Lutte contre la criminalité : Près de 2900 suspects interpellés en mars dernier    Nouvelles d'Oran    Rabah Bouarifi élu président jusqu'à la fin du mandat olympique en cours    Le comportement «inélégant et pitoyable» de Mohamed Raouraoua    La préparation du match de Tizi Ouzou perturbée    L'avis de trois personnalités    Hausse de plus de 17 % des recettes douanières en janvier et février 2019    Grippe saisonnière: net recul des décès par rapport à l'année précédente    Prochainement sur Google traduction    25 affaires traitées par la Gendarmerie nationale lors du 1er trimestre 2019    Explosions au Sri Lanka : le bilan s'aloudrit à 207 morts et plus de 450 blessés    Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    L'US Akbou-NRB Hammamet en finale…    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    Début du référendum constitutionnel en Egypte    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    Les 7 000 LPL de Draâ Errich en voie de règlement    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    Ouaret, DG des douanes, et Hiouani, gouverneur de la BA par intérim    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Aziz Chouaki, Ulysse en mode harrachi    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    Chiheb torpille Ouyahia    "Trop tard, M.Bensalah..."    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Rihane éliminé au deuxième tour    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    En hommage aux 126 martyrs    Expo "L'Afrique à la mode"    L'IF cherche des réalisateurs de documentaires    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    El-Oued : Pôle agricole en tête des wilayas du Sud productrices de primeurs    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'épouse de Maurice Audin décèdée à l'âge de 87 ans après un long combat
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 02 - 2019

Le 11 juin 1957, Maurice Audin, 25 ans, fut embarqué par des militaires français venus le chercher dans son domicile d'Alger, où il vivait avec sa femme et ses trois enfants. Il ne réapparut jamais. L'armée française expliqua, mise en scène à l'appui, qu'il s'était évadé au bout de dix jours.
Il avait en fait été torturé et tué. Josette Audin aura dû attendre le mois de septembre 2018, soixante et un ans après la mort de son mari et quatre mois et demi avant la sienne, pour que l'Etat admette officiellement la vérité, par la voix du président Emmanuel Macron. Josette Audin avait consacré son existence à ce que la vérité soit faite sur l'assassinat de son mari Maurice Audin et la pratique de la torture pendant la guerre d'Algérie. Cette grande dame Josette Audin est décédée ce samedi à l'âge de 87 ans. Elle s'est éteinte à son domicile de Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Elle avait consacré toute sa vie à faire reconnaître l'implication de l'État français dans la mort en 1957, sous la torture en Algérie, de son mari, Maurice Audin, grand militant communiste et anticolonialiste et figure de l'anticolonialisme.
Ces derniers mois, en dépit de la maladie, cette mère de trois enfants trouvait la force d'être là où son combat devait la mener, a rapporté le Parisien dans sa dernière édition. En septembre dernier, le président de la République, Emmanuel Macron, avait finalement reconnu la responsabilité de la France dans l'assassinat de son époux. Sa dernière apparition publique date du 8 janvier dernier lorsqu'elle est mise à l'honneur et félicitée par le président (PCF) du Département, Christian Favier, pour son combat anticolonialiste, lors des vœux du Conseil départemental. Il avait notamment évoqué la « fierté » que le 105e collège du Val-de-Marne, le collège du quartier du Port-à-l'Anglais inauguré en septembre prochain à Vitry, porte le nom de Josette et Maurice Audin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.