Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    La bataille du siège entre au tribunal    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





la Coupe du monde et ses arbitres
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 04 - 2018

La Fifa a dévoilé, ce jeudi 29 mars, les noms des 36 arbitres principaux et des 63 assistants retenus pour la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet). On retiendra que pour la première dans l'histoire du football africain six arbitres du grand continent africain qui iront au Bresil. Sur les six, un seul, le Gambien Bakary Gassama, a déjà officié en Coupe du monde.
La liste des joueurs sélectionnés des cinq pays africains qualifiés (Egypte, Maroc, Nigeria, Sénégal et Tunisie), sera connue dans quelques semaines ; Bakary Gassama, un expert qui séduit le monde de l'arbitrage. Il n'a que (39 ans) sera l'un des plus expérimentés. Parmi les six retenus, il est le seul à avoir arbitré un match - une rencontre de poule entre les Pays-Bas et le Chili - lors de la dernière Coupe du monde 2014. Outre plusieurs matches des Jeux olympiques 2012, la finale de la CAN-2015, il a aussi arbitré plusieurs finales de la Ligue des champions CAF et un match de la Coupe des Confédérations 2017. «Récemment, Bakary Gassama a encore arbitré la finale du CHAN-2018. L'International Federation of Football History and Statistics (IFFHS), cabinet d'études sur le football reconnu, l'a classé 13e meilleur arbitre du monde en 2017». Les cinq autres arbitres principaux africains sont l'Algérien Mehdi Abid Charef (37 ans, le plus jeune des six), le Sénégalais Malang Diedhiou (44 ans, le doyen des six), l'Egyptien Ghead Grisha (42 ans), le Zambien Janny Sikazwe (38 ans) et l'Ehtiopien Bamlak Tessema Weyesa (38 ans). Malang Diedhiou et Ghead Grisha ont arbitré lors des Jeux olympiques 2016. Janny Sikazwe, comme plusieurs des autres «hommes au sifflet» retenus, a arbitré des finales continentales, et plus récemment la finale de la Coupe du monde des clubs 2016 et la finale de la CAN-2017. Pour rappel, selon le règlement de la Fifa, les arbitres doivent être âgés d'au moins 25 ans. La Fifa autorise plus rarement les arbitres de plus de 45 ans, mais elle se réserve le droit d'exiger d'eux des évaluations techniques, des examens médicaux et des tests physiques supplémentaires. Sur les 63 arbitres assistants, dix sont issus de la CAF : le Marocain Redouane Achik, le Soudanais Waleed Ahmed, le Burundais Jean-Claude Birumushahu, les Sénégalais Djibril Camara et El Hadji Malick Samba, l'Angolais Jerson Emiliano Dos Santos, l'Algérien Abdelhak Etchiali, le Tunisien Anouar Hmila, le Kényan Marwa Range et le Sud-Africain Zakhele Thusi Siwela. Un séminaire est prévu pour les arbitres durant deux semaines fin avril en Italie. La commission des arbitres désignera ensuite quels officiels tiendront les rôles d'assistants vidéo. Tous seront suivis attentivement et un ultime séminaire se tiendra à Moscou dix jours avant le début du Mondial. Pour cette édition 2018, le Gambien Bakary Gassama (39 ans) sera l'un des plus expérimentés. Parmi les six retenus, il est le seul à avoir arbitré un match - une rencontre de poule entre les Pays-Bas et le Chili - lors de la dernière Coupe du monde 2014. A son actif, on compte aussi plusieurs matches des Jeux olympiques 2012, la finale de la CAN 2015, plusieurs finales de la Ligue des champions CAF et un match de la Coupe des Confédérations 2017. Récemment, Bakary Gassama a encore arbitré la finale du CHAN-2018. L'International Federation of Football History and Statistics (IFFHS), cabinet d'études sur le football reconnu, l'a classé 13e meilleur arbitre du monde en 2017.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.