Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme préoccupée
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 05 - 2019

La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a exprimé mardi sa grave préoccupation face au fait que des milliers de civils sont toujours bloqués dans les zones en conflit en Libye.
«L'escalade d'attaques dans les zones résidentielles, notamment l'utilisation d'artillerie et de roquettes, ainsi que les frappes aériennes, est extrêmement préoccupante. La vie de milliers d'enfants, de femmes et d'hommes est en danger», a déclaré Mme Bachelet. «Je rappelle à toutes les parties au conflit que l'utilisation d'armes explosives aux effets indiscriminés dans des zones peuplées constitue une violation du droit international humanitaire et des droits de l'homme», a-t-elle souligné. Selon les statistiques onusiennes, l'escalade de la violence à Tripoli et autour de cette ville a provoqué le déplacement de 42 000 personnes depuis début avril. «Des bombardements aveugles et des tirs d'artillerie lourde causent des déplacements de populations et des destructions», a affirmé le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Charlie Yaxley, lors d'une conférence de presse mardi à Genève. «Il est impératif que tout soit mis en œuvre pour que les civils ne risquent pas d'être pris dans les tirs croisés et pour épargner les infrastructures civile», a martelé le porte-parole. Le HCR a également lancé un appel en faveur d'un accès humanitaire sans entrave et durable à toutes les zones touchées et d'une trêve humanitaire temporaire pour assurer des services d'urgence ainsi que le passage sûr et librement consenti des civils hors des zones touchées par le conflit. L'armée libyenne basée dans l'est du pays et dirigée par le maréchal Khalifa Haftar mène depuis le début du mois d'avril une offensive militaire pour arracher le contrôle de Tripoli au gouvernement libyen soutenu par l'ONU. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), jusqu'au 28 avril, le bilan à Tripoli est de 345 morts, dont 22 civils.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.