«Retour de l'argent sale à la faveur des alliances»    Le projet renvoyé aux calendes grecques    «Les vraies raisons de l'immobilisme»    Les start-up algériennes à Rome    On ne renoncera pas!    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    L'UGTT réclame un «dialogue national»    Les Verts se penchent sur l'Egypte    Haaland peste contre l'arbitrage    Pochettino sous forte pression    Le Cnapeste persiste dans sa grève cyclique    Les travailleurs de la santé courroucés    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    L'écrivain Pierre Rabhi n'est plus    Le FLN increvable    Augmentation pénalisante des prix    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Les médecins libéraux contestent et menacent    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    Le FFS fait son bilan    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La direction demande le report de la rencontre face à l'USMA    Algérie, Maroc et Egypte    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine dans plusieurs secteurs    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Appel à une coordination entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA et les pays africains    Le président de l'Etat de Palestine reçu par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le procès du président du MDS reporté à dimanche prochain    Une ambition technologique de l'Algérie : l'hydrogène sera le gaz naturel en 2030    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    Spectacle époustouflant de musique flamenco    Retour sur le parcours du penseur    Le Cameroun dans l'incertitude    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Enfin des stations d'épuration des eaux usées !
GHARDA?A
Publié dans Liberté le 05 - 08 - 2008

Il s'agit d'une usine qui nettoie et épure, en amont, les eaux usées domestiques où ces dernières sont progressivement affranchies de leurs substances polluantes pour être rejetées en aval, propres pour l'irrigation des produits agricoles.
La direction de l'hydraulique de la wilaya de Ghardaïa a initié un important projet de réalisation d'une station d'épuration des eaux usées d'une capacité de 46 000 mètres cubes/jour dans la vallée du M'zab, prévue en aval, de la commune d'El-Atteuf, au lieu-dit Kef El-Doukhan, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de Ghardaïa. Il s'agit en fait d'une usine qui nettoie et épure, en amont, les eaux usées domestiques où ces dernières sont progressivement affranchies de leurs substances polluantes pour être rejetées en aval, propres pour l'irrigation des produits agricoles. Le projet étant lancé en avril 2004, il devrait être réceptionné en 2010. Initié dans le cadre d'une stratégie intégrée d'assainissement et de protection contre les crues de l'oued M'zab qui s'étend jusqu'à 2030, le coût de l'ouvrage a atteint deux milliards de DA. Cet ouvrage longtemps souhaité par les citoyens prendra en charge les eaux usées des communes d'El-Atteuf, Bounoura, Daya Ben Dahoua et Ghardaïa. Cet de ce type de projet que dépendra en partie, le règlement de la lancinante équation des eaux usées qui contaminent l'environnement et polluent l'oued M'zab. La réalisation de ce projet qui s'inscrit dans le cadre de la relance économique, passera par quatre phases. La première consiste en la réalisation de digues de régulation des eaux des crues en amont, qui permettront de créer des réserves aquifères de 46 millions de mètres cubes d'eau. La deuxième phase consiste la réalisation d'un collecteur des eaux usées de toute la vallée d'une longueur d'environs 24 km. Celui-ci permettra de préserver et de protéger la nappe phréatique contre les infiltrations des eaux usées. Viendra ensuite la troisième phase où l'on se penchera sur le calibrage de l'oued par la construction d'ouvrages d'art et de protection des bordures afin de faciliter l'écoulement et la fluidité des eaux pluviales propre le long du lit de l'oued. Viendra en dernière phase, la réalisation de bassins de décantation et de lagunage naturel qui traiteront les eaux usées rejetées afin d'être réutilisées pour l'agriculture. Signalons aussi l'inscription pour les localités de Berriane et Guerara, de deux stations d'épuration des eaux usées domestiques, pour un montant de 800 millions de DA. Une autre station d'épuration d'une capacité de 16 000 m3/jour, d'un montant de 1 milliard de DA sera lancée prochainement à El-Goléa, en aval du lac El-Sebkha, a-t-on appris de source bien informée. Celle-ci traitera les eaux usées déversées par les communes de Hassi El-Garra et El-Goléa, soit une population d'environ 78 000 âmes. En attendant la réception desdits projets, les visiteurs qui se rendent dans cette wilaya du Sud classée pourtant, région touristique, continueront à y assister à l'écoulement des eaux usées domestiques à ciel ouvert dégageant des odeurs nauséabondes. Des eaux provenant de multiples canalisations obstruées.
BOUHAMAM AREZKI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.