Covid19: l'ANP s'est tenue aux côtés du peuple en engageant toutes ses ressources    Cessez-le-feu mondial: le SG de l'ONU déplore l'absence de concrétisation    160 nouveaux cas confirmés et 6 décès enregistrés en Algérie    Ouargla/Covid-19: distribution de 100 000 bavettes aux citoyens    Sport-Coronavirus: le contrôle médical des athlètes d'élite impératif avant la reprise    Crise libyenne: Boukadoum exprime la "profonde" préoccupation de l'Algérie et sa disposition à abriter le dialogue libyen    Plan d'annexion israélien en Cisjordanie : "une telle décision ne peut pas rester sans réponse"    Massacres du 8 mai 1945: des crimes revêtant une dimension génocidaire    PLFC 2020: des députés émettent des réserves sur la hausse des taxes sur les carburants    Des prévisions rassurantes    organisée dans cette ville Vive tension à Kherrata    L'Arav sévit, la police ouvre une enquête    Irresponsables !    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    2 500 écoles fermées et 350 000 élèves privés de cours    Ottawa veut renforcer sa coopération avec les pays africains    Porsche décline la 911 Targa    The mask    Il y a 30 ans, un drame affligeait le handball algérien    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    "La reprise du championnat mérite une profonde réflexion"    Banque Africaine de Développement : Augmenter les budgets agricoles pour éviter d'autres pandémies    Un nouveau baby-boom algérien    Le monde se déconfine à l'approche de l'été    L'exemple de l'Algérienne des Eaux de Mascara    La 3e édition du Salon Almoto Expo reportée    Théâtre régional de Constantine : Représentations virtuelles    Idir déterritorialisé ou la culture mondialisée par l'immigration    La valorisation de la ville archéologique de Tobna au programme    Recueillement sur la tombe de Tahar Djaout à Oulkhou    Les raisons d'un malaise    Boumerdès: Le procès de Hamel, son fils et d'ex-responsables reporté    Mutation et promotion de cadres de la wilaya    Logements sociaux en cours de réalisation: Plus de 50 milliards pour l'achèvement des travaux de VRD    Pas de remède «miracle» ?    Embarek Houcinat n'est plus    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    AS Monaco: Slimani, une situation paradoxale    WA Tlemcen: Le Widad caresse le rêve de l'accession    Amar Belhimer: La presse nationale «présente des faiblesses structurelles»    FAUSSES EVIDENCES    Guerre de libération nationale: Djanina Messali Benkalfat raconte Messali Hadj    France: Comment sont enterrés les musulmans isolés et sans ressources ?    Les "barques de la mort" reprennent du service    Axe central de la stratégiede déconfinement en Algérie ?    3 candidats pour le poste de SG du FLN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Académie refuse de réagir au silence de Bob Dylan
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 10 - 2016

Alors que certains membres du jury suédois font part de leur mécontentement face au mustisme manifesté par le chanteur après l'obtention de la récompense littéraire suprême, l'institution suédoise a tenu à rappeler ce samedi qu'elle n'avait aucune opinion à avoir sur le sujet. Jeudi 13 octobre.
Las Vegas. Bob Dylan donne un concert à ses fans. Quelques heures plus tôt, il vient de recevoir le prix littéraire le plus prestigieux au monde. Le roi de la Folk n'en pipe mot. Le concert se déroule comme à l'habitude, sans que le chanteur ne mentionne une seule fois la consécration dont il fait l'objet, et qui secoue la planète entière. D'après le Washington Post, qui a contacté ses proches, Dylan serait resté absolument silencieux toute la journée au sujet de sa récompense. Un de ses amis, le chanteur Bob Neuwirth, a même déclaré au quotidien américain qu'il «pourrait bien ne jamais même faire de remerciements». Malgré les tentatives répétées de l'Académie suédoise pour entrer en contact avec lui, le chanteur, qui évite soigneusement les médias depuis dix jours, n'a toujours pas réagi publiquement à sa distinction. Si les vrais fans du chanteur n'ont guère été étonnés de ce mutisme - dont il est désormais coutumier - certains membres de l'Académie Nobel, de leur côté, commencent à montrer des signes d'impatience. . D'après les médias suédois, un membre de l'académie, Per Wästberg, a jugé que si Bob Dylan restait silencieux, ce serait une attitude «grossière et arrogante». Las! Dans un communiqué en date du 22 octobre, l'Académie suédoise a tenu à se désolidariser des propos tenus par Per Wästberg. «C'est à Bob Dylan de décider d'assister ou non à la remise du prix Nobel de littérature», a-t-elle ainsi déclaré samedi. «L'auteur récompensé par le prix Nobel se forge son propre avis au sujet des cérémonies liées à la présentation du prix», a précisé Sara Danius, secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, dans un communiqué. «L'Académie suédoise n'a jamais eu d'opinion sur la décision du lauréat d'un prix à cet égard et n'en aura pas maintenant, quelle que soit la décision prise.» La cérémonie de remise du prix se déroule chaque année le 10 décembre, anniversaire de la mort d'Alfred Nobel. Le roi de Suède remet à cette occasion un diplôme et une médaille à chaque lauréat avant un banquet somptueux à la mairie de Stockholm en présence d'environ 1.300 convives. Si Bob Dylan persiste dans son silence, il deviendra le premier lauréat à ignorer simplement la décision de l'Académie. Il est arrivé que des lauréats ne puissent assister à la cérémonie en raison de problèmes de santé. Le philosophe français Jean-Paul Sartre a pour sa part refusé le prix en 1964.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.