Reprise de l'activité du contrôle technique des véhicules    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    L'afrique risque de ne pas recevoir le soutien souhaité    L'Algérie "peut compter" sur son amitié avec la Chine    Réception de 8,5 millions de masques en provenance de Chine    Le Pr Benbouzid annonce l'arrivée prochaine d'une vague de contamination    COVID-19 : L'Algérie continuera à réceptionner des équipements médicaux    OPEP : l'Algérie appelle à une réduction immédiate de la production de pétrole    LUTTE CONTRE L'INFORMEL ET LA SPECULATION : Les commerçants sommés de déclarer leurs entrepôts    POUR LES ABONNES DE BLIDA : Aucune coupure d'internet jusqu'au 19 avril    Pas de date butoir pour la LDC selon le démenti de l'UEFA    MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE : Ouadjaout annonce une mouture de plan de contingence    PREMIER MINISTERE : Reprise de certaines activités commerciales    Covid-19 : Nouveau bilan à Sétif    MASCARA : La BRI saisit une quantité de cocaïne    HRW : Algérie : La peine d'un leader d'opposition doublée la veille de sa libération.    Oran : concours du meilleur conte pour enfants sur Internet    Football : vers un retour de Slimani à Lisbonne    Angleterre : Southgate donne l'exemple aux joueurs de Premier League    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Trois banques publiques fin prêtes    4 hirakistes relaxés    Ronaldinho emprisonné depuis un mois    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    Approvisionnement en sucre et huile à Constantine : Des rumeurs de pénurie provoquent la panique    "La vie du président déchu est un roman à rebondissements"    Lancement du premier salon virtuel de la photographie    Des avocats africains déposent une plainte contre Jean-Paul Mira    Décès du chanteur américain Bill Withers : L'une des plus voix de la soul    Lettre ouverte de l'UNESCO en réponse à l'annonce d'un projet de construction sur le site archéologique de Nahr el Kalb au Liban    Le coronavirus peut-il affecter les hommes plus que les femmes ?    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    RENAISSANCE HUMAINE    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    La chute de la maison Bouteflika    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en garde contre les dangers des «fake-news»
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 11 - 2019

Dans la perspective d'assurer une meilleure couverture du processus électoral des cinq candidats à la présidentielle, les médias nationaux de tous secteurs confondus seront mobilisés au même titre que l'Autorité de régulation audiovisuel (ARAV) qui s'engage à accomplir son rôle de coordinateur et de régulateur des actions médiatiques.
De son côté, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassane Rabehi a averti de nouveau sur le danger des «fake news» envahissants qui polluent la vie publique et politique menaçant la stabilité du pays Il a appelé à la vigilance et faire preuve de discernement face à l'essor de la désinformation dont ses instigateurs ont des visées politiques malsaines «Les réseaux sociaux devenus un terreau fertile pour les fake-news. Les journalistes doivent êtres vigilants pour éviter de tomber dans ce piège», a-t-il réitéré, jeudi dernier dans une rencontre avec les acteurs médiatiques du pays. Passant en revue certaines expériences où les fake-news ont affecté négativement l'avenir de plusieurs nations, notamment, durant la période des élections présidentielles, le porte-parole du Gouvernement a attiré l'attention des médias sur le danger de publier des informations infondées et surtout non vérifiées, notamment, celles qui portent atteinte à la souveraineté et unité nationales.
«Les ennemis du peuple algérien exploitent ses réseaux, dans des tentatives vaines et désespérées, pour semer la fitna et attenter aux institutions de la République, à leur tête l'institution de l'Armée nationale populaire (ANP), protectrice de la souveraineté et de l'unité territoriale, sans aucune hésitation, les choix du peuple pour une élection présidentielle démocratique, libre et transparente», a-t-il soutenu. La rationalisation et la sensibilisation sur la bonne utilisation des réseaux sociaux commencent par l'intérêt que donnent les médias à cette source d'information généralisées et surtout «populiste» qui manipule les esprits vulnérables et assujettis, cédant facilement à l'asservissement de certains antagonistes de la cause nationale.
Ce qui s'avère relatif dans la société algérienne qui a traversé la période la plus délicate de son histoire, mais qui malgré la propagande et les campagnes agressives menées sur les médias sociaux, les jeunes qui discernent le vrai du faux des informations diffusées sur les réseaux sociaux, devenus un relai médiatique incontestable à l'ère du numérique. Hacene Rabehi a salué le degré de maturité et d'éveil des jeunes Algériens qui passent la majeure partie de leur temps sur les réseaux sociaux. Une cible facile pour les prédateurs qui tentent d'influencer cette frange de la société à des fins malsaines et tendent à installer le doute et à provoquer le chaos dans le pays par la désinformation.
Les réseaux sociaux demeurent une arme à double tranchants. «Les jeunes qui utilisent positivement les réseaux sociaux pour faire face aux ennemis de l'Algérie qui propagent des mensonges et des calomnies, et pour être au service de causes humanitaires et de solidarité, consolidant ainsi les valeurs de citoyenneté et de cohésion propres à notre société, en toutes circonstances», a-t-il concédé, tout en rappelant à l'occasion le rôle primordial des médias nationaux qui font preuve de professionnalisme et qui tiennent par conviction et par devoir à préserver leur pays de toute attaque «cybernétique», dangereuse. Sur ce, il dira que «les médias travaillent avec objectivité et professionnalisme les aspirations du peuple à un lendemain meilleur dont l'issue légitime sera la Présidentielle du 12 décembre, une issue ouverte à toutes les espérances», mettant ainsi l'accent sur leur rôle dans la sensibilisation des citoyens sur l'importance de l'échéance électorale et dans l'accompagnement du processus électoral.
Œuvrant dans cette perspective, le ministère de la tutelle affirme doubler d'efforts afin de trouver des règles pour conforter la liberté d'expression et de la presse, tout en développant les médias électroniques. «Le ministère de la Communication a opté pour ce qu'on appelle communément la flotte numérique, en vue d'optimiser ses performances, notamment à la faveur des évènements marquants et des rendez-vous exceptionnels que connaît le pays dans le processus d'édification et de renouveau», a-t-il détaillé. L'objectif de ce projet est de crédibiliser davantage les réseaux sociaux et surtout soutenir les médias nationaux dans la consécration de leur valeur pour informer l'opinion publique et l'orienter. C'était également, l'objectif de l'organisation de la rencontre par le Conseil national des journalistes algériens (CNJA).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.