Riyad Mahrez dans les 30 nominés pour le Ballon d'Or    Six demandes de rendez-vous déposées auprès de l'ANIE    Pour renflouer les caisses sociales déficitaires :    «Nos structures de maintenance sont certifiées par l'aviation civile»    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    PROPOS DE SAADANI SUR LE SAHARA OCCIDENTAL : Le gouvernement réagit    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    GROUPEMENT DE GENDARMERIE DE MOSTAGANEM : Saisie de 7440 comprimés de psychotropes sur la RN°11    Real Madrid: contre Galatasaray, Zidane joue gros...    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Le football local victime de bricolage    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    LA SANTE ENTRE L'EPICERIE ET LE MOUROIR    «Papicha» ou le drame de la censure?    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie a préservé son indépendance de décision économique
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 02 - 2019

«La jeunesse reste au centre de nos préoccupations, pour sa formation et pour son épanouissement à travers des activités de détente, de loisirs et sportives, ainsi que pour son insertion sociale par l'offre d'emplois», a affirmé hier le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, dans sa présentation de la Déclaration de politique générale devant les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN), lors d'une séance plénière présidée par le président de l'Assemblée, Mouad Bouchareb, en présence de membres du gouvernement.
Le Premier ministre a concentré son discours sur une dizaine d'éléments d'analyse et a commencé par faire remarquer que «l'Algérie vit dans la paix et la sécurité grâce à la vigilance, aux efforts et aux sacrifices de l'Armée nationale populaire (ANP) et des forces de sécurité auxquelles nous rendons hommage et nous nous inclinons à la mémoire des martyrs du devoir national». Il a abordé successivement : les réformes pour la modernisation de la Justice et de la Gouvernance, ainsi que pour l'amélioration de l'environnement financier et de l'investissement ; les progrès enregistrés par l'économie nationale dans le secteur de l'agriculture qui a connu un taux de croissance proche de 9% ; l'industrie qui arrive à satisfaire la demande nationale dans plusieurs filières et même à accroître ses exportations hors hydrocarbures.
Et surtout, l'Algérie a préservé son indépendance de décision économique en traversant le choc pétrolier avec ses propres ressources financières. Le Premier ministre a fait observer que «la croissance économique a été robuste, se rapprochant de 4% en 2018 hors des hydrocarbures» et a noté que «le secteur des hydrocarbures qui est en phase de mise à niveau, dispose d'un avenir prometteur grâce à sa future législation révisée, à l'exploration des ressources non conventionnelles et au développement de la pétrochimie». Concernant la finalité visée par la croissance économique, à savoir le développement humain, il «a connu d'importantes avancées dans tout le système national d'éducation, d'enseignement et de formation, dans le domaine du logement, et l'alimentation en eau potable et en énergies», a souligné Ahmed Ouyahia. A propos de la politique sociale, elle «maintient, a-t-il dit, son niveau malgré les contraintes financières.
La solidarité nationale reste forte en faveur des couches défavorisées et des personnes en détresse. Les dispositifs de protection sociale et de retraite poursuivent leurs importantes prestations, y compris avec le soutien de l'Etat. Les transferts sociaux représentent plus de 1.500 milliards DA par an. Le taux de chômage est stabilisé à 11%, malgré l'importance des nouvelles demandes d'emplois». Le Premier ministre a lié, dans sa Déclaration, «la prise en charge des Moudjahidine et ayants-droits» à «la Mémoire de la Glorieuse Révolution de Novembre» qui est «cultivée à travers son enseignement, la réalisation des musées et cimetières des martyrs et l'écriture de l'Histoire».
Parlant de l'Identité nationale, Ahmed Ouyahia souligne qu'elle «demeure l'objet d'actions multiples», rappelant que «la promotion de l'Islam religion de l'Etat, s'effectue notamment à travers le renforcement du rôle de la mosquée, l'unification des programmes d'enseignement islamique et la propagation de la culture islamique» alors que la promotion de tamazight «a notamment enregistré l'extension de son enseignement à 44 wilayas, ainsi que la promulgation de la loi relative à l'Académie algérienne de la langue amazighe dont la composition a été rendue publique et dont l'installation est imminente». Quant à la langue et la culture arabes, elles «sont, a-t-il dit, au centre des intérêts du système de formation, ainsi que de l'espace culturel et médiatique». Le Premier ministre a consacré un long chapitre à la Communauté nationale à l'étranger qui est l'objet, a-t-il affirmé, d'une attention soutenue.
La preuve en est qu'«outre sa protection et sa prise en charge consulaire, désormais facilitées par la délivrance de documents numérisées, cette Communauté bénéficie également de mesures nouvelles décidées par le président de la République il y a une année». Ahmed Ouyahia a cité, comme arguments : 21.000 dossiers déjà traités pour l'accès au logement promotionnel ; plus de 900 dossiers finalisés pour le bénéfice de micros crédits en faveur des jeunes ; des dizaines de projets d'investissements de nos expatriés traités par l'ANDI ; l'ouverture d'une banque algérienne en France dès cette année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.