Instruction pour élargir la carte d'exploration de la baryte aux wilayas de l'extrême sud    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LE 7e ART, UN OUTIL DE "DIALOGUE ENTRE LES CULTURES"
5e PRIX BOUAMARI-VAUTIER EN SOUTIEN AU CINEMA ALGERIEN EMERGENT
Publié dans Liberté le 29 - 01 - 2022

Initié par l'association France-Algérie (AFA), ce prix, qui tend à promouvoir le 7e art algérien, récompense un premier film de fiction ou documentaire. Pour cette édition, neuf films sont en compétition, et les noms des lauréats seront révélés lors de la cérémonie de remise des prix, prévue le 14 février à l'IMA.
Depuis cinq ans aujourd'hui, l'Association France-Algérie (AFA) a lancé un prix intéressant qui tend à promouvoir et à soutenir le cinéma algérien, et ce, en récompensant un premier film fiction et un premier documentaire. Ce prix, qui porte le nom de Bouamari-Vautier, se veut un hommage à ces deux réalisateurs ayant marqué le 7e art algérien par leur "regard" et leur "engagement".
Selon les organisateurs, ce projet a vu le jour, car l'association considère le cinéma comme un réel "outil de développement et de connaissance. Elle veut encourager les jeunes cinéastes algériens et franco-algériens en leur apportant une visibilité nouvelle et le développement d'un réseau professionnel", peut-on lire dans le dossier de presse, adressé par Flora Boumia, coordinatrice du prix.
À ce propos, Arnaud Montebourg, président de l'AFA, a souligné : "Quelle meilleure chance de dialogue entre deux peuples, deux cultures, que le cinéma ! C'est le langage d'aujourd'hui que tous ont en partage (...) Les nouveaux talents qui marquent la scène de création algérienne nous touchent et nous émeuvent parce qu'ils évoquent la commune condition humaine, ses drames et ses espoirs."
Pour l'ancien ministre français, "de part et d'autre de la Méditerranée, se crée ainsi une communauté sensible, faite d'émotions ressenties en commun, et de défis à relever ensemble. C'est la meilleure réponse aux fauteurs de discorde : nos deux peuples ont besoin de mieux se connaître et de faire vivre cet humanisme moderne".
Concernant les œuvres sélectionnées – en raison de la pandémie, pour la cuvée 2021, les films retenus sont sortis en 2020 – dans la catégorie fiction, nous retrouvons Cigare au miel de Kamir Aïnouz ; Ibrahim de Samir Guesmi ; La vie d'après d'Anis Djaad ; Argu de Omar Belkacemi ; Soula de Salah Issaad et Voyage en Kabylie de Hace Mess et Mathieu Tuffreau.
Quant à la catégorie documentaire, elle comprend Ne nous racontez plus d'histoire ! de Ferhat Mouhaliet Carole Filiu Mouhali ; Leur Algérie de Lina Soualem et Les visages de la victoire de Lyèce Boukhtine. Par ailleurs, ces neuf films en lice pour le grand prix seront départagés par une belle brochette d'un jury composé de personnalités des arts et de la culture.
Parmi ces noms, les producteurs et réalisateurs Alexandre Arcady et Besnier Emmanuel ; les réalisateurs Bentoumi Farid et Nadir Moknèche ou encore le scénariste et formateur Tahar Boukella et l'écrivaine et spécialiste du cinéma maghrébin Denis Brahimi. Et la présidente du jury n'est autre que la réalisatrice Dominique Cabrera.
À noter que l'équipe de pilotage et de sélection du prix Bouamari-Vautier est composée principalement de professionnels des deux rives, à l'exemple l'artiste franco-algérienne Daiffa, qui "a réalisé l'affiche représentant la relation d'amitié France-Algérie portée par cette belle Algérienne portant les deux drapeaux, et qui survole la même mer 'mare nostrum'", a tenu à préciser Flora Boumia.
Quant aux trophées, ils seront acheminés de Tipasa vers Paris par l'artiste sculpteur Islem Benotsman.
Il est à rappeler que la cérémonie de remise des prix aura lieu le 14 février à l'Institut du monde arabe (IMA) et sera, entre autres, retransmise dans les Instituts français d'Algérie (IFA).

Hana M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.