PSG: la réaction de Di Maria et Paredes au décès de Maradona    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    188e anniversaire de l'allégeance à l'Emir Abdelkader, l'unité nationale comme message éternel    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Beaucoup de potentialités pour un développement durable
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 10 - 2013

La première visite inscrite au calepin de M. Nouri Abd El Malek, ministre de l'Agriculture et du Développement rural depuis son installation à la tète du secteur a fait son choix : Tiaret, région agro-pastorale connue par ses potentialités, l'élevage et maraîchage. Cet événement a été marqué par le coup d'envoi de la campagne labours–semailles à la ferme pilote Saoudi Boukhatem dans la daïra de Machraa Sfa classée par les premières régions en production céréaliere avec plus de 50 quintaux l'hectare.
La délégation a inspecté les silos de stockage à Mechraa Sfa, la jumenterie Chaouchaoua, le laboratoire des semences de Sebain, les parcelles agricoles de la commune de Rechaiga avant de visiter le stand des expositions organisé par les spécialistes de l'agriculture, où pas moins de soixante participants sont venus des quatre coins du pays. La Journée nationale de la vulgarisation agricole est célébrée officiellement cette année dans la wilaya de Tiaret, en présence d'une forte délégation ministérielle. Cette manifestation, qui coïncide avec le lancement officiel, mardi, de la campagne agricole 2013-2014, placée cette année sous le thème «L'agriculture durable : base de la sécurité alimentaire», précise la même source. «La Journée nationale de la vulgarisation agricole, qui sera célébrée à travers l'ensemble du territoire national, se veut un espace d'informations et d'échanges d'expériences entre les différents acteurs du secteur de l'agriculture et du développement rural», a indiqué le ministre Nouri Abdelwahab. Avant d'ajouter «elle sera aussi une occasion pour l'évaluation des efforts fournis dans la vulgarisation et leurs répercussions sur le développement agricole et rural», selon le représentant du gouvernement. Cette Journée a pour objectif également de vulgariser toutes les mesures prises pour le développement de l'agriculture en Algérie et des territoires ruraux et de mettre l'accent sur toutes les réalisations effectuées et les perspectives de développement du secteur dans le domaine de la vulgarisation agricole, a ajouté le ministre de l'Agriculture et du Développement rural. Selon le communiqué rendu public, le bilan des activités de vulgarisation et d'appui technique au cours des trois campagnes 2009-2012 fait ressortir la réalisation de 12 900 journées d'information et de sensibilisation, 51 190 visites-conseils, 4 200 journées de démonstration et la mise en place de 480 sites de démonstration. D'après les chiffres avancés par le ministre Nouri Abdelawahab, le nombre total de la population estimée touchée par les actions de la vulgarisation rapprochée s'élève à 775 223 cadres, agriculteurs et éleveurs. Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural effectuant ce mardi une visite de travail dans la wilaya de Tiaret, à forte vocation céréalière, a mis en place une batterie de mesures humaines et matérielles afin de mieux négocier la campagne labours –semailles 2013 -2014 lors du coup d'envoi donné à partir de la ferme pilote Boukhatem dans la commune de Mechraa Sfa en présence d'une délégation forte composée de cadres des différents secteurs. La visite marathonienne a conduit la délégation aux fermes pilotes et une ferme équestre avant de rencontrer les agriculteurs , les éleveurs et les industriels de la région pour préparer la prochaine campagne moissons – battages et de tracer une nouvelle feuille de route pour un développement durable dans la région pour la prise en charge des anomalies et les problèmes rencontrés entre les deux parties. Lors d'un point de presse, le représentant du gouvernement a indiqué que tous les moyens humains et matériels sont mobilisés pour la réussite de cet grand événement avant d'ajouter que la compagne à l'échelle nationale se déroule dans de bonnes conditions à la faveur des mesures d'encadrement tant techniques qu'économiques prises par le secteur. Selon le représentant du gouvernement, «vu la pluviométrie appréciable et une bonne récolte enregistrées les derniers mois, nos institutions ont mis à la disposition des fellahs 542 points de collectes éparpillés à l'échelle nationale et d'autres sont en cours de réalisation afin de renforcer le réseau déjà en place comme prévu au même programme la réalisation de 39 silos d'une capacité de 8 millions de quintaux dont à Tiaret les travaux sont lancés pour l'unité de Torrich pour le stockage de 200 000 quintaux a indiqué le ministre Nouri Abdelawahab». Au même menu le projet est confié à une firme chinoise. A propos du paiement, un guichet unique ouvert au niveau des CCLS permettra de faciliter la tâche à chaque céréaliculteur dans un délai de 48 heures avec la mise en place d'un plan de transport des céréales d'un parc roulant de 900 camions, 1 200 moissonneuses batteuses, 260 tracteurs et 4 800 engins agricoles ainsi 710 wagons pour la réussite de cet grand événement. Pour le Sersou, grenier du blé, il est classé en première position sur la récolte céréalière, et occupe les places suivantes à l'échelle nationale , 2e sur la production de l'oignon , 5e pour les viandes rouges , 6e pour la pomme de terre, 9e en légumes et 14e pour viandes blanches – lait . Pour les communes de Tiaret qui ont connu une production de 45 à 60 quintaux à l'hectare et occupent la tête du classement national figurent Rahouia (1re), Mechara sfa (2e) , Oued lili (3e )et Sidi El-Hosni (9e). Quant