Intoxication au CO : 30 personnes décédées et 273 autres secourues au cours de la première quinzaine de janvier 2020    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    L'ANC réitère son soutien au peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Une importante délégation algérienne à Londres    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    L'idée d'un conseil national unificateur remise en cause    Soufiane Djilali revient sur sa rencontre avec Tebboune    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Almas, 10e président en 7 ans    Quelles conséquences d'un réaménagement irréfléchi ?    Yaïche tire la sonnette d'alarme    La maladresse de la direction usmiste    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    9 activistes ont devant le juge jeudi    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    La part du lion pour Air France et sa filiale Transavia    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ACTUCULT    Khaled Akchout réhabilité dans ses fonctions    "L'état central a montré ses limites"    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Energies renouvelables : Une stratégie globale aujourd'hui devant le Conseil des ministres    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    Crise libyenne: L'Algérie et l'Italie partagent «une vision commune»    La guerre des «boutons»    Un mariage mémorable    La vice-présidence confiée à l'Algérie    Arrestation de 7 individus    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Le smecta déconseillé aux enfants de moins de deux ans !    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    TLS Contact Algérie annonce de nouvelles procédures    Les manifestants dénoncent toute atteinte à l'unité nationale    Un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdrezzak Lazreg élu nouveau président
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 04 - 2019

Le président de la Ligue de Boumerdès, Abdrezzak Lazreg a été élu nouveau président de la Fédération algérienne de tir sportif (FATS), après avoir obtenu 10 des 20 voix prononcées lors de l'Assemblée générale élective de l'instance (AGE), tenue lundi à la Maison des Fédérations de Dély-Brahim (Alger).
Son concurrent Rabah Bouzid, qui a présidé l'instance durant le mandat olympique 2013-2016, a obtenu neuf voix, au moment où le vingtième et dernier bulletin a été considéré nul. Lazreg sera appelé à collaborer avec huit membres, ayant été élus en même temps que lui, pour former le nouveau bureau fédéral de l'instance, à savoir : Hammoud Ouadah (19 voix), Tagzirt Farid (12 voix), Cheikh Chakour (12 voix), Semache Ramdane (11 voix), Abdelkrim Boulenouar (10 voix), Adjemi Laïssaoui (10 voix), Mohamed Ould-Ali (10 voix) et Djamel Zoubiri (9 voix). Deux autres candidats avaient obtenu neuf voix dans ce suffrage, à savoir Salah-Eddine Belloula et Abdlehak Alem, mais c'est finalement Zoubiri qui a été retenu, car plus âgé que les deux autres. Les règlements de la FATS stipulent en effet qu'en cas d'égalité entre les derniers candidats à faire partie du bureau, la priorité sera donnée au membre le plus âgé, et c'est Zoubiri qui remplissait cette condition. Outre les dix noms suscités, deux autres personnes étaient candidates à faire partie du nouveau bureau de la FATS, à savoir Amar Zahi, qui a récolté huit voix lors du suffrage, ainsi que Hirèche Boudali, qui lui était absent. Ce dernier avait donné une procuration à un membre de l'Assemblée pour le remplacer au moment du vote, mais ce remplacement n'a pas été autorisé par Djamel Amraoui, le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), qui a rappelé à l'assistance que selon les règlements en vigueurs, «la présence physique du candidat concerné est obligatoire». De son côté, le nouveau président de l'instance Abderezzak Lazreg a commencé par «remercier les membres de l'Assemblée pour la confiance» qu'ils ont placée en lui, en promettant de faire de son mieux «pour être à la hauteur». Concernant ses «priorités» en tant que nouveau premier responsable de l'instance, Lazreg a considéré qu'il doit «commencer par rassembler toute la famille du tir sportif, en encourageant ses différents membres à travailler main dans la main, car les personnes qui agissent seules n'arrivent à rien, même si elles sont animées par toutes les bonnes volontés du monde». Lazreg s'est engagé également à «lutter contre l'exclusion» car c'est selon lui «une des principales raisons qui ont conduit la Fédération à cette crise». Le nouveau président de la FATS n'a pas caché son espoir d'obtenir «des résultats rapides», car d'importantes échéances attendent le tir sportif algérien, à commencer par les championnats d'Afrique de 2019, prévus en septembre prochain et qui seront qualificatifs aux Jeux Olympiques de Tokyo. «Même les Jeux méditerranéens de 2021 ne sont plus très loin et ont donc commencé à les préparer dès maintenant, surtout qu'ils auront lieu chez-nous et que nous espérons y faire bonne figure», a-t-il conclu. Pour rappel, l'assemblée générale de la FATS avait rejeté le 27 février dernier les bilans moral et financier de l'ancien bureau fédéral, présidé par Ali Hamlat, qui a fait face depuis son élection en 2017 à de nombreux conflits avec les membres de son bureau.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.