Un jeudi apocalyptique à M'sila    Real Madrid: Zidane vers la sortie ?    Ligue des champions: Mahrez dans l'équipe type de la semaine    Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne    EN: deux à trois matchs amicaux au menu des Verts en juin    AADL2 : Près de 4.600 souscripteurs ont retiré les ordres de versement de la 1ère tranche    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    Ligue des champions (1/4 de finale - aller) : CRB-EST décalé au samedi 15 mai    La position française par rapport à ce qui se passe au Tchad est anti-démocratique    Coronavirus: 201 nouveaux cas, 138 guérisons et 8 décès    Espagne: la justice dément avoir convoqué le président sahraoui Brahim Ghali    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Le général Medjahed débat avec Anouar Haddam    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Nous sommes fiers de l'acquis démocratique polonais    Six mois de prison avec sursis pour Bendiar Maamar    «Le FLN est en décadence»    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    Messaoudi (JSS) maintient le cap    Les finances et la fin de saison au menu    «Ce n'est pas évident de mettre toujours un onze compétitif»    Renflouage du barrage de Taksebt depuis l'oued Sebaou    Cap sur le 6e congrès    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Algérie-France : la question de la mémoire doit être traitée dans le cadre d'un dialogue d'Etat à Etat    Bac artistique : la musique et la danse seront-elles enfin licites ?    Les artistes rendent hommage à Sid Ahmed Agoumi    "Certains de nos comédiens ont du mal à incarner leur personnage"    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    Le parcours du combattant    La néo-théorie du «bon cercle» !    Eric Zemmour, visé par des accusations d'agressions sexuelles    L'armée hausse le ton    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les mises en garde de l'Armée    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021
Prévision des cours du Pétrole
Publié dans Liberté le 22 - 04 - 2021

La moyenne des cours prévue cette année et l'an prochain par l'institution de Bretton Woods est loin de remplir les conditions de l'équilibre budgétaire pour l'Algérie.
Les prix de l'énergie devraient atteindre cette année des niveaux globalement supérieurs de plus d'un tiers à ceux de 2020, mais la moyenne annuelle devrait s'établir à seulement 56 dollars le baril, soit 10 dollars de moins que les niveaux actuels des prix. C'est ce qu'on peut lire en tout cas dans la dernière édition semestrielle du Commodity Markets Outlook de la Banque mondiale, publiée hier.
Toutefois, souligne le rapport de la Banque mondiale, ces prévisions sont fortement tributaires "des progrès de la lutte contre la pandémie de Covid-19 et des mesures de soutien mises en place dans les économies avancées".
Le baril devrait atteindre 60 dollars en moyenne en 2022, mais si l'endiguement de la pandémie faiblit, une nouvelle détérioration de la demande pourrait exercer des pressions sur les prix, met en garde la Banque mondiale.
"La croissance mondiale est plus vigoureuse que prévu jusqu'ici et les campagnes de vaccination sont en cours, et ces tendances dopent les prix des produits de base. Toutefois, la durabilité de la reprise est très incertaine", indique Ayhan Kose, vice-président par intérim du groupe de la Banque mondiale pour la division croissance équitable, finance et institutions et directeur du groupe perspectives.
Le même responsable estime que les économies émergentes et en développement, qu'elles soient exportatrices ou importatrices de matières premières, "doivent améliorer leur capacité de résistance à court terme et se préparer à l'éventualité d'un ralentissement de la croissance".
Forte hausse des produits agricoles
La moyenne des cours prévue cette année et l'an prochain par l'institution de Bretton Woods est loin de remplir les conditions de l'équilibre budgétaire pour l'Algérie. Celui-ci est tributaire d'un baril à 169,6 dollars, alors que l'équilibre de la balance des paiements tient à un prix du pétrole de 87,7 dollars le baril, lit-on dans les dernières projections du Fonds monétaire international (FMI) pour l'Algérie. Cette institution tablait plus tôt cette semaine sur un prix du pétrole de 58,5 dollars le baril en moyenne cette année avant que les cours chutent à 50,7 dollars en moyenne en 2025. Par ailleurs, la Banque mondiale s'attend à ce que les prix des produits agricoles augmentent de près de 14% cette année.
Les prix des produits alimentaires, dont l'Algérie est un des plus grands importateurs mondiaux, ont connu en mars leur dixième hausse mensuelle consécutive, atteignant leur plus haut niveau depuis juin 2014. Les prix des céréales ont enchaîné en février leur neuvième mois consécutif de hausse, alors que ceux des huiles végétales sont à leur plus haut niveau depuis juin 2011. Les prix des produits laitiers affichaient en mars une hausse de 16% par rapport à la valeur de l'année dernière à la même période. Ces tendances haussières, combinées à érosion monétaire ininterrompue, agitent le spectre d'une fièvre inflationniste, d'autant plus que le pays est réputé pour être un des grands importateurs mondiaux de produits alimentaires.
Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.