Révision de la Constitution: la position du mouvement Ennahda sera responsable et sans ambiguïté    Baisse des cas de contamination au coronavirus: Benbouzid se félicite des résultats obtenus    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Référendum sur la Constitution, une "étape cruciale" dans le processus d'édification de la nouvelle Algérie    Coronavirus: 210 nouveaux cas, 105 guérisons et 6 décès    Abdelmadjid Tebboune installe la Commission nationale chargée du projet de révision du code électoral    Le parquet général ouvre une information judiciaire sur le transfert de 10 millions de dollars    Pôle universitaire de Laghouat : Benziane inaugure plusieurs infrastructures scientifiques    L'Ansej en mission de sensibilisation    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    Sauvetage de 19 harragas près des îles Habibas    Plus de 80 ha de chêne vert consumés près de Tikjda    Une reprise avec une maîtrise des flux d'étudiants    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Office national des droits d'auteur (ONDA) : Transparence dans la gestion    Ce que prévoit le projet de rénovation    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    "Je suis soulagé !"    CRB : Aïboud contrôlé positif à la Covid-19    Egypte : Belaïli en route vers Al Ahly du Caire    Marches à Djaâfra et à Ras El-Oued    Abdelaziz Medjahed installé à la tête de l'Inesg    Sept morts dans deux attaques    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    La tension monte au sein de l'Opep+    Fin de calvaire pour les souscripteurs AADL    Salon de l'agriculture et des industries agroalimentaires : La Safex reprend ses activités    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Evénement musical. La rentrée en Nouba : Lila Borsali se digitalise    Une stratégie de promotion du recyclage en cours de développement: Près de 2 tonnes de déchets en plastique collectées par jour par les CET    Tlemcen: L'APW au cœur d'une polémique    Agression et trouble à l'ordre public, les auteurs sous mandat de dépôt    Les 4 samedis    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La menace de la grève persiste
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 01 - 2019

Les réunions tenues entre les syndicalistes et le ministère de l'éducation nationale n'ont jusque là, mené à aucune décision concrète. Une nouvelle réunion d'évaluation de la coordination des syndicats autonomes de l'éducation, devrait se tenir, hier, pour décider du maintien ou non du mot d'ordre de grève.
A l'heure, nous mettons sous-presse, aucune décision finale n'a été prise, mais selon des sources concordantes du coté des syndicats concernés, comme de celui de la tutelle, le mot d'orddre de débrayage serait maintenu pour la journée d'aujourd'hui. Outre cette journée de grève, l'intersyndicale de l'éducation prévoit des rassemblements de protestation devant les directions de l'éducation des wilayas à travers le territoire national. Elle réclame notamment la révision du statut particulier des travailleurs de l'éducation nationale et «la levée des entraves aux libertés syndicales». En effet, l'intersyndicale de l'éducation nationale a noté samedi dans communiqué rendu public qu'elle confirme sa détermination à maintenir son mot d'ordre de grève pour la journée d'aujourd'hui (lundi 21 janvier).
«Les réponses du ministère ont été superficielles, notamment en ce qui concerne les dossiers pédagogiques et socioprofessionnels. Les responsables du ministère se sont contentés de promesses, sans fournir un calendrier pour les concrétiser», a précisé le même communiqué. «Devant cette situation qui se caractérise par une confusion au sujets des revendications des travailleurs, l'Intersyndicale de l'éducation nationale confirme à ses adhérents sa détermination à poursuivre la bataille en faveur de leur cause et lance pour la énième fois son appel au ministère pour un dialogue sérieux avec des réponses précises aux revendications formulées dans le préavis», a expliqué le communiqué.
Il convient de rappeler que la patronne du secteur de l'éducation nationale, Nouria Benghabrit avait réitéré, merredi passé, sa disponibilité «à consulter et à associer tous les syndicats aux séances de dialogue» autour des questions intéressant le secteur, tout en rassurant que les portes de son département demeuraient «ouvertes» à la concertation avec les partenaires sociaux autour de ces questions.
Elle avait, de même, indiqué en marge de la célébration de la journée nationale de la commune, que son département n'optait pas pour un mode de «gestion unilatérale» du secteur, et a affirmé la pleine disponibilité de la tutelle «au dialogue et à la concertation» avec les syndicats de l'éducation, notamment ceux de la coordination des syndicats autonomes du secteur qui compte 6 syndicats, qui ont appelé à une cette grève nationale, suivie de plusieurs sit-in devant les directions de wilaya de l'éducation.
A noter que l'intersyndicale de l'éducation est composée de six syndicats autonomes de l'éducation : le Conseil national des enseignants du secondaet du technique (CNAPEST), le Syndicat national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (SNAPESTE), l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation (UNPEF), le Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation et de la formation (SATEF), le Conseil des enseignants des lycées d'Algérie (CELA) et le Syndicat national des travailleurs de l'éducation (SNTE).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.