7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LA BATAILLE DE L'OXYGÈNE
LE GOUVERNEMENT MET EN PLACE UN PLAN D'URGENCE POUR LES HÔPITAUX
Publié dans Liberté le 31 - 07 - 2021

Le Premier ministre a annoncé avoir doté la cellule de crise, installée au Palais du gouvernement, d'une unité opérationnelle dans le but de répondre aux besoins des centres hospitaliers en manque cruel d'oxygène. Il décide d'importer 160 000 litres d'oxygène, 10 unités de production et 15 000 extracteurs.
La tension sur l'oxygène dans les centres hospitaliers, particulièrement dans les services recevant les patients infectés par Sars-CoV-2, a atteint son paroxysme, dans le sillage d'un rebond inquiétant des nouvelles contaminations par 24 heures (un pic de 1 927 nouveaux cas et 49 décès).
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a annoncé, en conséquence, jeudi, une batterie de mesures d'urgence pour assurer la disponibilité de la source vitale de vie.
Il a été décidé d'importer, à brève échéance, 15 000 extracteurs d'oxygène. 1 800 appareils ont déjà été acquis. 2 250 concentrateurs seront réceptionnés entre le 3 et le 5 août. Le reste de la cargaison sera livré graduellement à partir du 10 août.
L'Algérie a commandé, en outre, dix unités de production d'oxygène d'une capacité de 20 000 et 40 000 litres. Elles seront installées dans les grands pôles hospitaliers, afin "d'atténuer la pression qui prévaut actuellement".
En parallèle, plus de 160 000 litres d'oxygène seront également importés et distribués aux services Covid, auxquels affluent massivement les malades. Le Premier ministre a, également, ordonné l'affectation de structures hôtelières aux patients "afin de mieux les prendre en charge et de leur fournir les quantités d'oxygène nécessaires".
Le Premier ministre a doté mercredi dernier la cellule de crise, installée au palais du gouvernement, d'une unité opérationnelle, "dans le but de répondre opérationnellement à tous les besoins au niveau des centres hospitaliers", précise-t-on dans le communiqué du Premier ministère.
Le Premier ministre a motivé la prise de cette mesure par "l'immensité du territoire national" qui, dit-il, "nécessite la mise en place des mécanismes permettant de répondre à tous les besoins en temps opportun".
Au début de la semaine dernière, le ministre en charge de l'Industrie pharmaceutique avait informé les services des Douanes algériennes que les particuliers ne sont plus soumis, exceptionnellement, à une autorisation préalable de son département ministériel, pour l'importation d'extracteurs d'oxygène.
Il avait, par ailleurs, incité les fournisseurs à augmenter les volumes de production, qui atteignent actuellement la barre de 400 000 litres par jour. Aucune indication n'est, toutefois, donnée sur les besoins quantitatifs de l'oxygène par jour et par ville.
Par ailleurs, M. Benabderrahmane a appelé les citoyens à respecter les mesures de prévention, tout en faisant montre du plus haut degré de conscience et "en évitant les états de panique que certains réseaux sociaux tentent de semer en diffusant des informations fausses et sans fondement" qu'il a qualifiées "d'exploitation des patients et de leurs familles".
La prévention étant la meilleure parade contre l'aggravation de l'épidémie virale, M. Benabderrahmane recommande aux citoyens de se faire vacciner rapidement et en masse. Depuis l'entame de la campagne vaccinale contre la Covid-19, l'Algérie a réceptionné plus de 9 millions de doses, déclinées sous trois nationalités (le russe Spoutnik V, le dano-britannique AstraZeneca et les deux chinois Sinopharm et Sinovac).
9,2 millions de doses supplémentaires seront acquises au courant du mois d'août et un lot de 5 millions de doses en septembre. À la rentrée prochaine, une unité de production de vaccins, d'une capacité de 2,5 millions de doses, devrait entrer en service.

Souhila H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.