Trump s'attaque à la loi protégeant les espèces menacées    New York déboutée de son action contre cinq géants pétroliers    L'Iran accuse les Etats-Unis de déstabiliser le monde    MCA : Bendebka : «On a perdu à cause d'un manque de concentration dans les ultimes minutes»    CSC : Kagambiga a besoin de visa pour rentrer avec le groupe au pays    CRB : La piste Cherif El Ouazzani toujours d'actualité    De l'alternance promise au pouvoir absolu.    La régularisation de la situation des jeunes de 30 ans et plus se poursuit dans de «bonnes conditions»    Des changements et des postures    Sanctions, répressions et tentations ne feront pas reculer les Palestiniens    Renvoi des demandeurs d'asile algériens: Berlin revient à la charge    Bassin gazier de Berkine: Accord entre Sonatrach et Eni    Es-Seddikia et El Menzeh (Canastel): Une vingtaine de panneaux publicitaires anarchiques démantelés    Constantine - Université d'été 2018: «Entrepreneuriat et Innovation» à l'honneur    L'étau se resserre sur Zetchi    L'ESS et le MCA en lutte pour un seul billet    ASM Oran: Les dirigeants optimistes malgré les contraintes    BAC 2018 : Un taux de réussite de 55,88%    Les pharmaciens et les assurés sensibilisés    Le certificat de capacité du permis de conduire en trois jours    Où va le pays ?    «Nécessité d'encourager les conventions et les partenariats industriels»    Le chargé d'affaires en pied de l'ambassade de la Colombie en visite à Oran: Les relations bilatérales avec l'Algérie sont «excellentes»    Une nouvelle prestation estivale à Chlef    Quand l'art fusionne avec la beauté    La "Mastercard" et la "Carte Visa" arrivent    Trump a demandé 8 fois à voir Rohani lors de l'AG de l'ONU    Les pays arabes creusent    Il tue son neveu pour un lopin de terre    Coup d'envoi demain à Chélia    Au moins 19 morts dans un naufrage au large de Chypre    Makri tire sur Ould Abbès    Ces dossiers qui paralysent le mercato    Victoire de l'Algérie devant la Jordanie    Guéguerre interne au FFS    La Jordanie, la nouvelle terre de création pour le cinéma arabe    Du nouveau pour la diaspora    Le chargé de la communication de la sûreté d'Alger limogé    Mandela : architecte international de la paix    Russie-Afrique du Sud : d'une pierre, deux coups    L'Etat poursuivra en justice les incitateurs au boycott des élections    La Sonelgaz pointée du doigt    Le RCD tiendra un Congrès extraordinaire en 2019    Fadhma N'soumer gagne la bataille de Tachkirt contre le Maréchal Randon    Ould Abbes : "L'armée ne fait pas de politique"    Le livre, le meilleur ami !    Avec la participation d'une trentaine de jeunes de différents pays: Le chantier culturel de bénévolat d'été lancé    Bouteflika procéde à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Norredine Sâadi nous quitte
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 12 - 2017

L'écrivain et universitaire Norredine Sâadi est décédé jeudi après-midi à Paris, à l'âge de 73 ans, a-t-on appris auprès de ses proches. Noreddine Sâadi a publié «Dieu et le fil» (1996), «La nuit des origines» (2005), «La maison de lumière» (2000). Son dernier roman, «Boulevard de l'abîme», est sorti en octobre dernier à l'occasion du 22è Salon international du livre d'Alger (Sila) auquel il avait pris part.
Noureddine Sâadi s'est également beaucoup intéressé aux artistes algériens en publiant «Koraïchi, portrait de l'artiste à deux voix» (1999), «Matoub Lounès, mon frère» (1999), «Denis Martinez, peintre algérien» (2003), «Alloula, vingt ans déjà!» , ouvrage collectif publié en 2014, puis «Houria Aïchi, dame de l'Aurès» sorti en 2013. Il, par ailleurs, publié des essais de sociologie dont «Femmes et lois en Algérie» (1991), «Norme sexualité reproduction» (1996), «Journal intime et politique, Algérie 40 ans après» et «Il n'y a pas d'os dans la langue» (2008), un recueil de nouvelles édité en 2013. Noreddine Sâadi a aussi signé de nombreuses contributions et chroniques dans la presse algérienne et française. Juriste de formation, le défunt né 1944 à Constantine, a fait des études puis enseigné à la faculté de droit d'Alger. Il a quitté l'Algérie en 1994 pour s'installer en France où il a enseigné à l'université d'Artois (Nord).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.