Quand l'acte de candidature tourne à la comédie !    Facebook impose des règles plus strictes de publicité politique dans les pays qui organisent des élections    Ouverture de la quatrième édition du Salon international de l'agriculture    La vigilance toujours de mise    Duels au sommet et au bas du tableau    Votre week-end sportif    Brèves de sétif...    Distribution de 379 logements à Ahmer-el-Aïn    3 000 postes de formation pédagogique offerts à Mostaganem    Ces «harragas» qui vous empêchent de dormir !    La fabrique à pluralisme !    Je ne suis pas candidat !    Akerrou : Yennayer fêté à Lakrar    Ligue 1: Trois chauds et importants duels    Ligue 2: Chocs explosifs à Blida et Saïda    Caisse nationale de retraite: Près de 610 milliards de DA de déficit prévu en 2019    Un candidat à la candidature, c'est sérieux !    Macias au Maroc: un ballon-sonde sur la voie de la normalisation israélo-marocaine    Chlef: Des projets et des retards importants    Plusieurs wilayas concernées: Rafales de vent, pluie et neige    Présidentielle d'avril 2019: Début de la révision exceptionnelle des listes électorales    Gaïd Salah appelle à la vigilance    Relizane: Les promesses de Mohamed Hattab    De la frontière    Le CHT Oran, un modèle de réussite du sport scolaire    1541 magistrats chargés de présider les commissions électorales    Installation du groupe parlementaire d'amitié «Algérie-Cuba»    «La politique de réconciliation nationale est exposée»    Une réunion pour renforcer davantage les relations    La force et la volonté du peuple sahraoui briseront les projets de l'occupant marocain    Mehdi Abid Charef bientôt sur les terrains de football ?    La Juventus au petit trot, l'AC Milan quatrième    Flambée de violence dans le Nord-Est, des milliers de déplacés    Face aux "menaces" : Macron et Merkel signent un traité de convergence    Sahel: Le changement climatique exacerbe les conflits intercommunautaires (CICR)    Forum économique de Davos : Messahel met en exergue les efforts de l'Algérie pour la stabilité régionale    Aviation : La production d'Airbus sur les terres de Boeing va monter en flèche    Sit-in devant les directions de l'éducation    Par manque de professionnels, le poisson devient rare sur le marché    La criminalité générale en baisse    Quatorze propositions aux futurs candidats à l'élection présidentielles du 18 avril 2019    L'expert Ait Chérif plaide pour une transition énergétique urgente    Chine La croissance du PIB au 4e trimestre au plus bas depuis 2009    L'Autorité palestinienne va refuser toute aide américaine    Les femmes encore reléguées au second plan    La confluence des poètes accroît le niveau de leur créativité    Une possible œuvre de Banksy émeut les Japonais    Ce rivage, où on avance sur le silence* : Abdallah Benanteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 12 - 2018

La soirée de clôture des Journées du Théâtre d'Oran (TRO) Abdelkader-Alloula à Alger, a été marquée par la présentation, jeudi soir, du spectacle d'improvisation, «El Partiya», auquel le nombreux public a pris part, dans une ambiance conviviale.
Membres de la troupe «Drôle Madaire», six jeunes comédiens, ont animé la scène du Théâtre municipal d'Alger-Centre, avec «El Partiya», un spectacle d'improvisation, sans scénario ni mise en scène au préalable, qui suppose l'implication directe du public avec les comédiens. Quatre performances de 25 mn chacune, montées en interaction avec le public qui avait à définir à chaque fois le repère spatio-temporel, les personnages, leurs noms, âges et professions, ainsi que la situation de départ. Sara Soualmia, Imad Eddine Halimi, Mohamed Seddik Cheikh, Yacine Noureddine Bendaoud, Amine Ould Ahmed et Imad Rachad Terzi, ont ainsi permis au nombreux public présent de s'identifier, à travers ses propres histoires.
«Bachir l'entrepreneur en bâtiments», «Le cadeau du 1er avril», «Chez le juge» et «Bouts de papier», sont les quatre thèmes sur lesquels les comédiens ont fait montre de toute l'étendue de leurs talents respectifs, entretenant des échanges intenses au rythme ascendant et soutenu. Le public a trouvé ce procédé «original», dans la mesure où il permet «d'interagir» avec les comédiens et de vivre le spectacle «autrement» après avoir «participé à sa création». A l'issue du spectacle, les comédiens, ravis de cette expérience, sont allés à la rencontre de leur public qui les a longtemps applaudis. Dans de courtes prestations mais pleines, l'improvisation, qui appelle un esprit vif et éveillé, se pratiquait à tous les niveaux d'interprétation, tant sur le plan de la trame et de la mise en scène où il fallait tout créer, mais aussi sur celui des objets et accessoires qu'il fallait inventer et jouer également. Peu connu dans l'univers du 4e Art en Algérie, ce registre permet le développement de «l'imaginaire» et de l' «intelligence en temps réel», explique un des responsables de la troupe.
Ainsi, il fallait jouer entre autres objets suggérés, une grue de chantier, un immeuble, différentes formes de constructions, un lampadaire, une boîte de chaussures, un chat, un chien, un projecteur qui s'allume et il fallait aussi remplacer des éléments de la scénographie comme la bande son, prise en charge par Yacine Noureddine Bendaoud qui a chanté dans plusieurs styles pour habiller différents tableaux. Créée en 2012, la troupe «Drôle Madaire» a eu à se produire dans plusieurs villes d'Algérie et a déjà participé à des rencontres internationales dans le registre du théâtre de l'improvisation, en Suisse, France, Maroc, Tunisie et Belgique notamment. «El partiya», est le huitième spectacle du programme, étalé du 1er au 6 décembre, des Journées du Théâtre régional d'Oran (Tro), attendues, après Alger, à Constantine, Guelma et Béjaïa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.