Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Pour la première fois, le nombre de contaminés au coronavirus en hausse    Rapatriement des crânes de résistants : ultime hommage du président Tebboune au Palais de la Culture    Les prix à la production en hausse de 0,6% au 1er trimestre 2020    Amnesty répond au Maroc, lui rappelle son sinistre bilan des droits de l'homme    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    L'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Covid-19: les gestes barrières seul et unique moyen pour briser la chaine de contamination    Sachez-que    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Béchar : Protestations dans les bureaux de poste    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Développement de Talents : La FIFA retient 13 écoles algériennes    Mesures de grâce présidentielle pour la libération immédiate de près de 4700 détenus    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    Sonatrach revoit ses priorités    26 décès et 1 500 personnes infectées    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    La tête et le corps    La catastrophe écologique du lac «Oum Ghellaz» se répète: Les rejets industriels pointés du doigt    En dépit de la pandémie: Les solariums clandestins bravent l'interdiction    Après la levée de toutes les entraves: Les 580 logements sociaux à l'arrêt relancés    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Le pas à ne pas franchir    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Vu à Alger    Amira Bouraoui, Karim Tabbou et Samir Benlarbi libérés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 09 - 2019

Un roman inédit et inachevé de Françoise Sagan, Les quatre coins du cœur, est sorti en librairie le 19 septembre, près de quinze ans après la mort de l'auteure de Bonjour tristesse.
Publié chez Plon, il n'avait pas été annoncé dans le programme de l'éditeur qui espère profiter de ce «coup» éditorial avec un tirage exceptionnel de 70 000 exemplaires. Le petit monde de l'édition avait bruissé ces derniers mois de rumeurs autour de la sortie d'un ouvrage inédit d'un auteur décédé. Quelques magazines avaient évoqué pour ce livre-mystère un tirage faramineux (et improbable) de 250 000 exemplaires. On retrouve dans le roman inachevé signé Françoise Sagan le style distancié et sarcastique qui fait le charme de son oeuvre.
Le fils de Sagan a trouvé le roman presque «par miracle»
Fils d'un riche industriel tourangeau ayant fait fortune dans les légumes, Ludovic Cresson est victime d'un terrible accident de voiture (on pense évidemment à celui qui failli coûter la vie à la romancière en avril 1957). Avant l'accident, son couple battait déjà de l'aile. Marie-Laure, son épouse «sophistiquée et sans culture» dédaigne cet homme diminué. La mère de Marie-Laure, Fanny (dont le mari Quentin est mort dans un accident d'avion) n'est pas insensible au charme de son gendre.
C'est Denis Westhoff, le fils de la romancière, qui signe la préface de l'ouvrage. Il raconte qu'il a découvert le manuscrit de ce roman presque par « miracle» après la mort de sa mère en 2004, alors que tous les biens de la romancière avait été «saisis, vendus, donnés ou acquis de manière douteuse».
Denis Westhoff a retouché le livre
L'ouvrage, en deux volumes «dactylographié, avait été tellement photocopié que le contour des lettres n'était plus tout à fait net», ajoute le fils de la romancière. «Le texte m'avait confondu par son écriture violemment saganesque, son caractère parfois impudent, sa tonalité si baroque et le rocambolesque de certaines péripéties», met en avant Denis Westhoff qui reconnait aussi avoir retouché l'ouvrage. Le manuscrit était «privé de certains mots, parfois même de passages entiers», se justifie-t-il pour expliquer ses interventions. Denis Westhoff indique avoir apporté «les corrections qui (lui) semblaient nécessaires en prenant soin de ne pas toucher au style, ni au ton du roman». Le texte s'achève sur le début d'une grande soirée où l'on suppose que les masques pourraient tomber. Mais on ne le saura jamais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.