Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reprise dimanche des discussions sur la transition
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 05 - 2019

Les discussions sur une transition politique au Soudan , engagées par le Conseil militaire de transition au pouvoir et l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance du mouvement de contestation, vont reprendre dimanche après une pause de 72 heures, a annoncé samedi l'armée soudanaise dans un communiqué.
«Le Conseil militaire annonce la reprise dimanche des discussions avec l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC) au palais présidentiel", a indiqué l'armée. La communauté internationale a appelé vendredi à une "reprise immédiate des pourparlers" au Soudan pour parvenir à une transition "vraiment dirigée par les civils", a déclaré un haut responsable américain au terme d'une réunion à Washington. Le secrétaire d'Etat américain adjoint chargé de l'Afrique, Tibor Nagy, a réuni des représentants de l'Union africaine, de l'ONU, de l'Union européenne, de la France, de l'Allemagne, du Royaume-Uni et de la Norvège "afin de coordonner les efforts pour encourager" les parties "à trouver un accord le plus rapidement possible sur un gouvernement intérimaire" qui soit "le reflet de la volonté des Soudanais". "Nos partenaires et nous avons salué les récents accords" entre le conseil militaire et l'alliance à la tête de contestation civile "sur de nouvelles institutions", a-t-il dit sur Twitter, avant d'appeler les militaires à "autoriser les manifestations pacifiques et à tenir pour responsables les auteurs de ces violences" qu'il a attribuées aux forces de l'ordre. L'armée a suspendu mercredi soir le dialogue avec les meneurs de la contestation au sujet de la transition politique en réclamant que soient levées les barricades installées à Khartoum. Les leaders de l'ALC, fer de lance du mouvement, ont regretté cette suspension mais affirmé vouloir maintenir la mobilisation. Des manifestants ont démantelé vendredi les barricades mais ont menacé de les rétablir si le Consiel militaire de transition ne reprenait pas les négociations sur un transfert du pouvoir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.