La demande pétrolière appelée à fortement augmenter    Arrivée massive de harragas algériens en Espagne    Le procès en appel de Karim Tabbou renvoyé au 11 octobre    5 ans de prison pour le majordome du système    La valeur de la production agricole estimée à 98 milliards DA    Les travailleurs dans l'expectative    L'Allemagne tourne la page Merkel    Plus de 600 colons envahissent la mosquée Al-Aqsa    Khartoum convainc les manifestants à Port-Soudan    Vers le forfait de Slimani et de Benlamri face au Niger    4,8 millions de dinars à payer en guise d'amendes    Le CR Belouizdad en stage à Mostaganem    Le président Tebboune reçoit le chef du commandement de l'Africom    Benbouzid écarte l'éventualité d'une troisième dose de vaccin en Algérie    Un autre casse-tête pour les parents    Lancement des Journées du théâtre pour enfants et de marionnettes    Koeman et le Barça se rassurent    Les Canaris se préparent à Alger    Le FLN manquera des communes    Le PT tire la sonnette d'alarme    Le rôle positif de l'Algérie souligné à l'Assemblée générale    Flambée persistante et généralisée    Lancement d'un plan de wilaya pour promouvoir le tourisme local    Kamel Damardji intronisé au poste de président du CA    Hommage aux disparus    Liès Sahar est mort : il n'y a pas de perfidie savoureuse    Ils opéraient à El Hamri, Médiouni, Savignon et Bastille: Quatre dealers arrêtés, des psychotropes saisis    Tlemcen: Un réseau de vol de véhicules démantelé, 7 arrestations    Lamamra rencontre des membres de la communauté algérienne aux Etats-Unis    L'erreur humaine    Investissement: Plaidoyer pour la «colocalisation» et «l'intégration régionale»    Tlemcen: Le chantier de l'annexe du musée d'archéologie islamique bientôt relancé    Tébessa: Un site en quête d'aménagement    Que cherchent les américains à Alger?    67 Morts dans des combats autour de la ville stratégique de Marib    Des figures du «clan» à la barre    Le temps des réformes    Une satisfaction justifiée    Avocats et l'émouvant souvenir...    Quand l'Erma «défie» le président    Le tourisme «en panne»    Les jalons d'une nouvelle démarche    Brèves Omnisports    Hamilton victorieux cent et eau    Un verrou «débloqué»    L'école: le mausolée des charlatans    Le long fleuve algérie    Les éditeurs se préparent pour rebondir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



UNE FOULE NOMBREUSE SALUE UN MILITANT POLITIQUE ENGAGE
CHAFFAÂ BOUAICHE EMPORTE PAR LA COVID
Publié dans Liberté le 22 - 07 - 2021

Ce sont des centaines de personnes, de tous les âges, qui ont assisté, hier, à l'enterrement de l'ancien député de Béjaïa, Chaffaâ Bouaïche, dans la commune de Timezrit.
L'ancien député du Front des forces socialistes (FFS) est mort lundi des suites de sa contamination par la Covid-19 à l'âge de 47 ans. Un coup dur aussi bien pour sa famille biologique que politique, qui perd à travers ce militant "atypique, engagé et combatif l'homme des causes justes", pour reprendre un cadre du parti à Béjaïa.
Ses camarades du parti de Hocine Aït-Ahmed perdent surtout un militant actif sur le terrain des luttes citoyennes et démocratiques et présent médiatiquement, notamment à travers les réseaux sociaux, Facebook plus singulièrement, où il ne manquait pas de poster ses points de vue, mais aussi ses "coups de gueule" sur les questions qui agitent la scène politique nationale et locale.
Le premier secrétaire du FFS, Youcef Aouchiche, qui s'exprimait à chaud après l'enterrement de Chaffaâ Bouaïche, déclare : "Aujourd'hui, nous n'avons pas enterré Chaffaâ, mais nous avons semé sa graine. J'espère qu'il va pousser dans les cœurs de tous les gens qui sont venus à Timezrit." Et d'enchaîner : "Le combat pour lequel il a consacré une bonne partie de sa vie ne sera pas vain. Nous le poursuivrons jusqu'à ce que la liberté et la démocratie soient consacrées dans notre pays. Et que l'on bâtisse notre pays sur de bonnes bases. Nous sommes tous ses enfants."
Le président de l'APW de Béjaïa, Mhenni Haddadou insistera, lui, pour rappeler les responsabilités assumées par Chaffaâ Bouaïche au sein du FFS depuis des années. "C'était le porte-parole du FFS ; il était secrétaire national chargé de la communication. Il a été député deux fois. Il avait été secrétaire national à l'époque de Hocine Aït-Ahmed.
Il n'a pas trahi la mémoire de Si l'Hocine. Il a honoré la mémoire des anciens de 1963 mais aussi de tous les militants", témoigne-t-il. Il annoncera, dans la foulée, l'organisation, pour le 40e jour de son décès, d'un hommage qui sera à la hauteur du militant engagé qu'il a été. Il a rappelé, en outre, que Chaffaâ Bouaïche ne s'est "jamais tu sur la hogra, l'injustice et la corruption. Il a, de tout temps, répondu présent pour relayer les doléances des citoyens".
C'est d'ailleurs l'essentiel du message qu'a voulu transmettre son père dans son message, adressé en guise de remerciements aux centaines de personnes qui ont fait le déplacement pour accompagner son fils à sa dernière demeure. "Même vendredi dernier, les gens ont continué à le solliciter. Son téléphone n'a pas cessé de sonner alors qu'il était mourant", déplore-t-il.

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.