Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le hirakiste Kacem Saïd sous mandat de dépôt
ORAN
Publié dans Liberté le 06 - 11 - 2021

Kacem Bensaïd, enseignant du cycle moyen mais également hirakiste très en vue dans la wilaya d'Oran, a été placé, jeudi, sous mandat de dépôt par le juge d'instruction près le tribunal correctionnel de Yaghmoracen, a-t-on appris jeudi dernier du collectif de défense du Hirak.
L'homme doit faire face à plusieurs chefs d'accusation, dont certains à caractère criminel : "appartenance à une organisation terroriste", "atteinte à l'unité nationale" ou "atteinte au moral de l'armée".
Selon l'un des avocats de la défense du Hirak, il est notamment reproché à l'activiste ses interventions sur la chaîne de télévision privée El Magharabia et ses liens supposés avec le mouvement Rachad.
Kacem Saïd a été interpellé, mercredi dernier et placé en garde à vue par la police, alors qu'il venait de quitter le bureau du procureur de la République du même tribunal, rapporte le même avocat qui indique que l'activiste avait déjà porté plainte pour harcèlement policier.
Ce n'est pas la première fois que Kacem Saïd doit faire face à des poursuites judiciaires depuis le déclenchement de la révolution de Février 2019, mais il n'avait, jusque-là, jamais été placé sous mandat de dépôt.
L'enseignant fait partie du groupe de hirakistes relaxés (en première instance comme en appel) dans l'affaire dite de la tentative de perturbation du rassemblement du candidat Abdelaziz Belaïd en 2019, et attend de connaître le verdict que le tribunal correctionnel de Sénia doit prononcer, cette semaine, dans le cadre du procès des 11 hirakistes jugés en octobre dernier pour "rassemblement non armé", "offense au président de la République" et "outrage à corps constitué".
Procès au cours duquel, le procureur de la République avait, rappelle-t-on, requis six mois de prison ferme.
Dès le début du Hirak, Kacem Saïd est très vite devenu l'un des animateurs les plus actifs du mouvement de contestation, notamment par ses couvertures médiatiques sur les réseaux sociaux, ses interventions télévisées et son implication dans la "Gaâda politique", espace de débat et d'échanges d'idées qui se tenait quotidiennement sur la place du 1er-Novembre.
Par ailleurs, l'on apprend que Dalila Touat, qui vient d'être jugée dans le cadre de deux dossiers de Hirak par le tribunal correctionnel de Mostaganem (voire Liberté du 4 novembre 2021), devrait comparaître devant le tribunal d'Aïn Tedlès le 11 novembre prochain.
Elle est poursuivie pour "outrage à corps constitué" et "diffamation" pour avoir dénoncé les conditions de détention dans la prison d'Aïn Tedlès où elle avait séjourné pendant un mois, l'hiver dernier.
En mars 2021, la jeune femme avait d'ailleurs porté plainte contre la direction de l'établissement pénitentiaire pour intimidation, menace et mauvais traitement.

S. OULD ALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.