Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    De l'électricité algérienne pour la Libye    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une autre nuit d'horreur à Ghaza
l'armée israélienne a mené hier 100 raids
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2021

L'aviation israélienne et son artillerie ont mené hier des dizaines de raids et de bombardements nocturnes sur Ghaza, entraînant un lourd bilan humain.
Cette opération intervient au lendemain de violents raids menés par les bombardiers de l'occupant israélien dans plusieurs zones de l'enclave palestinienne, qui ont détruit, outre des maisons, des bâtiments, un complexe médical, des routes principales et secondaires et causé de graves dommages aux lignes de transport d'électricité de la centrale électrique vers la ville de Gaza, a rapporté l'agence Wafa.
Le bilan ? Selon le ministère palestinien de la Santé, l'agression israélienne s'est soldée en une semaine par 218 martyrs et plus de 5 604 blessés et la destruction de 90 bâtiments, dont 6 tours dont 3 ont été complètement détruites.
Soit un nombre de martyrs dans la bande de Gaza de 197, dont 58 enfants, 34 femmes et 1 235 blessés, tandis que le nombre de martyrs en Cisjordanie, y compris à Al-Qods, a atteint 21, dont un enfant, et plus de 4 369 blessés, indique le ministère dans son dernier bilan. Quelque 40 000 Palestiniens ont fui leur maison, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU.
Parallèlement à cette politique de destruction de tours d'habitations et d'infrastructures de son armée, qu'elle présente comme de hauts faits d'armes, la police d'occupation israélienne a mené tôt hier une campagne d'arrestations à grande échelle dans diverses régions des territoires occupés depuis 1948.
À cet effet, les médias palestiniens précisent que 850 Palestiniens, principalement des mineurs, ont été arrêtés la semaine dernière, suite à des manifestations des Palestiniens suite à l'agression des fidèles musulmans dans la mosquée d'Al-Aqsa et sur la bande de Gaza.
Les forces d'occupation israéliennes ont utilisé des balles réelles dans la plupart des manifestations dans les territoires occupés, alors que les colons intensifient ces derniers jours leurs attaques et agressions brutales contre les citoyens et leurs propriétés, faisant des victimes parmi eux.
Pendant ce temps-là, c'est fort du soutien des Etats-Unis qu'Israël continue d'ignorer les appels au cessez-le-feu et les manifestations de dénonciation et poursuit son agression sur la population de Gaza. Les Etats-Unis, principal allié d'Israël, ont en effet bloqué pour la troisième fois une déclaration commune des Nations unies condamnant l'agression israélienne.
Les Etats-Unis, qui ont aussi retardé la session du Conseil de sécurité de la semaine dernière, ont publiquement défendu le droit d'Israël de se défendre en réponse aux tirs de roquettes du Hamas.
Cette attitude par laquelle l'administration Biden donne le feu vert à Israël pour la poursuite du génocide dont est victime le peuple suscite la controverse auprès des Américains, où 36 parlementaires ont appelé à un cessez-le-feu immédiat en Israël et en Palestine pour éviter de nouvelles pertes humaines.
Ainsi, 28 sénateurs américains du Parti démocrate auquel appartient le président américain Joe Biden, dont Bernie Sanders, Tammy Baldwin et Sherrod Brown, ont appelé dans une brève déclaration conjointe à "un cessez-le-feu immédiat, pour éviter toute nouvelle perte de vies civiles et toute escalade".
Pour leur part, huit membres de la Chambre des représentants, notamment David Price, Gerald Connolly et Barbara Lee, ont lancé un appel similaire en faveur d'un cessez-le-feu Les huit membres ont afiirmé dans une déclaration conjointe : "La récente flambée de violence en Israël et à Gaza a fait des centaines de victimes", exhortant l'administration de Joe Biden à prendre des mesures décisives pour un cessez-le-feu.
Amar R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.