Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 05 - 2019

Le président du MC Oran, Ahmed Belhadj dit être déterminé cette fois-ci à quitter les rênes du club de la capitale de l'Ouest au moment où l'ambiguïté entoure l'avenir du protocole d'accord, signé en janvier dernier avec la filiale du Groupe Sonatrach Hyproc Shipping Company, qui s'est engagée à reprendre cette formation de Ligue 1 de football.
Après cinq années de présence à la tête du MCO, Belhadj n'a pu atteindre l'objectif tracé, à savoir permettre aux «Hamraoua» de renouer avec les trophées, sachant que leur dernière consécration remonte à 1996 lorsqu'ils avaient soulevé leur quatrième Coupe d'Algérie. Mais à l'orée de chaque saison, le premier responsable du Mouloudia promet monts et merveilles aux supporters mais sans pour autant tenir ses engagements. La situation s'est dégradée davantage cet exercice qui a été abordé sous le signe de la renaissance, mais qui a tourné au cauchemar. Pourtant, le boss oranais n'a pas manqué de casser sa tirelire durant l'intersaison pour monter une équipe compétitive en recrutant plusieurs joueurs de qualité qu'il a placés sous la houlette de l'ancien sélectionneur du Maroc Badou Zaki. Mais le projet ambitieux du club s'est vite effondré comme château de cartes, puisqu'après seulement quelques journées, le technicien marocain a quitté le navire avant que la majorité des nouvelles recrues ne lui emboîtent le pas lors du mercato hivernal. Les prémices d'une nouvelle saison ratée, apparues dès le début de la compétition, ont fait réagir les supporters locaux revenus à la charge pour revendiquer le départ du président et tous les autres actionnaires de la société sportive du club qui brillent depuis quelques années par leur absence. Face au danger qui guettait l'équipe, les autorités locales sont intervenues en tentant de dénicher un opérateur économique à même de le convaincre à reprendre le club et l'accompagner pour retrouver son lustre d'antan. C'est dans cette optique d'ailleurs, qu'un protocole d'accord a été signé avec Hyproc Shipping Compagny, la filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport maritime des hydrocarbures. Un évènement de taille accueilli avec une très grande joie dans les «fiefs» mouloudéens où l'on a même commencé à se remettre à rêver. Certes, les responsables d'Hyproc ont manifesté leurs bonnes intentions de remettre le club sur les rails en contribuant dans le règlement de la crise financière qui le secouait il y a quelques mois, mais le passage du MCO sous le règne de cette entreprise est loin d'être acquis. Déjà, les présidents qui se sont succédé à la tête de la société par actions du club depuis sa création en 2010 tardent toujours à établir leurs bilans financiers comme exigé par les responsables de la filiale de la firme pétrolière. Aussi, et depuis quelque temps, des doutes commencent à s'emparer des amoureux du club quant à la possibilité d'aller jusqu'au bout du projet, seul espoir auquel ils s'accrochent pour permettre au MCO de renaitre de ses cendres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.