Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Le Hirak entre l'admiration et la peur    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Pour une présidentielle dans 6 moi    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdrezzak Lazreg élu nouveau président
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 04 - 2019

Le président de la Ligue de Boumerdès, Abdrezzak Lazreg a été élu nouveau président de la Fédération algérienne de tir sportif (FATS), après avoir obtenu 10 des 20 voix prononcées lors de l'Assemblée générale élective de l'instance (AGE), tenue lundi à la Maison des Fédérations de Dély-Brahim (Alger).
Son concurrent Rabah Bouzid, qui a présidé l'instance durant le mandat olympique 2013-2016, a obtenu neuf voix, au moment où le vingtième et dernier bulletin a été considéré nul. Lazreg sera appelé à collaborer avec huit membres, ayant été élus en même temps que lui, pour former le nouveau bureau fédéral de l'instance, à savoir : Hammoud Ouadah (19 voix), Tagzirt Farid (12 voix), Cheikh Chakour (12 voix), Semache Ramdane (11 voix), Abdelkrim Boulenouar (10 voix), Adjemi Laïssaoui (10 voix), Mohamed Ould-Ali (10 voix) et Djamel Zoubiri (9 voix). Deux autres candidats avaient obtenu neuf voix dans ce suffrage, à savoir Salah-Eddine Belloula et Abdlehak Alem, mais c'est finalement Zoubiri qui a été retenu, car plus âgé que les deux autres. Les règlements de la FATS stipulent en effet qu'en cas d'égalité entre les derniers candidats à faire partie du bureau, la priorité sera donnée au membre le plus âgé, et c'est Zoubiri qui remplissait cette condition. Outre les dix noms suscités, deux autres personnes étaient candidates à faire partie du nouveau bureau de la FATS, à savoir Amar Zahi, qui a récolté huit voix lors du suffrage, ainsi que Hirèche Boudali, qui lui était absent. Ce dernier avait donné une procuration à un membre de l'Assemblée pour le remplacer au moment du vote, mais ce remplacement n'a pas été autorisé par Djamel Amraoui, le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), qui a rappelé à l'assistance que selon les règlements en vigueurs, «la présence physique du candidat concerné est obligatoire». De son côté, le nouveau président de l'instance Abderezzak Lazreg a commencé par «remercier les membres de l'Assemblée pour la confiance» qu'ils ont placée en lui, en promettant de faire de son mieux «pour être à la hauteur». Concernant ses «priorités» en tant que nouveau premier responsable de l'instance, Lazreg a considéré qu'il doit «commencer par rassembler toute la famille du tir sportif, en encourageant ses différents membres à travailler main dans la main, car les personnes qui agissent seules n'arrivent à rien, même si elles sont animées par toutes les bonnes volontés du monde». Lazreg s'est engagé également à «lutter contre l'exclusion» car c'est selon lui «une des principales raisons qui ont conduit la Fédération à cette crise». Le nouveau président de la FATS n'a pas caché son espoir d'obtenir «des résultats rapides», car d'importantes échéances attendent le tir sportif algérien, à commencer par les championnats d'Afrique de 2019, prévus en septembre prochain et qui seront qualificatifs aux Jeux Olympiques de Tokyo. «Même les Jeux méditerranéens de 2021 ne sont plus très loin et ont donc commencé à les préparer dès maintenant, surtout qu'ils auront lieu chez-nous et que nous espérons y faire bonne figure», a-t-il conclu. Pour rappel, l'assemblée générale de la FATS avait rejeté le 27 février dernier les bilans moral et financier de l'ancien bureau fédéral, présidé par Ali Hamlat, qui a fait face depuis son élection en 2017 à de nombreux conflits avec les membres de son bureau.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.