Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    De l'électricité algérienne pour la Libye    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Faire obstacle aux discours haineux"
Arnaud Montebourg, président de l'Association d'amitié France-Algérie
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2021

"En France, certains ont la rancœur tenace. En Algérie, les courants de l'islamisme politique veulent créer un fossé entre le Maghreb et l'Europe", constate le président de l'AFA.
L'Association d'amitié France-Algérie, présidée par l'ancien l'homme politique, Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'Economie sous François Hollande, a appelé, hier, à faire obstacle aux discours de "haine" et de "rancœur", en France et en Algérie, et à préserver l'amitié qui lie les deux peuples soucieux d'entretenir des rapports de "fraternité" et engagés dans la construction d'"un avenir fécond en Méditerranée".
Dans un communiqué, parvenu hier à notre rédaction, Arnaud Montebourg a rappelé, à ce propos, que les tenants du discours "haineux", des deux rives de la Méditerranée, ne représentent, en réalité, qu'une infime minorité, mais "il est urgent de replacer ces discours hostiles dans les ténèbres". "Tous ceux qui le feront serviront bien la cause de l'amitié franco-algérienne", écrit-il, en rappelant, par ailleurs, que la déclaration du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Lachemi Djaâboub, qualifiant la France d'"ennemi éternel" ne fait qu'entretenir la discorde. Le ministre algérien avait, rappelle-t-on, tenu ces propos, début avril, à la veille de la visite, annulée, d'une importante délégation du gouvernement français en Algérie.
Pour le président de l'Association d'amitié France-Algérie, "ce ministre prend le risque d'entretenir la discorde et de nourrir ces franges marginales qui, dans nos deux pays, voudraient empêcher la coopération et le travail en commun". En France également, note l'ancien ministre de l'Economie, le discours de "rancœurs", "s'il est minoritaire", doit être combattu. "En France, certains ont la rancœur tenace.
En Algérie, les courants de l'islamisme politique veulent créer un fossé entre le Maghreb et l'Europe. À ces derniers, nous voulons rappeler que la liberté et l'indépendance de l'Algérie ont toujours eu de fervents soutiens en France.
Rappelons le courage de François Mauriac, de Raymond Aron, de Jacques de Bollardière, d'Edmond Michelet, de Stéphane Hessel, de Jean Daniel, de Jean Lacouture... L'Algérie est un pays ami", lit-on dans le communiqué qui rappelle, en outre, l'engagement du peuple français auprès du peuple algérien non seulement "dans sa quête de l'indépendance", mais également en soutien du mouvement populaire, le Hirak.
"Les Français ont ressenti avec le mouvement populaire récent une profonde fraternité avec les Algériens luttant pour le renouveau", écrit Montebourg, ajoutant que "beaucoup de nos compatriotes ont l'Algérie au cœur, et ils ont raison. Beaucoup de nos concitoyens sont venus de l'autre rive de la Méditerranée. Nous avons la même langue en partage. Et nous avons tant à faire ensemble !".

K. BENAMAR


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.