Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi placé sous contrôle judiciaire    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Plaidoyer contre la détention préventive    La gêne manifeste du gouvernement suisse    Hong Kong suspend le projet de loi    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    Du règne sans partage à la déchéance    La fraude empoisonne le baccalauréat    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Secousse tellurique de 3,5    Les médecins généralistes pour soutenir les experts psychiatres    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Gala de charité au profit d'un enfant malade à Aït R'zine    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Mouloudia d'Alger : Djabou au Doyen, c'est fait    Oued Zhor (Jijel) : Le pillage de sable défigure un joyau de la côte    Pour une nouvelle feuille de route dans le cadre des ODD    MO Béjaïa : Adrar négocie avec Bouzidi    Titulaires du CAPA : Levée du gel sur stages de formation    Le temps judiciaire et le ton politique    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Pour poursuivre les corrupteurs : Les services judiciaires aux taquets    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Ouvrant un nouveau chapitre de la coopération internationale : Xi et Poutine engagent les liens bilatéraux dans une nouvelle ère    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Solution de la crise en Libye: Les pays voisins préoccupés et insistent sur le dialogue    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Banxy, la banque mobile lance la carte Visa    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition «Héritages culturels immatériels d'Afrique»
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 03 - 2019

Le Centre régional à Alger pour la sauvegarde du patrimoine Culturel immatériel en Afrique placé sous l'égide de l'UNESCO, organise sous le haut patronage de son excellence Abdelaziz Bouteflika, président de la République une exposition portant sur «Héritages culturels immatériels en Afrique» au palais de culture Moufdi-Zakaria à compter du 5 mars 2019.
A cette occasion, le professeur Slimane Hachi chargé de la gestion du CRESPIAF, a animé le samedi 2 mars 2019 à 10 à la Bibliothèque du musée des beaux-arts, une conférence de presse pour présenter le thème de cette exposition. Il convient de faire connaitre à nos lecteurs que l'exposition «Héritages culturels immatériels en Afrique» se propose de faire connaître et apprécier les éléments du patrimoine culturel immatériel inscrits par les différents pays du continent sur les listes du patrimoine de l'humanité de la convention internationale de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003 de l'Unesco.
Vingt-sept pays détiennent un ou plusieurs éléments inscrits sur ces listes. La présente exposition a retenu de présenter un élément emblématique par pays de sorte qu'à l'issue de la visite on ait pris connaissance des héritages culturels africains relevant des différents domaines du patrimoine immatériel : traditions et expressions orales, art du spectacle, pratiques sociales, rituels, événements festifs, connaissances et pratiques liées à la nature et à l'univers, savoirs et savoir-faire.
On pourra s'émerveiller devant tous ces trésors immatériels du continent qu'est l'Afrique, qui viennent du plus lointain et qui constituent la trame de l'identité culturelle africaine faite de dits, de déclame, de conte, de chant, de musique, de danse, de représenté, de pratiqué, de ritualisé, de su, de connu, de reconnu issus d' imaginaires, de sens, de visions du monde, d'être au monde denses, amples, complexes, accumulés, répétés, transmis, recréés, transformés et qui tous se donnent à voir, à comprendre et à aimer comme des productions de l'esprit et des expressions esthétiques qui rendent compte et décrivent des cultures issues du plus lointain de l'humanité qui se proposent de participer significativement à l'élaboration des cultures du monde dans le vivre ensemble, tous ensemble et attentifs les uns aux autres.
Telle est l'ambition de cette exposition qui déroulera pendant plus de trois mois, tous ces héritages sous forme de panneaux photographiques de grandes dimensions de chacun des éléments inscrits soutenus par des textes explicatifs, des enregistrements audio délivrés par des audio-guides et des films documentaires de 10 minutes consacrés à chaque élément culturel. Tous les éléments d'informations sont issus de sources documentaires de l'Unesco et sont déclinées dans trois langues, arabe, français, anglais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.