Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une grande disponibilité des produits agricoles
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 06 - 2013

Rachid Benaïssa, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, a effectué, jeudi, une visite de travail dans la wilaya de Tiaret, à forte vocation céréalière, et mis en place une batterie de mesures humaines et matérielles afin de mieux négocier la campagne moissons-battages 2012-2013 dont le coup d'envoi a été donné à partir de la ferme-pilote Hider, dans la commune de Aïn Guesma, en présence d'une délégation composée de cadres des différents secteurs.
La visite marathon a conduit la délégation aux fermes-pilotes et à une ferme équestre afin de rencontrer les agriculteurs, les éleveurs et les industriels de la région pour préparer la prochaine campagne labours-semailles et la prise en charge des anomalies et les problèmes rencontrés. Lors d'un point de presse, le représentant du gouvernement a indiqué que tous les moyens humains et matériels sont mobilisés pour la réussite de cet grand événement, avant d'ajouter que la compagne moissons-battages à l'échelle nationale se déroule dans de bonnes conditions à la faveur des mesures d'encadrement tant techniques qu'économiques prises par le secteur. Selon le ministre, vu la pluviométrie appréciable et la bonne récolte attendue, nos institutions ont mis à la disposition des fellahs 542 points de collecte éparpillés à travers le pays, alors que d'autres sont en cours afin de renforcer le réseau déjà en place. Il est prévu dans le même programme la réalisation de 39 silos d'une capacité de 8 millions de quintaux, dont un à Tiaret ; les travaux ont été lancés pour l'unité de Torrich pour le stockage de 200 000 quintaux. Au menu aussi, l'ouverture de 150 locaux durant le mois de Ramadhan pour la vente des légumes secs, alors qu'un projet est en cours pour la création des petites unités par les fellahs. A propos du paiement, un guichet unique ouvert au niveau des CCLS permettra de faciliter la tâche à chaque céréaliculteur dans un délai de 48 heures avec la mise en place d'un plan de transport des céréales ; un parc roulant de 900 camions et la mobilisation de 10 000 moissonneuses batteuses sont ainsi programmés. Les superficies fertilisées ont atteint, selon M. Benaïssa, 635 886 ha, représentant un accroissement de 6% par rapport à la campagne précédente ; quant aux parcelles emblavées destinées à assurer l'approvisionnement des céréalicultures en semences de qualité pour la campagne 2012-2013, elles sont de 163 34 ha, soit une augmentation appréciable de 16%. Pour l'opération du désherbage, selon le ministre, on compte 605 713 hectares touchés contre 638 692 en 2010-2011. Les opérations se poursuivent sur l'ensemble des wilayas concernées. En matière de lutte contre les maladies cryptogamiques des céréales, on enregistre plus de 53 000 ha traités. Le classement des wilayas productives en céréales, fruits et légumes, viandes rouges et blanches, et autres (olives, œufs, légumes secs) a été communiqué : le Sersou, grenier à blé, est classé en première position pour les céréales et occupe la 2e place pour la production d'oignons, 5e pour les viandes, 6e pour la pomme de terre, 9e pour les légumes ) et 14e pour les viandes blanches et le lait. Les communes de Tiaret qui ont connu une production de 45 à 60 quintaux à l'hectare et occupent la tête du classement national, figurent Rahouia (1re), Mechara Sfa (2e), Oued Lili (3e), Sidi El-Hosni (9e), alors que les communes de Sebain et Nadhora sont à la quinzième place, a indiqué Rachid Benaïssa en marge de sa visite dans la région. Interpellé sur une panoplie d'anomalies, le ministre a confirmé aux présents que la production des moissonneuses-batteuses est de 500 unités annuellement, dont 460 ont été livrées depuis le début de l'année, quant au gazoil, le wali a répondu au sénateur Kamoun Abdelkader que la région dispose d'un centre régional qui peut même alimenter d'autres wilayas «et nous avons pris toutes les conditions pour un été sans pénurie de carburant et sans coupures d'électricité», avant d'ajouter que la wilaya de Tiaret est riche par ses réserves en eau dont trois barrages et une dizaine de retenues collinaires en attendant le gigantesque projet de dessalement (Mostaganem-Tiaret) sans compter les 1 800 forages, ce qui a réservé au Sersou la 7e place au classement national, a indiqué le wali Bousmaha Mohamed. En ce qui concerne la commercialisation de la pomme de terre, selon le ministre, les variétés des wilayas de Mostaganem et Aïn Defla sont exportées vers l'Espagne. Selon M. Benaïssa, l'Algérie a enregistré une production en pomme de terre de 21 millions de q en 2011, 42 millions en 2012 et une récolte de 60 millions de q attendue au cours de cette année, indiquant que le traitement des