Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Pourquoi les prix ont baissé    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un syndicat plaide pour la gratuité des tests de dépistage de la Covid-19
FACE À LA HAUSSE DES CONTAMINATIONS DANS LE MILIEU SCOLAIRE À BEJAIA
Publié dans Liberté le 18 - 01 - 2022

Face à la hausse des contaminations et à la propagation du variant Omicron, notamment dans le milieu scolaire, le Syndicat national autonome des fonctionnaires de l'éducation (Snafe), par le biais de son responsable à Béjaïa, Nabil Ferguenis, interpelle le ministre de l'Education nationale sur la nécessité d'instaurer la gratuité des tests de dépistage de la Covid-19.
"S'il y a une volonté réelle de freiner cette nouvelle vague de coronavirus qui continue à faire des ravages, y compris dans le milieu scolaire, l'Etat doit prendre en charge les frais des tests de dépistage de la Covid-19, à l'instar du vaccin qui demeure, quant à lui, gratuit", estime le syndicaliste du Snafe. Selon lui, les prix des différents tests diagnostiques de la Covid-19 demeurent inaccessibles pour la majorité des familles algériennes, en ces temps de disette.
"Quid des élèves orphelins ou issus de familles pauvres ?" s'est-il interrogé. Avant de rappeler que le test antigénique coûte en moyenne 2 500 DA, le sérologique 2 700 DA et la PCR à 8 000 DA. Sans compter les frais des analyses médicales, citant notamment le prix des D-dimères qui s'élève à 2 800 DA, alors que les injections sous-cutanées d'anticoagulants (Lovenox) se font rares dans les pharmacies.
Notons en outre que le centre d'imagerie médicale du centre hospitalo-universitaire Khelil-Amrane de Béjaïa reste inaccessible aux citoyens de la région, étant donné que ses appareils radiologiques sont constamment en panne. Ce qui constitue une aubaine pour les cliniques privées, où un scanner thoracique coûte au minimum 10 000 DA.
Par ailleurs, M. Ferguenis plaide pour une campagne de dépistage massif de la Covid-19 au niveau des établissements scolaires, où les unités de dépistage et de suivi (UDS) devraient être partie prenante.
"Il est navrant de constater que deux ans après le début de la pandémie de coronavirus, les UDS peinent encore à améliorer la qualité de leurs prestations et à s'impliquer dans la lutte contre ce maudit virus. Hormis l'acte vaccinal, ces unités médicales ne servent pratiquement à rien !", a-t-il déploré.
Selon notre interlocuteur, les pouvoirs publics doivent renforcer en moyens humains et matériels ces UDS pour qu'elles puissent assumer pleinement leur noble mission, dont les principales tâches consistent à assurer le dépistage et le suivi médical pour la famille éducative.
Le représentant du Snafe à Béjaïa a tenu à souligner que les différentes campagnes de vaccination contre la Covid-19 lancées dans les collèges et lycées de la wilaya, se heurtent malheureusement à la réticence d'une grande partie des fonctionnaires du secteur de l'éducation nationale, dont l'effectif global dans sa wilaya est estimé à plus de 20 000 travailleurs, tous corps confondus.
Se voulant alarmiste pour encourager une prise de conscience citoyenne, ce cadre syndicaliste déplore la mort de pas moins de 17 fonctionnaires de l'éducation durant les mois de novembre et décembre de l'année écoulée.
"Nous avons beaucoup de collègues et mêmes des élèves qui sont confinés chez eux à cause de cette infection. D'ailleurs, cette défection des enseignants infectés a mis quelques établissements scolaires à rude épreuve, dès lors qu'il est parfois difficile de trouver des remplaçants pour certaines matières", a-t-il soutenu.

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.