TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deuxieme grande manifestation pacifique
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 03 - 2019

Répondant massivement à l'appel national des partis opposants pour un changement du système et pour une grande manifestation sur tout le territoire algérien.
Les habitants de la ville d'Annaba estimée à plus de 655 950 résidents ont répondu à l'appel avec 60% des jeunes annabis qui se sont rassemblés dans l'après-midi du vendredi après «salate el Joumouaa» sur le cours de la Révolution au centre ville. un dispositif policier beaucoup plus important que celui du 22 février a été mobilisé, BRI et civils pour se positionner stratégiquement sur les artères principales de part et d'autre pour notamment empêcher tout débordement éventuel des citoyens venus au fil des heures des communes avoisinantes à savoir Sidi Amar, El Hadjar, El Bouni, Berrahal, oued Aneb, Eulma et même de Séraidi pour agrandir cette manifestation en faisant entendre haut et fort leur choix.
Levant leurs banderoles au-dessus des têtes, ils ont crié haut et fort leur colère et leur indignation contre la mauvaise situation que traverse l'Algérie. Des slogans hostiles se sont élevés aussitôt contre le FLN «nous voulons un changement, Dégage FLN, Non au 5eme mandat», tout en restant pacifique comme semble-t-il la dernière fois, une même scène de rassemblement s'est donc répétée dans cette wilaya. Nous avons constaté que quelques éléments intégristes suivaient pacifiquement les rangs des manifestants qui ont parcouru le cours de la Révolution en direction du siège de la wilaya. Plusieurs journalistes locaux ont participé à cette marche affichant un non catégorique devant le cinquième mandat présidentiel.
La mouhafada centrale du FLN a retiré quelques affiches sur sa façade principale est a fermé son portail pour ne pas être saccagé par d'éventuels casseurs du mouvement qui visiblement étaient inexistants dans la marche, a-t-on constaté. Par ailleurs certains curieux étaient présents comme observateurs dans le mouvement pacifique est en fait entendre selon des citoyens que le FLN reste incapable d'organiser de semblables manifestations craignant toute fois un risque de confrontation avec les nombreux anti FLN et anti 5eme mandat malgré les tentations majeures du patron du parti Mouad Bouchareb pour le déroulement d'une journée de sensibilisation de soutien au chef de l'Etat sans succès contre ce vent de manifestations générales déclenchées au niveau de chaque wilaya de l'Algérie. A noter enfin qu'aucun dérapage ni de violence n'ont été constaté avant que s'achève cette grande marche populaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.