Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les investisseurs à l'épreuve de la bureaucratie
Secteur du tourisme à Chlef
Publié dans Liberté le 21 - 04 - 2021

Les difficultés bureaucratiques auxquelles sont confrontés les investisseurs qui veulent réaliser des projets dans le secteur du tourisme à Chlef, sont nombreuses. Pour ces derniers, la situation est tellement difficile à surmonter que plusieurs d'entre eux ont dû carrément abandonner les projets touristiques qu'ils devaient réaliser avant même de les entamer.
C'est ce qu'ont fait savoir d'ailleurs plusieurs d'entre eux au ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Ali Boughazi, en marge de la visite de travail et d'inspection qu'il a effectué, lundi 19 avril, dans la wilaya de Chlef. Les quelques investisseurs concernés par cette situation qui attendaient du représentant du gouvernement de concrètes solutions à leurs préoccupations n'ont eu, une nouvelle fois, que des promesses qui, selon eux, ne peuvent être concrétisées. "Nous disposons suffisamment de moyens financiers et matériels pour prendre entièrement en charge la réalisation des projets qui nous sont confiés dans le domaine touristique.
Mais ce sont surtout les problèmes liés au foncier sur lequel sont érigés ces projets (infrastructures hôtelières, zones d'expansion touristique entre autres) et que les investisseurs rencontrent à travers l'ensemble du territoire national, qui constituent pour nous un véritable obstacle qui dure depuis de très longues années. Il existe même des projets qui ont été déjà entamés, il y a plusieurs années, mais qui ont été aussitôt arrêtés et leurs chantiers abandonnés depuis, pour des raisons de litiges sur le foncier sur lequel ils ont été bâtis. Pourtant, c'est l'Etat qui doit impérativement intervenir et trouver ainsi les solutions qui s'imposent", ont soutenu certains investisseurs devant le ministre.
D'autres ont proposé la révision totale des lois qui définissent les modalités d'octroi de projets aux investisseurs, estimant que les investisseurs ayant des fonds ne doivent pas être mis sur le même pied d'égalité que ceux qui "courent derrière les prêts bancaires pour la réalisation des projets qui leur sont confiés". "Les premiers doivent bénéficier de quelques points en plus par rapport aux seconds et avoir plus de facilité de la part de l'administration en général, car les entraves rencontrées sur le terrain et les pressions subies régulièrement de la part de certaines instances administratives constituent un véritable blocage", soutiennent des investisseurs rencontrés à l'occasion de ladite visite ministérielle. Pour la plupart de ces investisseurs, les réponses du ministre à leurs préoccupations ne sont pas assez convaincantes, car "déjà faites par d'autres ministres sans qu'elles soient concrétisées sur le terrain".
AHMED CHENAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.