Les universitaires haussent le ton    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Exigence logique et sensée    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Effondrement d'un immeuble à la basse-Casbah : Ouverture d'une enquête après le décès de cinq (05) personnes    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Rebrab placé sous mandat de dépôt    Une centaine de produits exclus du DAPS    Gaid Salah charge les boycotteurs    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Msila.. Psychotropes saisis    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    Un documentaire en cours de réalisation    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU plaide pour une représentation exacte des migrants, loin des clichés
Publié dans La Nouvelle République le 29 - 09 - 2018

La représentante spéciale du secrétaire général pour les migrations internationales, Louise Arbour, a plaidé vendredi pour une représentation exacte des migrants fondée sur des faits, loin des clichés qui exacerbent les tensions, lors d'une réunion de haut niveau à New York en marge du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies.
L'Assemblée générale de l'ONU a finalisé en juillet le Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière, qui doit être formellement approuvé les 10 et 11 décembre prochains lors d'une conférence intergouvernementale à Marrakech, au Maroc. «Un aspect important du Pacte mondial est la promotion d'un ‘discours public ouvert et fondé sur des preuves sur la migration et les migrants... qui génère une perception plus réaliste, plus humaine et plus constructive' pour corriger la prolifération des perceptions négatives concernant les migrants», a rappelé Mme Arbour. Selon elle, le Pacte mondial reconnaît «la complexité de la migration, son caractère inévitable, la multitude de facteurs qui déclenchent les décisions individuelles des personnes déplacées et la diversité des circonstances dans lesquelles elles s'installent dans les communautés d'accueil».
«Le Pacte mondial est l'aboutissement de plusieurs décennies d'études, de recherches, de dialogues et de débats reconnaissant les nombreux avantages que la migration apporte aux Etats, aux communautés d'accueil, aux migrants et aux personnes laissées derrière eux», a ajouté Mme Arbour. La représentante spéciale a admis qu'il y a «des cas où la migration internationale peut avoir des effets négatifs, par exemple lorsque d'importants flux de migrants ont des effets déstabilisateurs à court terme sur les marchés du travail locaux mal réglementés ou lorsqu'un grand nombre de migrants qualifiés quittent un pays, créant des manques de main-d'£uvre qui peuvent être difficiles à combler». «Mais sur le long terme, les preuves sont claires : les avantages de la migration, en particulier d'une migration bien gérée, dépassent largement les problèmes», a-t-elle déclaré.
Selon Louise Arbour, l'adoption du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière en décembre à Marrakech sera «un moment décisif» pour l'élaboration des politiques mondiales en matière de migration. «Avec l'adoption du Pacte mondial sur la migration, nous avons besoin, plus que jamais auparavant, d'une représentation fidèle des migrants et de la migration pour aider à façonner le discours et les politiques publiques. Il nous appartient à tous - gouvernements, décideurs politiques, système des Nations Unies, société civile, universités, secteur privé, médias, migrants et communautés d'accueil - de s'engager de manière responsable et précise pour que la migration fonctionne pour tous», a-t-elle encore dit. «Nous avons la responsabilité de ne pas exacerber les préjugés et les tensions avec des informations trompeuses et une terminologie biaisée, notamment en utilisant les médias sociaux».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.