Bouteflika persiste et signe    «L'ANP demeurera le rempart du peuple et de la Nation»    La volte-face de Ouyahia    Les réserves obligatoires des banques passent de 8% à 12%    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    Journée de marche ce mardi    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    Mila-Net paralysée par une grève des travailleurs    ACTUCULT    Sit-in des journalistes de l'ENTV    Si ! Si ! Mais chut !    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    19 Mars : les marsiens et la planète Algérie    Eviter les creux de l'histoire    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    Constantine - Début de distribution de 4.254 logements    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    Incidents à Aïn-M'lila et Béjaïa: Revoilà la bête immonde !    MC Oran: Le spectre de la relégation hante les esprits    Rien de nouveau à l'horizon    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    «The wall», chanté par les Algériens    Une AG extraordinaire prochainement pour baliser le terrain à l'Hyproc    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Les conservateurs de tomate se concertent    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Les syndicats autonomes rejettent l'offre de Bedoui    MILA : Plus de 5 500 hectares réservés pour la culture des légumes secs    Abderrahmane Mebtoul s'exprime au micro de Souhila Hachemi de la Radio Chaine 3 : " Manifestations populaires et perspectives "    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 12 - 2018

La soirée de clôture des Journées du Théâtre d'Oran (TRO) Abdelkader-Alloula à Alger, a été marquée par la présentation, jeudi soir, du spectacle d'improvisation, «El Partiya», auquel le nombreux public a pris part, dans une ambiance conviviale.
Membres de la troupe «Drôle Madaire», six jeunes comédiens, ont animé la scène du Théâtre municipal d'Alger-Centre, avec «El Partiya», un spectacle d'improvisation, sans scénario ni mise en scène au préalable, qui suppose l'implication directe du public avec les comédiens. Quatre performances de 25 mn chacune, montées en interaction avec le public qui avait à définir à chaque fois le repère spatio-temporel, les personnages, leurs noms, âges et professions, ainsi que la situation de départ. Sara Soualmia, Imad Eddine Halimi, Mohamed Seddik Cheikh, Yacine Noureddine Bendaoud, Amine Ould Ahmed et Imad Rachad Terzi, ont ainsi permis au nombreux public présent de s'identifier, à travers ses propres histoires.
«Bachir l'entrepreneur en bâtiments», «Le cadeau du 1er avril», «Chez le juge» et «Bouts de papier», sont les quatre thèmes sur lesquels les comédiens ont fait montre de toute l'étendue de leurs talents respectifs, entretenant des échanges intenses au rythme ascendant et soutenu. Le public a trouvé ce procédé «original», dans la mesure où il permet «d'interagir» avec les comédiens et de vivre le spectacle «autrement» après avoir «participé à sa création». A l'issue du spectacle, les comédiens, ravis de cette expérience, sont allés à la rencontre de leur public qui les a longtemps applaudis. Dans de courtes prestations mais pleines, l'improvisation, qui appelle un esprit vif et éveillé, se pratiquait à tous les niveaux d'interprétation, tant sur le plan de la trame et de la mise en scène où il fallait tout créer, mais aussi sur celui des objets et accessoires qu'il fallait inventer et jouer également. Peu connu dans l'univers du 4e Art en Algérie, ce registre permet le développement de «l'imaginaire» et de l' «intelligence en temps réel», explique un des responsables de la troupe.
Ainsi, il fallait jouer entre autres objets suggérés, une grue de chantier, un immeuble, différentes formes de constructions, un lampadaire, une boîte de chaussures, un chat, un chien, un projecteur qui s'allume et il fallait aussi remplacer des éléments de la scénographie comme la bande son, prise en charge par Yacine Noureddine Bendaoud qui a chanté dans plusieurs styles pour habiller différents tableaux. Créée en 2012, la troupe «Drôle Madaire» a eu à se produire dans plusieurs villes d'Algérie et a déjà participé à des rencontres internationales dans le registre du théâtre de l'improvisation, en Suisse, France, Maroc, Tunisie et Belgique notamment. «El partiya», est le huitième spectacle du programme, étalé du 1er au 6 décembre, des Journées du Théâtre régional d'Oran (Tro), attendues, après Alger, à Constantine, Guelma et Béjaïa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.