à la 15e place, elle revient aussi aux communes de Sebain et Nadhora. En ce qui concerne les demandes des gens intéressés par l'agriculture, le wali a indiqué que tous les moyens sont mis à la disposition des terres vu les richesses et les potentialités de la région. Avant d'ajouter que la wilaya de Tiaret est riche avec ses réserves en eau dont trois barrages d'une capacité de 100 m3 , seize retenues collinaires ( 112 m3 ) , 2 513 forages avec un debut de 2 513 litres / seconde et 3 330 puits avec 6 600 litres /seconde, en attendant le gigantesque projet de dessalement (MostaganemTiaret ) sans compter les 1 800 points d'eau et plus de 24 000 irrigations, ce qui place le Sersou à la 7e place au classement national, a informé le wali Bousmaha Mohamed. Selon ce représentant du gouvernement, le secteur a enregistré ces dernières années une production en pomme de terre avec 21 millions de qx en 2011, 42 millions de qx en 2012 et une récolte de plus de 49 millions de qx au cours des neuf premiers mois de l'année 2013, a déclaré hier le ministre Nouri en marge de sa visite à Tiaret. Ce recul s'explique, a affirmé le ministre, par la sécheresse qui frappé cinq wilayas de l'Est du pays. La visite a conduit la délégation à la Kheïma de la ferme pilote Feghouli implantée sur une parcelle de 18 hectares et dotée de trois écuries pour l'élevage équin ( juments – étalons – poulains ) avec un laboratoire et trois hangars de 575 m2. Gérée par une vingtaine de spécialistes dans le domaine, la ferme compte 85 chevaux (barbe – pur sang – poney Shetland). Lors de son discours, le wali Bousmaha Mohamed à la salle de la Maison de la culture, il a été souligné que les différents indicateurs, à savoir la pluviométrie, les moyens humains et matériels et la sensibilisation prédisent une production céréalière qui avoisinerait plus de 5 millions de quintaux de céréales. Il est à noter que la campagne labours-semailles coïncide avec la Journée nationale de la vulgarisation, ajoute le conférencier. Une feuille de route portant sur les moyens, tant humains que logistiques, a été déjà consignée. Dans ce sillage, les chefs de daïra et les maires ont été instruits quant à leur implication directe dans cette opération, en étroite collaboration avec les parties concernées. En matière de moyens matériels, il a été rapporté que plus de 1 100 moissonneuses-batteuses dont 96 appartenant aux OAIC ( Tiaret avec 53 – Mahdia avec 18 et Frenda avec 25 autres ) seront mobilisées pour la récolte sur 316 000 hectares emblavés. En outre, 73 camions aménagés seront mis à la disposition des céréaliers pour le transport de la production vers les silos de stockage dont les capacités ont été largement augmentées par rapport à la campagne précédente. Avec un parc roulant de 3 575 tracteurs , 2 260 remorques, 40 camions et 810 ramasseuses-presses s'ajoutent 289 autres moissonneuses batteuses acquises par l'Etat, a indiqué le wali Bousmaha Mohamed lors de la rencontre avec les agriculteurs de la wilaya Au même registre de l'agriculture, on avance un nombre important de crédits dans le cadre de l'investissement avec 149 aides pour 2 364 parcelles agricoles car jugées solvables. Jusque-là, fait savoir le wali Bousmaha, sur les 2 700 poches agricoles réservées aux légumes secs, on recense 1 081 dont les fèves avec 800, le pois chiche 101 et les 180 superficies pour les lentilles. 106 engins de traitement et 60 autres équipements de la semence ont été mis au profit des bénéficiaires. Pour la terre fertile irriguée, elle est de 24 873 hectares dont 3 818 de céréales, 11 403 de pomme de terre, 3 250 pour les oignons et le reste soit 9 642 hectares de fruitiers. Un aperçu sur la production de la pomme de terre sur les 1 038 hectares est de 1 436 500 q, soit 32 500q / ha. Le rendement de la ferme pilote Abd El-Krim reste un exemple dans le domaine El-Irchad El-Filahi, a indiqué le wali devant la délégation ministerielle. Au volet de l'investissement agricole et selon les statistiques, on compte 15 173 demandes avec l'attribution de 14 126 cahiers des charges pour 280 155 ha. 7 124 dossiers ont été accordés, et le reste en suspens dû aux conflits et litiges entre héritiers et autres cas liés au cadastre, manques de pièces justificatives... Comme attendu et selon les prévisions, sur les 320 000 ha, Tiaret gardera la tête du peloton avec plus de 5 millions de quintaux de céréales avec la mise à disposition des fellahs d'un parc roulant de plus de 1 065 et un nouveau arrivage de 95 moissonneuses-batteuses avec la réception de 48 autres en réparation et 33 points pour le stockage avec une capacité de 2 646 000 quintaux. Au volet de la production animale, les mêmes services ont avancé les statistiques du premier trimestre 2013 avec une production de 103 113 qx de viande rouge, 46 356 qx de viande blanche, 49 701 litres de lait , 4 457 unités (U=1 000) œufs pour la consommation , 49 qx de miel , 21 635 qx de laine et autres variétés avec un rendement satisfaisant, a conclu le premier responsable de la wilaya de Tiaret. A deux semaines de l'Aïd El-Adha, le ministre indique que le cheptel existe et nos frontières
sécurisées à 90%. Le mouton ne coûtera pas cher car la contrebande a d'ailleurs fortement régressé, a précisé le ministre qui a souligné l'importance de l'irrigation d'appoint de terres agricoles , en précisant que le forage de puits nouveaux est conditionné par l'abondance de pluies sur la région. Concernant le litige des concessions agricoles, Abdelawahab Nouri a annoncé que l'opération prendra fin au plus tard en décembre prochain avant d'ajouter que le programme pour les cinq prochaines années permettra à l'agriculture de marquer un saut qualificatif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.