Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programme de classification et de restauration
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 05 - 2019

Un ambitieux programme de classification et de sauvegarde de plus d'une centaine de monuments et sites archéologiques disséminés sur le territoire de la wilaya de Laghouat a été concrétisé, a-t-on appris mercredi des responsables locaux du secteur de la Culture.
Cette opération a ciblé pas moins de 40 sites et stations de gravures rupestres et 24 ksour anciens, datant des ères préhistorique, amazighe, et islamique, ainsi que des vestiges et monuments remontant à diverses périodes de l'histoire d'Algérie, a indiqué le directeur de la Culture, Mohamed Nemili. Cinq (5) autres sites et monuments historiques, dont la maison du saint-patron «Dar Sidi Hadj Aïssa» et «Dar Bouamer» à Laghouat, ainsi que les piliers romains existants dans la région d'Aflou, ont été proposés à la classification par la direction de la Culture auprès du ministère de tutelle. Par souci de valoriser le patrimoine historique de la région, le secteur de Culture a également suggéré la classification de sept autres sites du patrimoine matériel disséminés à travers les régions de Laghouat, Sidi Makhlouf et Hassi-R'mel, dont Bordj Bouskarène, l'ancienne église et l'ancien horloge. Le secteur de la culture compte dans la wilaya de Laghouat, après la classification de 105 sites et monuments archéologiques, s'ajoutant aux 56 déjà classés, quelques 33 stations de gravures rupestres et 31 ksour de l'ère amazighe et autres de l'ère islamique, ainsi que 14 anciens lieux de culte, en plus d'autres sites naturels et archéologiques. Plusieurs opérations sont en cours pour valoriser et sauvegarder les biens culturels de la wilaya de Laghouat, dont la réception d'une étude technique portant sauvegarde des ksour d'El-Haouita, Tadjerouna, Tadjemout, El-Assafia et Taouiala, en attendant son approbation par l'Assemblée populaire de la wilaya. La mosquée antique «Mesdjid El-Atik» dans la commune de Tadjerouna et deux structures cultuelles similaires à El-Haouita et Tadjerouna se sont vus accorder des opérations de restauration, dont les travaux tirent à leur fin. Pas moins de 52 sites de gravures rupestres feront également l'objet de travaux de protection, et seront dotés de panneaux d'orientation et de signalisation, en plus de la réception d'une étude concernant le site de «Kef El-Melh» dans la commune de Tadjerouna. A ces actions viennent s'ajouter les travaux de restauration du mausolée de «Sidi Mohamed Lehbib», ainsi que la réhabilitation de la maison de Sidi Ahmed Tidjani, jouxtant le siège du Califat général de la confrérie Tidjania à Ain-Madhi. Le secteur de la Culture entend aussi, afin d'assurer la sauvegarde de son patrimoine, lever le gel sur cinq programmes de réhabilitation de cinq (5) mosquées à El-Haouita, Aflou et Laghouat, dans le respect de leurs cachet architectural et matériaux de construction originels. La wilaya de Laghouat s'est vue accorder, par ailleurs, un projet, d'un montant de 60 millions DA, de restauration du ksar de Taouiala, qui revêt une dimension historique et touristique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.