Début de la 179e réunion de la conférence de l'OPEP sous la présidence de l'Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Covid-19: plus de 6,7 millions de contaminations et près de 400.000 décès dans le monde    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    MO Béjaïa : Zahir Attia n'est pas le «bienvenu»    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Reprise des activités économiques et commerciales: l'ANCA salue la décision    BLIDA RESPIRE    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    D'anciens manuscrits et des bâtiments historiques en péril    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    Chlef: La récolte céréalière en baisse    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Espagne: La demande insolite du FC Barcelone    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développer l'entreprise et promouvoir le secteur privé
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 11 - 2014

Le programme du FCE constitue à préserver les intérêts de l'entreprise tout en renforçant la contribution du secteur privé dans l'économie, ce qu'a affirmé le nouveau président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Ali Haddad, élu jeudi à la tête de cette organisation.
Selon Haddad, le FCE a des priorités qui consistent à faire développer l'entreprise et notamment le secteur privé pourvoyeur d'emploi et de richesse pour atteindre une meilleure contribution dans le développement économique. Le nouveau patron du FCE a rappelé que le secteur privé en Algérie tient un rôle très important dans le développement du pays en voulant pour preuve les 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires des entreprises affiliées à son organisation et qui emploient plus de 200.000 salariés. Il a ajouté que son organisation continuerait à travailler étroitement avec les autorités publiques mais tout en défendant l'entreprise. «Nous allons dire toute la vérité et nous n'allons pas nous taire sur (les choses) qui n'arrangerait pas l'entreprise», a-t-il soutenu. Sur la règle 51/49 régissant l'investissement étranger en Algérie, Haddad a souligné qu'il continuerait à défendre la position du Forum sur cette disposition. Citant l'une des 50 propositions du Forum, formulées en 2012 pour le Pacte national économique et social de croissance, évoquant cette règle Haddad a affirmé «en matière d'investissement direct étranger (IDE) "abandonner la règle des 51/49 appliquée systématiquement, mais afficher les branches ou filières considérées comme stratégiques où la partie algérienne est obligatoirement majoritaire, tels que: l'énergie, les hydrocarbures, les TIC, l'eau, les banques, les assurances et le transport». Mais «il y a lieu de privilégier la négociation pour tout investissement où le partenariat avec l'étranger est souhaité», ajoute la même proposition du FCE. En ce qui concerne les membres qui ont quitté dernièrement le Forum dont notamment le P-dg du groupe Cevital, Issad Rebrab et celui de NCA Rouiba, Slim Othmani, le nouveau président du FCE a affirmé que les portes de l'organisation étaient «ouvertes» pour ceux qui souhaiteraient revenir. «On les (membres sortants) a tous rappelé durant notre campagne pour qu'ils retournent», a-t-il dit soulignant que le nombre d'adhérents à l'organisation était passé de 240 avant sa candidature, il y a quelques semaines, à plus de 360 actuellement. Ali Haddad a été élu jeudi, à la mi-journée, à la tête du FCE à l'issue d'un vote à main levée lors d'une assemblée générale élective, succédant au président démissionnaire Réda Hamiani. Seul candidat en lice, le patron de l'ETRHB Haddad a été élu à l'unanimité pour un mandat de quatre ans au lieu de deux ans habituellement. Haddad sera assisté d'un conseil exécutif composé de 22 membres. La présidence du FCE était assurée, par intérim, depuis le 17 septembre dernier par Ahmed Tibaoui, vice-président de cette organisation après la démission de Réda Hamiani (2007-2014). Créé en 2001, le FCE revendique quelques 360 chefs d'entreprise, représentant près de 800 entreprises exerçant dans différents secteurs d'activité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.