Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC
CLÔTURE DE LA SESSION PARLEMENTAIRE 2020-2021
Publié dans Liberté le 27 - 07 - 2021

Depuis hier, le Parlement est en vacances jusqu'au premier jour ouvrable du mois de septembre. La cérémonie de clôture de la session 2020-2021 a duré à peine une heure, le temps de la lecture, au Conseil de la Nation puis à l'APN, des discours des présidents des deux chambres parlementaires, de la récitation de versets coraniques et l'interprétation de l'hymne national.
Le Premier ministre, Aimene Abderahmane, et les membres de son gouvernement se sont abstenus de faire la moindre déclaration à la presse. Paradoxalement, Salah Goudjil, président du Sénat, et son homologue à l'Assemblée nationale, Ibrahim Boughali, ont à peine évoqué la crise sanitaire aggravée par un rebond des contaminations et un nombre anormalement élevé de décès conséquemment au manque d'oxygène dans les hôpitaux.
Ils se sont limités à "saluer" les décisions prises la veille en Conseil des ministres — un confinement de 20h au lendemain 6h et la fermeture de certains espaces publics dans 35 wilayas — et à s'incliner à la mémoire des victimes du Sars-CoV-2. Recourant à la sémantique employée usuellement dans les discours officiels, les deux hommes se sont longuement étalés sur "les manœuvres" du voisin de l'Ouest, le Maroc, visant à "fragiliser les autorités algériennes au plan interne".
Pour Salah Goudjil, le processus de renouvellement des institutions de l'Etat par voie électorale (il a cité la présidentielle du 12 décembre 2019, le référendum du 1er novembre 2020 et les législatives anticipées du 12 juin 2021 ainsi que la perspective des élections municipales anticipées qui seront organisées l'automne prochain) "dérange énormément, surtout à l'étranger, ceux qui n'aimeraient pas voir l'Algérie appuyée à des bases solides et saines (...) les choses sont désormais claires pour ce qui est de l'hostilité à l'égard de l'Algérie".
Il a incité ses concitoyens, quelles que soient leurs idéologies et convictions politiques, à se mobiliser pour la préservation de l'unité du territoire de souveraineté nationale, de la sécurité des frontières et de l'autonomie de la décision politique. Plus frontal dans ses récriminations contre le royaume chérifien, Ibrahim Boughali l'a accusé d'avoir franchi "les lignes rouges" dans son adversité et ses attaques contre l'Algérie.
Dans les couloirs de l'hémicycle du Palais Zighoud-Youcef, des députés ont indiqué que le Premier ministre présentera la déclaration de politique générale de son gouvernement, dès l'ouverture de la prochaine session parlementaire. Il aura ainsi épuisé le délai de 45 jours, qui lui est imparti par la Constitution. L'échéance court à partir de la date de l'installation officielle de la neuvième législature.

Souhila H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.