parcelles agricoles et céréalières seront traitées prochainement par des avions appartenant à la compagnie Tassili Airlines La visite a conduit la délégation à la ferme-pilote Feghouli implantée sur une parcelle de 18 ha, dotée de trois écuries pour l'élevage équin avec un laboratoire et trois hangars de 575 m2. Gérée par une vingtaine de spécialistes, elle compte 85 chevaux (barbe, pur sang, poney Shetland). Avant de quitter la wilaya de Tiaret, Rachid Benaïssa a donné le coup d'envoi des travaux du projet de la plateforme logistique de froid dans la zone industrielle, sur une superficie de 27 660 m2 pour une capacité de 15 000 m3, visité des silos de stockage à Torrich et inauguré la subdivision de l'agriculture à Oued Lili . 5 millions de quintaux de céréales sont attendus Lors de son discours prononcé dans la salle de l'OAIC, ◊le wali Bousmaha Mohamed a souligné que les différents indicateurs, à savoir la pluviométrie (370 mm de pluies tombées en 84 jours) et la bonne exécution de la campagne labours-semailles font prévoir une production céréalière de plus de 5 millions de quintaux de céréales. Une feuille de route portant sur les moyens, tant humains que logistiques, a été déjà tracée. Dans ce sillage, les chefs de daïra et les maires ont été instruits quant à leur implication directe dans cette opération, en étroite collaboration avec les parties concernées. En matière de moyens matériels, il a été rapporté que plus de 1 100 moissonneuses-batteuses, dont 96 appartenant aux OAIC (Tiaret avec 53, Mahdia avec 18 et Frenda avec 25 autres) seront mobilisées pour la récolte qui concerne 316 000 ha. 73 camions aménagés seront mis à la disposition des céréaliers pour le transport de la production vers les silos de stockage dont les capacités ont été largement augmentées par rapport à la campagne précédente, qui avait connu, pour rappel, des chamboulements en tous genres. La location des moyens de transport pour réussir cette opération qui coïncide avec le mois sacré du mois de Ramadhan et éviter les chaînes interminables devant les magasins de stockage est prévue. Au parc roulant de 3 575 tracteurs, 2 260 remorques, 40 camions et 810 ramasseuses presses, s'ajoutent 289 autres moissonneuses-batteuses. Pour revenir à la production prévue, elle tournera autour de 1,8 millions de quintaux de blé dur, plus d'un million de quintaux de blé tendre, 2,2 millions de quintaux d'orge et près de 168 000 quintaux d'avoine. Toutefois, il y a lieu de rappeler que la campagne labours-semailles a été caractérisée par 299 000 q de semences et 47 000 q d'intrants. Il est attendu du comité interprofessionnel des céréales, créé dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du renouveau agricole et rural, de s'impliquer afin de réussir le déroulement de la campagne. Instrument incontestable de concertation et de prise de décision, ce comité est porteur d'un mécanisme visant à mettre en synergie et réunir l'ensemble des acteurs intervenant dans la filière céréalière pour parvenir à une dynamique qui aura un impact considérable, autant sur les professionnels que sur la production et la productivité. Au même registre, on avance un nombre important de crédits dans le cadre de l'investissement avec 149 aides pour 2 364 parcelles agricoles jugées solvables. Jusque-là, fait savoir le wali, sur les 2 700 poches agricoles réservées aux légumes secs, on recense 1 081 (fèves, 800, pois-chiches,101) et les 180 superficies pour les lentilles. En ce qui concerne les terres irriguées, elles sont de 24 873 ha : 3 818 ha de céréales, 11 403 ha de pomme de terre avec 3 250 ha d'oignons et, le reste, soit 9 642 hectares d'arbres fruitiers. Un aperçu sur la production de pomme de terre : 1 038 ha ont donné 1 436 500 q, soit 32 500 q/ha. Le rendement de la ferme-pilote Abdelkrim reste un exemple dans le domaine El-Irchad El-Filahi, a indiqué le wali à la délégation ministérielle. Au volet de l'investissement agricole et selon les statiques, on compte 15 173 demandes avec l'attribution de 14 126 cahiers des charges pour 280 155 ha, avec un taux de 93%, et 7 124 dossiers accordés ; le reste est dû aux conflits et litiges entre héritiers et autres cas liés au cadastre, manques de pièces justificatives... Comme attendu et selon les prévisions, sur les 320 000 ha, Tiaret gardera la tête du peloton avec plus de 5 millions de quintaux de céréales. L'intervenant estime que les objectifs ont été dépassés et renchérit qu'à l'aune d'une pluviométrie exceptionnelle, l'année agricole s'annonce sous de bons auspices pour peu que les organismes concernés s'y mettent dès maintenant. Au volet de la production animale, les statistiques du premier trimestre 2013 montrent, entre autres, une production de 103 113 q de viandes rouges et 46 356 q de viandes blanches.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.