs délais, nous renouerons avec la protesta qui sera portée, la prochaine fois, devant les départements ministériels précités. Notre situation est catastrophique et notre secteur a été laminé. Il y a péril en la demeure et aucune tergiversation ne sera tolérée.
Propos recueillis par : Nabila S.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.