Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Côte d'Ivoire - Algérie: le Sud-africain de Freitas Gomes à la place du Gambien Gassama au sifflet    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    A l'exception des plénières déjà programmées: Les activités de l'APN reportées à cause du Covid    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Football - Ligue 2: Le RCK champion d'hiver, l'ASMO en chute libre    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Le baril affole le marché    Des Américains en prospection à Oran    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Incontournable marché libyen    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    CAN-2021 / Algérie: " Le match face à la Côte d'Ivoire ne sera pas délocalisé"    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le spectre d'Omicron
LE DIRECTEUR DE L'INSTITUT PASTEUR, FAWZI DERRAR, MET EN GARDE
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2021

L'Algérie est-elle à l'abri du nouveau variant Omicron qui met le monde entier en état d'alerte ? Non, tranche le professeur Derrar qui affirme que l'arrivée de ce variant sud-africain chez nous "n'est qu'une question de temps".
Le directeur général de l'Institut Pasteur, Fawzi Derrar, a mis en garde, jeudi à Alger, contre la propagation du variant du coronavirus Omicron, ajoutant que l'Algérie "n'est pas à l'abri".
En marge d'une journée de sensibilisation au sida au profit des étudiants de la faculté de médecine, le 1er décembre, à l'occasion de la Journée mondiale du sida, le Pr Derrar a affirmé qu'au vu de la propagation accélérée du variant Omicron, récemment apparu en Afrique du Sud avant de s'étendre partout dans le monde, "l'Algérie n'est pas à l'abri de ce nouveau variant", appelant au respect des mesures préventives et à la vaccination.
La vigilance contre ce nouveau variant, qui a pris des proportions alarmantes dans certains pays africains, au Canada, en Amérique et en Europe, est de mise et sa "propagation en Algérie n'est qu'une question de temps, à l'instar des autres pays du monde comme c'était le cas avec les autres variants, en raison de la mobilité des personnes et de l'ouverture progressive de l'espace aérien", a-t-il prévenu, d'où, a-t-il dit, l'impératif de renforcer le contrôle des points de passage des voyageurs.
Concernant les caractéristiques de cette nouvelle souche du coronavirus, le Pr Derrar a indiqué que les scientifiques n'ont pas encore déterminé sa gravité, mais que les résultats seront dévoilés dans les deux à trois semaines à venir. "Les données établies confirment que les symptômes de ce variant n'ont pas causé de décès dans le monde", a-t-il rassuré.
Ajoutant que ces variants commencent souvent avec un faible taux qui n'est pas dangereux, puis se propagent rapidement et entraînent des complications, l'expert estime que cela requiert l'utilisation de moyens indispensables à l'allègement des dégâts et à la réduction, à l'avenir, du taux de propagation.
Se référant aux données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Pr Derrar indique que "le nouveau variant se propage à une très grande vitesse ayant dépassé la cadence du variant Delta", appelant les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques et qui ont contracté, ces derniers mois, le variant Delta, à renforcer la prévention "vu que leur système immunitaire est encore fragile".
Tout en signalant que tous les pays du monde se préparent à faire face à une nouvelle vague de ce nouveau variant, en plus de la 5e vague que connaissent plusieurs Etats qui ont recouru ces derniers temps à la prise de mesures urgentes consistant, entre autres, en la fermeture des frontières, l'expert affirme que les pays qui ont connu une large propagation du nouveau variant sont ceux qui enregistrent un taux relativement faible quant à la vaccination de leur population.
Le même expert a dissuadé les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques de voyager et de la nécessité de réduire leurs déplacements avec davantage de vigilance, dans l'attente des résultats des recherches scientifiques et cliniques sur ce nouveau variant.
Les mesures préventives – le port du masque, le respect de la distanciation sociale, l'hygiène et la vaccination – sont les meilleurs moyens de briser la transmission de tous les virus qui se propagent en hiver.

R. N./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.