Du nouveau dans la brouille entre Icardi et sa femme Wanda Nara    les effets sur votre corps d'une consommation quotidienne de thé vert    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    Elections locales: Le MSP s'en prend à l'ANIE    Croissance factice    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Feux d'artifice, pétards et leur danger    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    relâchement au match retour    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    La renaissance    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Des listes passées à la moulinette    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    L'échauffement, à bout de souffle    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne
THEÂTRE NATIONAL ALGERIEN
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2021

■ Dans le cadre de son programme de conférences "Les nuits du théâtre", diffusées en ligne, le Théâtre national algérien consacrera une rencontre à l'œuvre théâtrale du romancier et dramaturge Kateb Yacine.
Le rendez-vous sera animé par l'écrivain et académicien Saïd Boutadjine, demain 23 septembre à 22h, sous l'intitulé "Traduction du théâtre de Kateb Yacine et les questions d'intertextualité". La communication sera diffusée sur la page Facebook du TNA, ainsi que sur le groupe "TNA Forum".
Le Cadavre encerclé, Mohamed prends ta valise ou encore La Poudre d'intelligence sont quelques-unes des œuvres phare du théâtre de Kateb Yacine, écrivain génial et dramaturge habité par les tourments de sa société pendant et au sortir de la guerre.
Après des interventions d'écrivains et d'artistes comme Salim Dada, Amin Zaoui et Nadjib Stambouli, dans le cadre des rencontres littéraires et intellectuelles programmées depuis le mois d'août dernier, cette rencontre s'attachera à analyser l'œuvre de cet écrivain phare de la littérature algérienne, la traduction de ses pièces théâtrales et la question de l'intertextualité dans ses écrits dramaturgiques et romanesques.
À noter que le TNA diffuse depuis le début de la pandémie des pièces de théâtre pour enfants et adultes, comme Torchaka d'Ahmed Rezzak, El-Mouhakma de Djamel Guermi, GPS de Mohamed Charchal, des rencontres et récitals sur ses réseaux sociaux, et a lancé, dernièrement, le concours du meilleur spectacle humoristique, ouvert aux amateurs et professionnels de plus de 20 ans en hommage au comédien Saïd Hilmi, disparu au mois d'août dernier.

R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.