LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    PSG: la réaction de Di Maria et Paredes au décès de Maradona    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    Saïd Bouhadja n'est plus    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les candidats se précisent
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 03 - 2014

Une centaine de personnes ont retiré les formulaires de candidature à la présidentielle depuis la convocation du corps électoral. Mais selon nos informations, à trois jours de la date limite du dépôt des dossiers de candidature au Conseil constitutionnel, fixée au 4 mars à minuit, ils sont presque cinq candidats déclarés à avoir pu collecter le nombre nécessaire de signatures exigé par le code électoral.
Outre le président de la République, ils sont quatre autres candidats seulement à avoir pu collecter les signatures nécessaires, selon nos sources. Il s'agit d'Ali Benflis, Louisa Hanoune et Abdelaziz Belaid et Moussa Touati. Après Moussa Touati, président du Front national algérien, qui a présenté 705 signatures d'élus, sur les 1 100 élus que compte le parti, c'est au tour d'Abdelaziz Belaid qui devait se présenter, hier, auprès du Conseil constitutionnel pour déposer sa candidature à l'élection présidentielle. Dans son précédent communiqué, le Conseil constitutionnel rappelle que la date limite du dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle du 17 avril, est fixée au 4 mars 2014, à minuit. A cet effet, précise le même document, le dépôt des dossiers de candidature «peut s'effectuer tous les jours, y compris le vendredi et le samedi, sur rendez-vous préalable». Pour ce faire, deux numéros de téléphone sont mis à la disposition des futurs candidats. Dans ce contexte, il y a lieu de préciser que le rythme de candidatures va crescendo. Aujourd'hui, c'est le chef de file du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, d'effectuer la même procédure. Si aujourd'hui, ils sont plus de 130 postulants à cette échéance décisive, ce nombre sera réduit car les candidats n'ayant pas pu réunir les paraphes exigés par la loi électorale seront écartés de la course. Une fois cette liste «filtrée», les postulants ayant rempli toutes les conditions juridiques et constitutionnelles requises, auront à sillonner le territoire pendant trois semaines entières, et ce dans le cadre de la campagne électorale qui, elle, débutera le 23 mars prochain.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.