Barça : Messi reprend l'entrainement avec le groupe    Bonnes perspectives en gaz et électricité    DIALOGUE NATIONAL : Le panel s'engage à rencontrer la société civile    «Le dialogue doit satisfaire les demandes du peuple»    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    «L'investissement est ouvert au privé»    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Guterres profondément préoccupé par la situation dans le Nord-Ouest    Jeux militaires de Russie : l'Algérie décroche la 6e place    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    Sept personnes arrêtées dans plusieurs wilayas    SAISON ESTIVALE : 17 morts par noyade à Mostaganem    PELERINAGE 2019 : 22 Algériens décédés depuis le début du Hadj    Crime odieux sur un jeune homme à El Matmar    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    "La mission du panel est de diviser le hirak"    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    La hantise des conducteurs    L'armée face à une situation sécuritaire de plus en plus préoccupante    Farès opéré avec succès    Une jeune fille fait une chute du 5e étage à Haï Essalem    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Trop de questions (2)    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Bensalah réitère son appel au dialogue    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    Tébessa, El-Tarf: De nouveau des routes coupées à cause de l'eau    ATP: Le Sud-Coréen Lee, le 1er joueur sourd à gagner un match sur le circuit    Climatiseurs DualCool et ArtCool : Les nouveaux nés de LG    Bourses : L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance    Chine : Réunion du PCC pour analyser la situation économique    Rencontre Poutine-Macron : La Russie ne souhaite pas un scénario à la Gilets jaunes à Moscou    ZLECAF : Nécessité de saisir les opportunités au profit de l'économie nationale    Importations: Des matériels roulants en souffrance au niveau des zones sous-douanes débloqués    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les hommes de Belmadi brisent les doutes
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 07 - 2019

Incontestablement reconnu par l'ensemble des médias nationaux et internationaux comme étant la plus belle rencontre ou affiche de la CAN-2019, le match Algérie-Côte d'Ivoire fut tactique, fermé, cloisonné par les deux formations, mais avait aussi une très impressionnante organisation de jeu, de maîtrise et d'efficacité.
Bousculés comme ils ne l'ont jamais été, les représentants algériens avaient même encaissé leur premier but de cette CAN et perdu l'un de ses meilleurs éléments, Atal sur blessure dans cette folle CAN à surprise. Larmes aux yeux, il dira tout simplement, et d'une manière intelligente (je ne jouerai peut-être pas, mais il y a des guerriers derrière moi pour me remplacer...).
Un match-symbole, disait un expert allemand venu assister à ce duel gonflé par une médiatisation exceptionnelle et surtout par ses diverses réalisations. «On ne pouvait pas rater un tel choc, et on ne croyait surtout pas à la réussite des Algériens face à un ogre du football. Nous avons misé, comme la plus part des footballeurs allemands, à l'arrêt des Algériens, mais à notre grande surprise, encore une fois, les voilà sur le terrain de la CAN. Ils vont poursuivre leur parcours, c'est à se demander qui pourra les arrêter ? Peut-être, demain (rire) à l'occasion d'un match avec nous, les Allemands...»
Sans trembler, l'équipe algérienne a donc validé son billet pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations aux dépens de la Côte d'Ivoire (1-1) puis (4-3 tab). Le rêve continue. Cela n'a pas été facile. Il y avait de l'excitation, de la colère, de l'agressivité, du stress, tout y était. Pour reprendre cette expression d'un journaliste africain, qui disait, «on l'avait vendu comme un choc et nous n'avons pas été déçus et ce au terme du plus beau match de la CAN et de ses plus de 120 mn intenses, tendues et riches en occasions». Il avait parfaitement raison ce confrère. Les premières minutes de frissons annonçaient la couleur, les Ivoiriens entraient sans complexe dans cette partie et prenant même de vitesse une défense à peine installée dans ses quartiers, une première tentative de Gradel qui teste le grand gardien algérien Mbolhi lequel lui répondit par une excellente parade. Mahrez n'a pas trop attendu pour saisir la première occasion qui se présente, glisse la balle à Bounedjah qui la laisse à Bensebaini pour aller mourir dans les pieds de Feghouli, qui fait exploser de joie non seulement le stade de Suez mais toute l'Algérie (1-0). La première mi-temps se termine avec des frayeurs qui font douter le pays au regard des attaques répétées des Ivoiriens qui ont décidé d'en découdre avec les Verts au plus vite.
Au retour des vestiaires, c'est Bounedjah qui obtient un penalty après avoir été fauché par Gbohoua (la VAR confirme la faute) et c'est lui-même qui le tire, ce qui devait être un second but, fut une nette déception, la balle frappe la barre, et rate ainsi cette chance, celle de confirmer un 2-0. En pleures, l'auteur reprendra confiance, difficilement mais l'armada offensive ivoirienne profitant de ce léger flottement mènera cette dure bataille sur le périmètre des Fennecs pour déstabiliser sa défense. Une manière de reprendre le taureau par ses cornes et allait vers les buts adversaires. A la 62' l'Ivoirien Khodjia s'est baladé non loin des 25 m avec le soutien de Zaha, tire et égalise (1-1). Pour les Algériens, le match est plié en faveur des Ivoiriens. Le niveau de l'agressivité gagne en hauteur.
On passe aux prolongations, des ratages se multipliaient des deux côtés laissant place à un stress qui enveloppa toute la nation. La séance de penalties, c'est ce que redoutent les experts et non-experts du football. La Selefato sur son troisième tir échoue, Mbolhi le renvoie. Au tour de Belaili, un des éléments remarqué, d'échouer, lui aussi, dans son tir, c'est le poteau qui sauve la Côte d'Ivoire. On refait, et ce sera le tir de Seray Die qui décidera si oui ou non l'Algérie ira en demi-finale. Le silence sur le stade et sur la nation était total. Seule la résonance de la balle qui frappe le poteau s'est faite entendre pour déclencher une forte explosion au stade et dans le pays. L'Algérie en demi-finale. Un avant-dernier obstacle à franchir, demain, dimanche face au Nigeria pour les hommes de Djamal Belmadi, déterminés et prêts à aller jusqu'au bout.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.