Révision des listes électorales et dépôt de candidatures    Tliba en prison à El Harrach    Adaptation de la loi des hydrocarbures de 2013 et urgence d'un nouveau management stratégique de Sonatrach    Exportation de 30.000 tonnes de rond à béton vers le Canada    Ooredoo présente ses offres et solutions innovantes aux professionnels de la santé    29.000 cibles terroristes detruites par l'aviation russe dans 9.500 sorties    Les Algériens à pied d'oeuvre à Berkane    Probable forfait de Ferhat face à Amiens    «Ma préoccupation, c'est le niveau des joueurs locaux»    Un mort et quatre blessés dans un accident de la route    Arrestation de 5 trafiquants de faux billets en dinars    La «harga» vers l'Europe, la malédiction qui accable la plèbe !    L'oralité dans la culture traditionnelle africaine    L'Algérie est-elle le nouveau «berceau de l'humanité» ?    Tipasa : « libérez nos enfants détenus »,    Biskra : « Non à la zizanie, les Kabyles sont nos frères »    Jijel : » Il n'y aura pas de vote ! «    RETRAIT DE TEBBOUNE DE LA COURSE ELECTORALE : Mohamed Lagab dément    BORDJ BADJI MOKHTAR : Découverte d'une cache d'armes et de munitions    LEVEE D'IMMUNITE DE ALI TALBI ET AHMED OURAGHI : La Commission juridique du Sénat examine les procédures    ECOLE SUPERIEURE DES DOUANES D'ORAN : Sortie de 81 officiers de brigade dont neufs femmes    MAHDIA (TIARET): Une présumée liste des bénéficiaires de logements provoque la colère    SIDI BEL ABBES : Le 58ème anniversaire du 17 octobre 61 commémoré à Dhaya    ADRAR : Saisie de yaourt et de fromage avariés    MOSTAGANEM : 1000 tonnes de pomme de terre bientôt déstockées    Chakib Khelil sera sur le devant de la scène    Liverpool: Van Dijk n'est pas obnubilé par le titre    Real Madrid: Zidane réagit au report du Clasico    Officiel: le Clasico reporté    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    De nouvelles charges contre Donald Trump    «On peut faire encore plus mal»    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est fait à Annaba
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 09 - 2019

Les quelques absences de directeurs membres de l'exécutif de wilaya que le wali de Annaba, Tewfik Mezhoud, s'est engagé à sanctionner sévèrement n'ont pas perturbé la cérémonie d'installation de Mohamed Chaouki Habita à la tête de la wilaya déléguée de la nouvelle ville de Dra Erich, sous tutelle de la wilaya de Annaba. On peut même affirmer que cette cérémonie officielle était une conférence locale en relation avec l'aménagement et l'attractivité du territoire.
Elle s'est ouverte, samedi dernier, à la salle de conférence de l'APW de Annaba en présence de la majorité des directeurs membres de l'exécutif de wilaya, des partenaires techniques et financiers et d'experts en aménagement et développement territorial. Et même s'il était uniquement question d'installation du nouveau wali délégué, dans les discours des trois responsables, Tewfik Mezhoud, wali de Annaba, Mohamed Chaouki Habita, wali délégué de Dra Erich, Abdelatif Bediar, président de l'Assemblée populaire de Wilaya, l'objectif était tout autre.
Il s'agissait de proposer succinctement des actions concrètes pour consolider les acquis, résoudre les dysfonctionnements constatés, assurer une plus grande cohésion dans l'action de développement territorial et favoriser une meilleure attractivité locale. C'est du moins la compréhension tirée par les participants à la cérémonie officielle. Organisée ce dernier samedi, il s'agit de la première du genre sur le territoire nationale. Elle porte sur la «gouvernance territoriale», le développement et sur l'aménagement du territoire. Tous les propos de cette première édition convergeaient vers la recherche des voies et moyens à mettre en place pour placer l'aménagement du territoire au cœur des politiques publiques en vue de favoriser l'émergence de territoires viables, compétitifs et attractifs.
C'est ce qu'a souligné, dans son allocution, le wali d'Annaba qui présidait la cérémonie d'installation. Notamment, lorsqu'il a affirmé que l'aménagement du territoire est reconnu comme un levier de l'attractivité et du développement durable.
C'est dans le même sens qu' abondé le P/APW en appelant les acteurs à poursuivre leurs efforts pour un développement durable avec la réorganisation de l'architecture et une correction des territoires ainsi que le renforcement des compétences des cadres et élus locaux. Pour y arriver, l'un et l'autre des trois intervenants ont successivement estimé que des défis doivent être relevés.
Il s'agit, entre autres, de l'intensification des investissements privés et publics et l'inclusion sociale. Pour les techniciens locaux, la création d'une wilaya déléguée est un bonne chose. Elle permettra, selon eux, de trouver des réponses concrètes à des problématiques cruciales. Ils ont cité, entre autres, l'émergence de pôles de développement, la promotion de ceux urbains, la mise en place d'outils et d'instruments pour l'aménagement du territoire, le financement de l'aménagement et le développement durable du territoire, l'articulation entre la planification spatiale et la planification socio-économique.
C'est dire tous les défis qui attendent le désormais ex-directeur général de l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Oum El Bouaghi et le nouveau wali délégué de Dra Erich installé ce dernier samedi dans ses fonctions. Lui qui a en charge une grande localité, anciennement sous l'autorité administrative de la daïra de Berrahal.
Elle comprend plusieurs pôles urbains dont Draa Erich, la nouvelle ville chef-lieu de wilaya à ras de campagne. Elle est appelée à accueillir 56.000 habitants (12.000 nouveaux logements sont déjà occupés ou le seront incessamment). Berrahal, l'ancien chef-lieu de daïra avec ses 32.000 habitants. Oued El Aneh, 13.000 habitants. Kalitoussa avec 7000 habitants.
C'est que la wilaya déléguée de Draa Erich supervisera l'ensemble du développement local cédant la partie administrative de la gestion de la wilaya au chef-lieu de wilaya en titre. La nouvelle de la matérialisation de ce découpage a été très bien accueillie dans la capitale de l'Edough.
Beaucoup pensent que cette promotion est la consécration des efforts de l'actuel wali d'Annaba qu'il n'a de cesse de consentir des efforts pour un réel développement local. Ce qui explique sa colère visible vis-à-vis des membres de l'exécutif absents à la cérémonie d'installation. Il reste que certains énergumènes, sans relation avec les missions dévolues à l'APW ou avec la presse, n'hésitent pas, dans un but opportuniste, à occuper les sièges de la salle de conférence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.