L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Sonatrach sort ses griffes    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'implication de l'ANP ne peut constituer une réponse crédible à la crise politique»
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 07 - 2018

Le Secrétariat national du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a estimé, avant-hier vendredi, à Alger que l'implication directe de l'Armée nationale populaire (ANP) dans la gestion de l'impasse actuelle ne peut constituer une réponse crédible à la crise politique que vit le pays.
«L'Algérie a besoin de jeter les bases d'institutions issues et contrôlées par la société dans un processus de démocratisation graduel et transparent adossé à une légitimité incontestable pour tourner la page de l'autoritarisme et du fait du prince», indique la formation politique de Mohcine Bellabes dans un communiqué rendu public hier, à l'issue de sa réunion mensuelle tenue, vendredi. La focalisation de la communication officielle sur la reconduction ou le retrait de Bouteflika pour une nouvelle mandature, observe le RCD, a fini par contaminer la majorité des organisations et des espaces publics. «Au lieu de revendiquer les conditions d'une compétition régulière et transparente pour garantir l'exercice de la souveraineté du peuple, des parties se revendiquant d'un système démocratique s'égarent dans des fausses et vaines pistes pour contourner cette condition sine qua non de toute sortie de crise», constate-t-il. Pour la formation de Mohcine Bellabes, le combat démocratique est une exigence permanente et intangible. Il a pour but, note le RCD dans son communiqué, le changement du système, à l'origine du désordre socio-économique et de l'instabilité institutionnelle qui menacent l'existence de la nation. «Faute d'assumer leur part de cette exigence, celles et ceux qui se réclament de la démocratie devraient au moins éviter de compliquer la situation par des initiatives sans issues», suggère le RCD. Evoquant la situation générale du pays, le Secrétariat national du RCD constate que le pourrissement induit par la politique d'un statu quo basée, dit-il, sur les gestions et décisions occultes, érigées en règle de gouvernance, atteint la quasi-totalité des rouages de la vie publique. «Les renvois brutaux de cadres et les remous qui ont suivi le limogeage du DGSN renseignent sur la profondeur du mal qui ronge de nombreuses institutions livrées à une forme de privatisation clanique qui décrédibilise toute annonce émise dans un cadre institutionnel», relève-t-il. Cette réalité porteuse de tous les dangers, poursuit le communiqué du RCD, bloque de fait la vie nationale. «La justice et l'administration sont devenues les premiers freins pour le fonctionnement régulier d'un Etat de droit, le développement économique transparent et la redistribution équitable des richesses produites», soutient la formation de Mohcine Bellabes pour qui, le rétrécissement du pouvoir d'achat pour la majorité et l'accès inconsidéré à la rente pour les clientèles, demeurent la constante de cette gouvernance malgré les avertissements de nombreux acteurs et experts nationaux et étrangers. Les entraves indécentes commises contre l'investissement privé productif, estime encore le parti de Mohcine Bellabes, contraste avec ce qui est admis par tous, à savoir, l'urgence de diversifier l'économie nationale. «Des barons de la corruption revendiquent leurs emprises sur les organes de l'Etat», poursuit le communiqué du RCD, pour qui, les derniers développements enregistrés dans les blocages dont est victime CEVITAL avec une saisie illégale d'un matériel acquis dans le respect de la loi, consacrent, de façon assumée, la primeur du pouvoir parallèle sur les lois et la réglementation de la République. «Le RCD condamne ces atteintes avec la plus grande vigueur».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.