Possible jumelage des élections législatives avec les élections locales    Djerad prône une «réelle rupture»    Création d'une Fédération des énergies renouvelables et de la transition énergétique    La fonte en attendant les réformes    Le lion change de look    RC Relizane-USM Bel-Abbès à Chlef    Feu vert pour la venue d'Al-Hilal à Alger    Algérie-Zambie en amical au Maroc ?    «Des centaines de milliers de vaccins arriveront très prochainement»    Actuculte    En quête d'Alger(2)    L'ALPS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Journée internationale des mathématiques : L'USTHB rend hommage au Pr Khelladi    Les promotions aux postes supérieurs tiennent en compte le principe d'égalité entre les enfants des différentes régions du pays    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Denis Lavagne. Entraîneur de la JS Kabylie : «Le plus dur reste à faire»    Ligue des champions d'Afrique (Groupe D) : Le Mouloudia dès aujourd'hui au Sénégal    Voici les pays qui mènent la course    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Air Algérie: suspension des vols charters entre Alger et l'aéroport chinois Chengdu    La Cour de justice européenne examine le recours du Front Polisario    Londres "suit de près" la situation au Sahara occidental    Madaure, cité savante, site ignoré    La révolte du désespoir    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    Le poulet coûtera désormais cher !    La 2A devient GIG-Algeria    Une Fédération pour les énergies renouvelables    10.000 logements à la clé    Tout est sous contrôle    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 05 - 2019

Parmi ses objectifs principaux ; « faire face au ralentissement enregistré dans la conclusion de nouveaux contrats de recherche et d'exploitation dans le cadre du partenariat, ainsi que la tendance baissière des marchés pétroliers au cours des dernières années », c'est ce que vise le ministre de l'énergie à travers le projet de loi sur les hydrocarbures qui vient d'être finalisé.
Le texte du projet de loi sur les hydrocarbures a été achevé et devrait être soumis aux instances compétentes pour examen et approbation, prochainement. C'est ce qu'a annoncé Mohamed Arkab, sans son entretien accordé à l'APS. « Le projet de texte a été finalisé selon les orientations du Conseil interministériel et a été remis aux différents départements ministériels pour d'éventuels enrichissements. En d'autres termes, nous pouvons dire que sur le plan technique, le projet de la nouvelle loi est finalisé et qu'il ne reste qu'à le soumettre aux instances compétentes pour examen et approbation », sans donner de date précise, en raison de l'instabilité de la scène politique, actuellement. Depuis plusieurs années, le gouvernement a approuvé plusieurs projets de loi portant sur les hydrocarbures. Interpellé sur cette question, le ministre a estimé qu'à chaque élaboration d'un nouveau projet de loi est motivé par l'évolution du secteur au niveau national et international qui nécessite de nouvelles mesures. Parmi ces motivations, il a évoqué la tendance baissière des réserves du pays malgré le nombre de découvertes réalisées, l'importante croissance de la demande intérieure et pour le gaz et pour les carburants, ainsi que les taux de croissance ayant dépassé le 7 % annuellement. Revenant sur le renforcement du partenariat étranger et contrairement à son prédécesseur, Mohamed Arkab a affirmé le maintien de la règle régissant l'investissement étranger 51-49%. Expliquant cette décision par la préservation des intérêts de l'Algérie et la protection de l'économie nationale. Evoquant à ce propos, les bouleversements enregistrés sur la scène énergétique mondiale marquée par l'émergence de nouvelles zones productrices de pétrole et de gaz notamment en Afrique, dont l'Algérie pourrait être parmi ces pays émergents. Raison pour laquelle, elle négocie toujours ses contrats pour l'exploitation du gaz de schiste. « Cette scène énergétique mondiale a vu aussi le développement accéléré des ressources non conventionnelles et des énergies renouvelables », a-t-il convenu. Ne prenant compte de ces évolutions, le ministre estime que quelques amendements à la loi sur les hydrocarbures « est devenue une nécessité pour d'abord encourager et renforcer le partenariat », ajoutant, à ce titre que « notre objectif est donc de restaurer l'attractivité de notre domaine minier, augmenter la production et d'attirer des investissements directs étrangers dans le secteur des hydrocarbures sans, aucunement, menacer la souveraineté nationale ». A en croire ses déclaration, le maintien de cette règle est impératif.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.