USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc abuse de la répression
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 07 - 2019

Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, a animé, hier une conférence de presse, à l'ambassade de l'Etat sahraoui à Alger. Il a réitéré l'urgence de trouver des solutions à la cause sahraouie et libérer le Sahara occidental des griffes de l'occupant.
Le ministre sahraoui appelle la communauté internationale à réagir sur les dernières agressions dont étaient ciblés les jeunes festifs après la victoire de l'Algérie. La répression a causé la mort d'une jeune fille universitaire. Le terrible accident ayant eu lieu vendredi passé, a-t-il rappelé, là où des centaines des manifestants sahraouis sont sortis dans les rues pour exprimer leur joie, à l'occasion de la victoire de l'équipe nationale. Une voiture des forces de sécurité marocaine a écrasé un groupe de jeunes dans les rues d'El Ayoun, la capitale du Sahara occidental occupée par le Maroc. Une jeune fille appelée Sara Othman est décédée lors de cette opération violente et excessive. «Ce sont des dépassements inhumains et atroces exercés par les autorités marocaines à l'égard du peuple sahraoui, a-t-il ajouté. A cette occasion M. Mohamed Salem tente de faire entendre les revendications du peuple sahraoui à travers les voix médiatiques, sur le plan international, et ce après que l'Etat Marocain a interdit la présence de tous les médias sur le territoire du Sahara occidental. Il a mis ainsi le point sur le véritable climat politique actuel de l'Etat Sahraoui notamment l'interdiction de la présence des organisations de défense des droits humains pour examiner l'état désastreux du peuple sahraoui dans les territoires colonisés. «La France est l'un des principaux partis qui freinent les mécanismes de l'organisation d'un référendum d'autodétermination en faveur du peuple sahraoui», a signalé le ministre sahraoui des Affaires étrangères à propos de l'accélération de la cadence des négociations. Il ajoute dans ce sens que la France soutient l'Etat Marocain d'une manière inconditionnelle et incontournable concernant l'affaire du Sahara occidental, et ce, pour garder voire défendre ses intérêts en Afrique. «La démission de l'envoyé spécial de l'ONU au Sahara occidental, Horst Köhler, n'est pas liée uniquement aux problèmes de santé, mais provient de la «complicité» entre la France et l'occupant marocain» a-t-il signalé. Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, appelle le Conseil de sécurité d'assumer ses responsabilités et imposer la légitimité internationale comme seule solution au conflit. Comme il exige dudit conseil à résoudre ce problème dans les plus courtes durées en ajoutant que c'est un vieux conflit qui dure depuis 45 ans. Terrible...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.