Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La Société civile en Algérie est inexistante»
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 03 - 2019

La société civile dont l'objectif principal est de porter la contestation ou un mouvement pacifiste du peuple à l'endroit des décideurs politiques est inopérante en Algérie en raison de ses tendances et penchants politiques qui l'empêchent d'être distante du pouvoir.
C'est ce qu'a déploré Mustapha Khiati le président de la Fondation pour la promotion de la santé et du développement (FOREM), lors de son intervention hier sur les ondes de la radio nationale Chaine 3, estimant qu'en dépit du nombre important des associations qui activent sur le terrain, leur représentativité demeure inconséquente à cause de leur vocation «commerciale». Un peu plus de 80 000 associations dont 10 000 à caractère national exercent officiellement en Algérie, et ce, sans citer les collectifs et mouvements en attente d'agrément. Toutes ces représentations qui constituent la société civile en Algérie ne sont pas fortes et ne portent pas réellement les revendications du citoyen algérien pour s'opposer à la société politique largement contestée ces derniers temps par les Algériens.
«Non, elle n'a jamais réellement existé de Société civile en Algérie, l'Etat ayant toujours fait en sorte d'avoir à disposition une «clientèle», même si, officiellement, il existerait, aujourd'hui, un peu plus de 80 000 associations, dont 10 000 à caractère national», a-t-il expliqué. Il a mis en cause la volonté politique des décideurs qui «ne soutiennent pas la création d'une Société civile ou des associations fortes en Algérie», a-t-il précisé, ajoutant à cet effet qu'«au contraire tout a été fait pour marginaliser et limiter les activités de celles existantes».
En plus de l'absence d'une volonté réelle de la part des pouvoirs publics pour créer ce type de collectivités et associations, Mustapha Khiati a attiré l'attention sur «l'existence d'une opacité en matière de financement de celles bénéficiant d'une contribution de l'Etat. La majorité parmi elles étant, utilisées comme des sortes de groupes de soutien à des fins politiques». Il a reproché aux responsables politiques, notamment, ceux du ministère de l'Intérieur l'absence de contrôle et de rendu financier de ces association qui ne présentent aucunement leur bilan d'activités ni des relevés de leurs dépenses. Selon les chiffres présentés par M. Khiati, le nombre des associations exerçant dans ou pour les causes humaines est insignifiant comparativement à celles constituées en comités par exemple de «construction de mosquées représentant plus de 18 000 collectifs et 20.000 autres en groupements sportifs».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.