Tizi Ouzou : Les héros de la Révolution de Novembre ciblés    Euro 2020 : Déjà onze qualifiés pour les huitièmes, certains sans jouer    10 bienfaits de l'aubergine pour notre santé    Euro 2020 : Le Danemark réalise une première historique    Alimentation en eau potable: Deux nouvelles stations de pompage à Oued Tlelat et Gdyel    Ecole nationale polytechnique d'Oran «Maurice Audin»: Signature d'une convention-cadre avec Sonatrach    Législatives du 12 juin: 35 personnes sous mandat de dépôt et 10 autres sous contrôle judiciaire    L'ACTE POLITIQUE, LA FORME ET LE FOND    Le FFS dénonce: Une «offensive abjecte» contre des symboles de l'unité nationale    Coupe de la CAF: La JS Kabylie met un pied en finale    CR Belouizdad: Il faudra aussi convaincre    Accident mortel à Aïn Naadja: L'auteur condamné à 3 ans de prison    De nouveaux équipements arrivent: Bombardiers d'eau et drones contre les feux de forêt    Alger: Deux ouvriers meurent électrocutés    Energie: Sonelgaz veut conquérir les marchés africain et arabe    Le changement en Algérie est-il impossible?    Tébessa: Il était une fois, la place de la Révolution    Réponse à M. Nouredine Boukrouh    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    Djerad: la répudiation    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    Il se donne un coup de lame    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    L'enjeu des locales et la survie des partis    Une ambition en sursis    Selma Bédri, sur du velours    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    Suppression officielle début juillet    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qui succédera à Chenine ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qu'en est-il pour les visas ?    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





17 villageois tués dans deux attaques
Violences au Nigeria
Publié dans Liberté le 05 - 05 - 2021

Dix-sept villageois ont été tués dans deux attaques séparées par des bergers peuls présumés dans l'Etat de Benue, dans le centre du Nigeria, selon des responsables locaux. L'Etat de Benue est situé dans la région de Middle Belt, secouée depuis des années par des affrontements meurtriers entre éleveurs nomades et agriculteurs locaux, autour d'enjeux fonciers et de rivalités pour le contrôle des pâturages et de l'eau.
Les bergers ont tué 15 villageois qui étaient principalement des agriculteurs lors d'une attaque menée à l'aube lundi, et deux autres villageois ont été tués dimanche dans la région de Gwer West, dans l'Etat de Benue, ont indiqué lundi soir des responsables locaux. "Des éleveurs armés ont attaqué Tijime où ils ont tué 15 personnes", a déclaré Ken Achabo, un assistant du gouverneur de l'Etat. "Il y a eu une autre attaque sur la route Naka-Agagbe, où deux personnes ont été tuées dimanche soir", a-t-il déclaré, ajoutant que ces violences avaient poussé les habitants à fuir leurs foyers.
Une autre responsable locale, Grace Igbabon, qui a avancé le même bilan, a déclaré que "des bergers se sont faufilés dans ces communautés et y ont tué 17 de nos habitants, y compris des femmes, des enfants et même des personnes âgées, sans aucune raison". Elle a déclaré que de nombreuses personnes avaient également été blessées et des maisons détruites. La porte-parole de la police d'Etat, Catherine Anene, a confirmé les attaques sans donner davantage de précisions. Les tensions sont en hausse dans cette région depuis que le gouvernement y a promulgué une loi interdisant le pâturage ouvert du bétail.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.