Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Le Conseil de sécurité se réunit après des destructions à Ghaza    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alger: 1047 affaires liées à la drogue élucidées durant le mois du Ramadhan    Journées cinématographiques de Carthage: les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Apprenez pourquoi le sucre est mauvais pour notre corps    Nice - Atal : "Djamel (Belmadi) veut mon bien et j'ai confiance en lui"    Le sionisme : dernier foyer colonial purulent de l'impérialisme occidental    L'extrémisme des états    Palestine occupée: Massacre à huis clos    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Les enseignants agressés par la frustration de l'inaccessible    Coupe de la CAF : CS Sfax - JSK, aujourd'hui à 17 h 00: Un premier obstacle à franchir    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Entre autres sujets abordés: Un Conseil des ministres consacré à l'ouverture des frontières    Aïn El Turck: 2,5 milliards de centimes pour les préparatifs de la saison estivale    Ouverture des frontières : Le «oui, mais» du comité scientifique    Praticiens spécialistes : Les assurances du ministre de la santé    116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas    Les (mauvaises) manières du «discours»    Ils redoutent une «débâcle» électorale    Le bouclier juridique    Paris en eaux troubles pour Icardi    Agüero, ce sera après la finale de la C1    Ronaldo ne retournera pas au Sporting    135 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    L'Onilev déstocke de nouvelles quantités    «Les prix baisseront au plus tard demain»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    Réception de 3.400 doses    L'Algérie a-t-elle évité la 3e vague?    Un jeune assassiné le jour de l'Aïd    9 personnes ont péri noyées    Pari réussi pour Belaribi    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Commerce: respect total du dispositif de permanence au 2ème jour de l'Aïd El Fitr    Un bond de 58,83% durant le 1er trimestre    Retour sur les principaux changements    Charfi réfute toute «nature politique»    Washington s'oppose à une réunion du Conseil de sécurité et ses résolutions    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    ANSS : La nécessité de sauvegarder le patrimoine de la Casbah    Célébration de la journée de la mémoire : Un programme commun pour toutes les universités d'Oran    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une demande de remise en liberté de Rabah Karèche déposée
Son épouse lui a rendu visite, hier, à la prison de Tamanrasset
Publié dans Liberté le 21 - 04 - 2021

En prison depuis deux jours, notre journaliste Rabah Karèche a eu, hier, la visite de sa famille. En effet, son épouse s'est rendue à la prison de Tamanrasset en milieu de journée pour s'enquérir de la situation de son mari.
"Rabah garde le moral", a-t-elle témoigné à Liberté, ajoutant que concernant son affaire "il rejette toutes les accusations portées contre lui". Mme Karèche a précisé que son époux, diabétique, a été ausculté par un médecin.
Interrogée sur la réaction de son époux aux accusations portées contre lui, Mme Karèche a souligné que la page Facebook intitulée "Tamanrasset, sous les yeux de la presse" à travers laquelle Rabah diffusait ses articles publiés sur Liberté "est animée par plusieurs autres journalistes".
Toutefois, "seul Rabah est inquiété", a-t-elle dit, avant de s'interroger sur les raisons de cet acharnement contre son mari qui n'a fait pourtant que son travail. "Rabah est un professionnel. Il n'a fait que son travail comme le lui dictent les règles qui régissent le métier de journaliste", a-t-elle en effet, déclaré.
Sur un autre volet, Kamel Karèche, frère du journaliste détenu a estimé que son frère "est aimé de tous". "À Tamanrasset, les gens l'aiment pour son sérieux, sa disponibilité et sa franchise", a-t-il témoigné, estimant que cette incarcération "ne fera que renforcer les convictions de Rabah".
Kamel a ajouté que son frère "n'a rien à se reprocher", car "il n'a rapporté que la vérité". De son côté, l'avocat du journaliste a informé qu'il a récupéré le dossier du prévenu. "J'ai pu récupérer aujourd'hui (hier, ndlr), le dossier pour l'étudier", a dit Me Baghdadi.
L'avocat a ajouté, par ailleurs, qu'il a introduit durant la même journée une demande de remise en liberté du détenu en attendant la décision des autorités judiciaire.
À noter qu'un collectif d'avocats s'est constitué pour assurer la défense de notre journaliste et que plusieurs avocats issus de plusieurs régions du pays se sont proposés pour renforcer le collectif de défense.

M. MOULOUDJ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.