Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Nice : Gouiri fait aussi bien que Benzema    Législature : tardive dissolution et scrutin sans changements perceptibles !    Une obligation, pas un choix    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    Un vendredi sans heurts    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Boughadou tient son AGO aujourd'hui    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Première mission pour Boughazi    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Bof !    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Le Béninois Jacques Bessan bloque le MOB    "Le MCA a ses points forts et ses points faibles"    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Neuf militaires tués au Mali    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    "L'œuvre théâtrale de Mammeri doit être déconfinée"    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Béni Amrane : Détournement à la Cnas    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réalisation de 17 000 places pédagogiques et 10 500 lits au pôle universitaire de Tamda
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 04 - 2013

Le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi, a invité, dimanche, les entreprises en charge de la réalisation des projets d'extension du pôle universitaire de Tamda, à l'est de Tizi Ouzou, qui compte 17 000 places pédagogiques et 13 000 lits, à «renforcer en moyens humains et matériels» dans les jours à venir, afin d'éviter d'autres retards, supplémentaires, dans la livraison de ces nouvelles infrastructures.
«Avec des effectifs réduits pour des projets aussi consistants lancés à coups de milliards de centimes, et à ce rythme-là, les délais de réalisation seront forcément prolongés et point de livraison, partielle soit-elle, de structures d'accueil prévue en septembre 2014. C'est pourquoi j'insiste sur le renforcement de vos chantiers ces jours-ci, d'autant qu'en ce moment, c'est une période propice pour les travaux de gros œuvres, l'infrastructure», a fait observer M. Bouazghi . Il s'exprimait sur site, à Tamda, au cours d'une visite d'inspection effectuée dimanche pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de terrassement pour la plupart et, en partie, les gros œuvres. Le premier magistrat de la wilaya qui a, début mars dernier, lors d'une réunion d'évaluation desdits projets, «sommé» ces entreprises de tenir leurs engagements quant à livrer dans les délais impartis les projets qui leur ont été confiés, a rappelé qu'aucun retard supplémentaire ne sera, à l'avenir, toléré. «Rien, absolument rien, ne justifiera une quelconque prorogation de délais au-delà de septembre 2014. L'ensemble des contraintes, quasiment d'ordre technique, ayant été levées», a fait savoir M. Bouazghi. Sur le site devant accueillir 7 000 places pédagogiques (six blocs et sept amphis, le wali a insisté auprès de l'entreprise en charge de ce projet, Cosider- Constructions, d'engager les travaux au niveau de l'ensemble des structures souhaitant que chaque lot dispose de sa propre main- d'œuvre. Comme il a recommandé à cette entreprise d'accélérer les travaux de terrassements et de réaliser les murs de soutènement et les fondations. «J'espère que les effectifs mobilisés aujourd'hui et qu'il faut, au passage, renforcer tout autant en engins, soient réellement affectés à ce chantier et non en prévision de cette sortie sur le terrain», a fait observer M. Bouazghi comme pour souligner la nécessité d'accélérer la cadence des travaux. La même recommandation a été faite pour l'entreprise espagnole Eurocasa, en charge de la réalisation de 10 000 places pédagogiques, en partenariat avec le BET Metal Tec. Cette entreprise, comme pour justifier «l'insignifiance», en nombre, de ses effectifs par rapport à la consistance du projet, a mis en avant la non-validation, par le CTC, organisme de contrôle technique des constructions, de certains plans d'exécution de travaux, à l'origine, selon le représentant de cette entreprise, de ce retard dans le démarrage des travaux. Un argument d'ordre, certes, technique, pour lequel le wali a, sur-le-champ, chargé le secrétaire général à l'effet de réunir dans l'après-midi de la même journée (dimanche), les entreprises, les bureaux d'études, la Direction du logement et des équipements publics (dlep) et, bien entendu, le CTC, pour examiner l'ensemble des plans desdits projets en vue de leur validation dans les plus brefs délais. Sept entreprises, dont quatre étrangères, sont retenues pour la réalisation de 17 000 places pédagogiques et 10 500 lits au pôle universitaire de Tamda, à l'est de Tizi Ouzou. Au mois de mars dernier, soit cinq mois après la notification des Ordres de service (ODS) pour l'entame des travaux, certaines entreprises n'avaient toujours pas installé leurs chantiers respectifs à l'exemple d'Eurocasa en charge de l'étude et de la réalisation de 10 000 places pédagogiques. Ces dernières (entreprises) avaient mis en avant des arguments techniques que le premier magistrat de la wilaya a rejetés. Il est utile de rappeler que durant cette réunion tenue à la wilaya au mois de mars dernier, M. Bouazghi a instruit le Dlep à l'effet de résilier, à son tort exclusif, le marché de réalisation de 2 000 lits, initialement confié à l'entreprise Seddiki. D'un montant global cumulé de 28 milliards de dinars, ces projets placés sous le sceau de l'urgence pour faire face à l'évolution des effectifs de la communauté estudiantine, à leur concrétisation, viendront renforcer l'infrastructure de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, fréquentée actuellement par près de 50 000 étudiants répartis sur huit facultés. Avec les 17 000 places pédagogiques en cours de réalisation sur un site attenant au nouveau pôle universitaire de Tamda, à l'est de Tizi Ouzou, les capacités d'accueil de ce dernier seront portées à 25 000 places pédagogiques dont 8 000 places pédagogiques ont été réceptionnées et mises en exploitation en 2009. Les capacités d'hébergement de cette même institution de l'enseignement supérieur seront portées à 22 500 lits dont 7 000 ont été jusque-là livrées.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.