Real : Une offre à venir pour Cavani ?    Le procès en appel d'Ali Haddad reporté au 27 septembre    ILLIZI : Installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    La société civile devenue un "partenaire essentiel et permanent" dans le développement local    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''    Ces quatre nouveaux joueurs convoqués par Belmadi pour le prochain stage de l'EN    La Fondation Matoub Lounes este en justice Noureddine Khettal    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES DES RESISTANTS : L'Algérie ne renoncera point à la question    La chaîne française M6 interdite d'opérer en Algérie    Lutte contre l'imigration clandestine: 485 personnes sauvées dans les eaux territoriales algériennes    Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Hamdi Bennani, un des meilleurs ambassadeurs de la chanson Malouf sur la scène internationale    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Coronavirus: 197 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    5e rassemblement de solidarité avec Khaled Drareni    Eau: une commission pour développer le renouvelable au niveau des équipements énergivores    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Le timing se précise    Ighil prolonge d'une année    Une opportunité de relance économique du secteur    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Boukaroum exclu de l'AG    La science du projecteur expliquée aux daltoniens que nous sommes !    La répression israélienne s'intensifie    Les états-Unis se mettent à dos la communauté internationale    La faute de goût de Nasser    Madrid se prépare à restreindre la liberté de mouvement    Le Sébaou, un fleuve spolié    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Les femmes en force à Jijel    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    Mention spéciale pour l'Algérien Ali Mehaoudi    Les zaouias, l'autre obstacle qui freine l'épanouissement du peuple algérien    Parution du livre Béjaïa, terre de lumières de Rachik Bouanani    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    ECORCHURE    Les comportements-barrières d'antan    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est fait à Annaba
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 09 - 2019

Les quelques absences de directeurs membres de l'exécutif de wilaya que le wali de Annaba, Tewfik Mezhoud, s'est engagé à sanctionner sévèrement n'ont pas perturbé la cérémonie d'installation de Mohamed Chaouki Habita à la tête de la wilaya déléguée de la nouvelle ville de Dra Erich, sous tutelle de la wilaya de Annaba. On peut même affirmer que cette cérémonie officielle était une conférence locale en relation avec l'aménagement et l'attractivité du territoire.
Elle s'est ouverte, samedi dernier, à la salle de conférence de l'APW de Annaba en présence de la majorité des directeurs membres de l'exécutif de wilaya, des partenaires techniques et financiers et d'experts en aménagement et développement territorial. Et même s'il était uniquement question d'installation du nouveau wali délégué, dans les discours des trois responsables, Tewfik Mezhoud, wali de Annaba, Mohamed Chaouki Habita, wali délégué de Dra Erich, Abdelatif Bediar, président de l'Assemblée populaire de Wilaya, l'objectif était tout autre.
Il s'agissait de proposer succinctement des actions concrètes pour consolider les acquis, résoudre les dysfonctionnements constatés, assurer une plus grande cohésion dans l'action de développement territorial et favoriser une meilleure attractivité locale. C'est du moins la compréhension tirée par les participants à la cérémonie officielle. Organisée ce dernier samedi, il s'agit de la première du genre sur le territoire nationale. Elle porte sur la «gouvernance territoriale», le développement et sur l'aménagement du territoire. Tous les propos de cette première édition convergeaient vers la recherche des voies et moyens à mettre en place pour placer l'aménagement du territoire au cœur des politiques publiques en vue de favoriser l'émergence de territoires viables, compétitifs et attractifs.
C'est ce qu'a souligné, dans son allocution, le wali d'Annaba qui présidait la cérémonie d'installation. Notamment, lorsqu'il a affirmé que l'aménagement du territoire est reconnu comme un levier de l'attractivité et du développement durable.
C'est dans le même sens qu' abondé le P/APW en appelant les acteurs à poursuivre leurs efforts pour un développement durable avec la réorganisation de l'architecture et une correction des territoires ainsi que le renforcement des compétences des cadres et élus locaux. Pour y arriver, l'un et l'autre des trois intervenants ont successivement estimé que des défis doivent être relevés.
Il s'agit, entre autres, de l'intensification des investissements privés et publics et l'inclusion sociale. Pour les techniciens locaux, la création d'une wilaya déléguée est un bonne chose. Elle permettra, selon eux, de trouver des réponses concrètes à des problématiques cruciales. Ils ont cité, entre autres, l'émergence de pôles de développement, la promotion de ceux urbains, la mise en place d'outils et d'instruments pour l'aménagement du territoire, le financement de l'aménagement et le développement durable du territoire, l'articulation entre la planification spatiale et la planification socio-économique.
C'est dire tous les défis qui attendent le désormais ex-directeur général de l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Oum El Bouaghi et le nouveau wali délégué de Dra Erich installé ce dernier samedi dans ses fonctions. Lui qui a en charge une grande localité, anciennement sous l'autorité administrative de la daïra de Berrahal.
Elle comprend plusieurs pôles urbains dont Draa Erich, la nouvelle ville chef-lieu de wilaya à ras de campagne. Elle est appelée à accueillir 56.000 habitants (12.000 nouveaux logements sont déjà occupés ou le seront incessamment). Berrahal, l'ancien chef-lieu de daïra avec ses 32.000 habitants. Oued El Aneh, 13.000 habitants. Kalitoussa avec 7000 habitants.
C'est que la wilaya déléguée de Draa Erich supervisera l'ensemble du développement local cédant la partie administrative de la gestion de la wilaya au chef-lieu de wilaya en titre. La nouvelle de la matérialisation de ce découpage a été très bien accueillie dans la capitale de l'Edough.
Beaucoup pensent que cette promotion est la consécration des efforts de l'actuel wali d'Annaba qu'il n'a de cesse de consentir des efforts pour un réel développement local. Ce qui explique sa colère visible vis-à-vis des membres de l'exécutif absents à la cérémonie d'installation. Il reste que certains énergumènes, sans relation avec les missions dévolues à l'APW ou avec la presse, n'hésitent pas, dans un but opportuniste, à occuper les sièges de la salle de conférence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.