Report de la réunion de l'Opep+ au 8 ou 9 avril    Le gouvernement fixe les types de commerce autorisés à ouvrir    Le Dr Lyes Merabet met en cause le "non-respect" du confinement    Quels scénarii pour les examens de fin d'année ?    La reprise de plusieurs activités professionnelles et commerce autorisée    Jijel : fausse pénurie d'huile et de sucre    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie    Plusieurs saisies effectuées à Tizi Ouzou    Le marché d'El-Graba à Relizane démantelé    Du carburant gratuit pour les ambulances à Médéa    Le président Tebboune interdit les cadeaux entre responsables de l'Etat    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Coronavirus : la Cnep-Banque prend de nouvelles mesures    ORAN : Deux secteurs seulement pourvoyeurs d'emplois    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    La chute de la maison Bouteflika    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    JM d'Oran: vers l'organisation d'un maximum de manifestations sportives pour tester les infrastructures    Covid-19: des aides financières au profit des artistes dont les activités sont suspendues    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    L'Unep mobilise les entreprises publiques    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réseaux sociaux: les journalistes appelés à la vigilance pour éviter le piège des fake news
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 11 - 2019

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassane Rabehi a mis en garde, jeudi à Alger, contre les dangers des réseaux sociaux devenus "un terreau fertile pour les fake news", appelant les journalistes à la vigilance pour éviter de tomber dans ce piège.
Prononçant une allocution à l'occasion de la journée d'étude sur "l'impact des réseaux sociaux sur les sociétés, enjeux, réalités et défis", M. Rabehi a indiqué que "les réseaux sociaux sont devenus un terreau fertile pour les fake news", ajoutant que "les journalistes, en cette conjoncture que traverse le pays, sont appelés à la vigilance pour éviter de tomber dans leur piège, vu leurs graves répercussions sur l'unité et la stabilité" des pays.
"Les ennemis du peuple algérien exploitent ses réseaux, dans des tentatives vaines et désespérées, pour semer la fitna et attenter aux institutions de la République, à leur tête l'institution de l'Armée nationale populaire (ANP), protectrice de la souveraineté et de l'unité territoriale" qui a soutenu, sans aucune hésitation, "les choix du peuple pour une élection présidentielle démocratique, libre et transparente".
Evoquant certaines expériences où les fake news ont influé sur le devenir des Nations, la tendance des électeurs et les convictions des candidats, le porte-parole du gouvernement a estimé nécessaire de "s'inspirer de ces expériences ainsi que des efforts déployés en matière d'organisation des réseaux sociaux, en vue de faire face aux colporteurs de mensonges, aux semeurs de désespoir et aux dégiseurs de vérités".
Le ministre aspire, à travers cette rencontre, organisée par le Conseil national des journalistes algériens (CNJA), à s'inspirer des avis et propositions des intervenants des différentes spécialités sur les voies et moyens d'une mise à profit optimale de la crédibilité des réseaux sociaux dans l'orientation de l'opinion publique et du respect de la vie privée et l'opinion d'autrui, en consolidation , a-t-il précisé, " de la pratique démocratique, de la liberté de la presse responsable, dont la presse électronique".
A l'occasion, M. Rabehi a loué les efforts des membres du CNJA, devenus aujourd'hui "une tradition professionnelle honorable", que la presse nationale a toujours perpétuée. La presse demeure, insiste le ministre, "depuis toujours fidèle à la défense des causes de la patrie, se dressant en rempart inébranlable et en protectrice des constantes de la Nation et de ses ambitions", soulignant que le thème choisi par le CNJA se voulait "une preuve de l'intérêt qu'accorde le conseil à une question qui nous concerne tous, vu son importance capitale, d'autant plus que notre pays se dirige résolument et avec espoir vers un rendez-vous décisif et crucial pour la Nation".
Le Premier responsable du secteur a affirmé que les exposés et les interventions des représentants des établissements et des organismes nationaux participants enrichiront le débat autour des différents aspects des nouvelles techniques qui ont impacté le journalisme de façon directe et substantielle, sachant que les réseaux sociaux sont désormais "une partie intégrante de la vie moderne" et qu'elles sont, en même temps, "ni un bien, ni un mal, mais leurs modes d'utilisation sont les plus à même de définir leurs aspects aussi bien négatifs que positifs".
Abordant leurs inconvénients, le ministre a rappelé que des études mondiales ont démontré que ces moyens, devenus désormais une addiction chez les jeunes, influent sur leur santé mentale, en les transportant vers un monde virtuel différent de la réalité et de la vie quotidienne. Ils leur causent également des problèmes familiaux notamment le divorce et l'éclatement de la cellule familiale, outre l'utilisation de leurs informations personnelles stockées dans certaines applications et plateformes électroniques à des fins politiques dans certains pays, a déploré M. Rabehi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.